À Bonnevoie

14 mars 2019 08:00; Act: 14.03.2019 10:15 Print

Des lycéens engagés pour les sans-​​abris

LUXEMBOURG - Émus par la réalité des sans-abris, ces lycéens de Bonnevoie ont lancé un appel à la collecte de vêtements et de fonds.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

«Finir à la rue, ça peut arriver à n’importe qui. On n’aime pas y penser, mais ça reste une réalité», expliquent Sven, Carolina, Pedro, Andrjiana, Kim, Rinesa et Joana, lycéens en 1re commerce au Lycée technique de Bonnevoie. Pour leur projet de fin d’études, ils ont lancé un appel aux dons de vêtements destinés aux sans-abris de l’association Stëmm vun der Stroos.

Après avoir rencontré des personnes vivant à la rue, ils ont été touchés par leur réalité quotidienne. «C’est pendant la période de froid qu’ils ont le plus besoin de vêtements». Les lycéens ont utilisé Facebook ainsi que le site du lycée pour atteindre un maximum de gens. La réponse a dépassé leurs espérances. Des vingtaines de boîtes de vestes, tee-shirts, pantalons leur sont parvenus.

Pour complémenter la collecte d’habits, le groupe a organisé un marathon dans les locaux du lycée, auquel élèves et enseignants ont participé. «Nous avons fait un tour des classes et récolté un à deux euros par participant du marathon». La vente de parts de gâteau ainsi qu’une tombola a également enrichi leur collecte qui s’est élevée à environ 1 000 euros. Les membres de la «Stëmm vun der Stroos» sont repartis, leur camionnette remplie à ras bord de boîtes.

(Ana Martins/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • 12345 le 14.03.2019 12:59 Report dénoncer ce commentaire

    il ne faudrait pas conforndre entre Sans Abri et Sans Revenu fixe. La quasi totalité provident des pays de l'Est avec un acheminement institutionalise avec mendicité organisée comme but. Ceux la dorment à 15 dans des cabannons ou caravans. Les ss Abris restant sont souvent des paumés attires par la lueur de l'Eldorado luxembourgeois ou tout est gratuity et tout le monde est millionaire ( à leurs yeux en tout cas )

  • Le Russe le 14.03.2019 08:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le GDL est un pays très prospère si on compare à d'autres notamment d'où je viens mais il ne faut pas oublier les pauvres

  • Les aider à rentrer chez eux ou RMG le 14.03.2019 09:17 Report dénoncer ce commentaire

    Aucun de ces sans-abris n'est luxembourgeois. sinon ils auraient le RMG et ne serait pas à la rue et on devrait s'occuper d'exu comme il faut. S'ils sont non luxembourgeois alors leur place est dans leur pays, me semble-t-il.

Les derniers commentaires

  • sycloux le 15.03.2019 01:38 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo continuez dans cette voix bien bien bien.

  • luxo le 14.03.2019 17:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Alors la vous avez tous faux ! Ce qui ont les moyens consacrent quelques secondes pour fair un don pour profiter de déductions fiscales alors que ceux qui ont rien consacrent des journées entières à aider les autres sans aucune contre partie alors que d’autres se font payer pour le faire...

  • MannVumFridden le 14.03.2019 15:51 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo à ces étudiants du LTB !

  • Dejan le 14.03.2019 14:10 Report dénoncer ce commentaire

    Ces lycéens devraient en prendre chez eux à la maison juste pour être vraiment en accord avec leurs convictions.

    • MannVumFridden le 14.03.2019 15:48 Report dénoncer ce commentaire

      Vous sous-entendez que cela est de l’hypocrisie de leur part?…

  • 12345 le 14.03.2019 12:59 Report dénoncer ce commentaire

    il ne faudrait pas conforndre entre Sans Abri et Sans Revenu fixe. La quasi totalité provident des pays de l'Est avec un acheminement institutionalise avec mendicité organisée comme but. Ceux la dorment à 15 dans des cabannons ou caravans. Les ss Abris restant sont souvent des paumés attires par la lueur de l'Eldorado luxembourgeois ou tout est gratuity et tout le monde est millionaire ( à leurs yeux en tout cas )

    • Joseph Braun le 14.03.2019 14:23 Report dénoncer ce commentaire

      Il y a néanmoins des laissés pour compte parmi les citoyens luxembourgeois, à moins que le fait de ne plus disposer de logement implique une déchéance automatique de nationnalité.

    • Malcolm le 14.03.2019 15:03 Report dénoncer ce commentaire

      Le Luxembourg est comme l'amérique du 18ème siècle : Pour certains c'est une terre vierge pleine de promesse, pour d'autres un lieu de servitude.