Décrochage au Luxembourg

15 juillet 2015 12:08; Act: 15.07.2015 12:42 Print

«Il faut donner aux élèves l'envie d'aller à l'école»

LUXEMBOURG - Le ministre de l’Éducation nationale, Claude Meisch, fait de la lutte contre le décrochage scolaire une priorité. Plusieurs axes de travail ont été dévoilés.

storybild

«Il est indispensable d'inverser la tendance», a affirmé le ministre Claude Meisch

  • par e-mail
Sur ce sujet

Longtemps stabilisé à 9%, le taux de décrochage scolaire est dangereusement remonté à 11,6% en 2012/2013. Si les chiffres de l'année 2013/2014 ne sont pas encore connus, ils ne devraient pas être de nature à inverser la tendance. 1 700 élèves par ailleurs, quittent les établissements luxembourgeois sans qualification. Un constat suffisamment alarmant pour que le ministère de l’Éducation nationale ait décidé de prendre le problème à bras-le-corps.

« Le monde du travail offre de moins en moins d'opportunités aux personnes non ou peu qualifiées. Et cela a une incidence évidente sur le chômage qui touche 18,2% des jeunes de 15 à 24 ans. Des jeunes majoritairement issus des milieux défavorisés. La lutte contre le décrochage scolaire est non seulement une nécessité économique mais aussi une question d'équité sociale», a affirmé mercredi matin le ministre Claude Meisch, avant de présenter les différentes pistes de travail explorées lors du Symposium «staying on track-Lutter contre le décrochage scolaire et promouvoir la réussite scolaire», qui s'est déroulé les 9 et 10 juillet derniers, à la Maison du Savoir à Esch-Belval, dans le cadre de la présidence européenne.

Sommet de l'éducation en automne prochain, mise en œuvre d'un Observatoire du maintien scolaire au premier trimestre 2015/2016, actions de prévention en collaboration notamment avec l'Action locale pour les jeunes, renforcement du lien parents-école, diversification de l'offre scolaire (ouverture d'une école européenne agréée à Differdange, l'une francophone, l'autre anglophone à la rentrée 2016/2017 …). Autant d'orientations sur lesquelles le ministère de l’Éducation nationale entend s'appuyer pour changer la donne. «Il faut motiver les élèves, leur donner l'envie d'aller à l'école et être là pour les soutenir. C'est le défi que nous devons relever», a souligné Claude Meisch.

(Gaël Padiou/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Une nana le 16.07.2015 11:04 Report dénoncer ce commentaire

    Tellement vrai dans le titre personnes n'aiment allez a l"école même nos jeunes préfèrent allez travailler.

  • Daryl le 15.07.2015 19:25 Report dénoncer ce commentaire

    Donc tout le monde est d'accord pour dire que nos enseignants ne valent rien. Mais c'est ici que s'arrête les avis. Pour les uns c'est le temps libre! OK faisons les travailler 40 heures comme tout le monde! Ils ont trop de vacances? OK donnons leur 25 jours comme tout le monde. Mais que doivent ils faire pendant le temps que les enfants eux ne sont pas présents? A propos niveau: les uns veulent une éducation en français, les autres en allemand et encore d'autres les deux! Les uns se plaignent de travaux à la maison, les autres en réclament. Avouez quand même que vous êtes des pénibles!

  • Robby dicken le 15.07.2015 12:36 Report dénoncer ce commentaire

    Oh sur la première photo le jeune élève entrain de dormir me rappelle quelq'un cela va faire rire mes profs....Depuis le cancre s'est bien rattrapé hahahahaha

Les derniers commentaires

  • Encore... le 16.07.2015 14:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Merci Simon! Et je vous rassure, jakbonhom c'est bien un ensemble de mot qu'elle doit apprendre donc du vocabulaire.

    • Pécuchet le 16.07.2015 15:25 Report dénoncer ce commentaire

      Je vous avais expliqué clairement les nuances mais, le mystère reste entier, la censure a frappé! Trop complexe sans doute!

  • Une nana le 16.07.2015 11:04 Report dénoncer ce commentaire

    Tellement vrai dans le titre personnes n'aiment allez a l"école même nos jeunes préfèrent allez travailler.

    • Pécuchet le 16.07.2015 14:00 Report dénoncer ce commentaire

      Du grec, "école" signifie "loisir", période d'apprentissage intellectuel des jeunes, en dehors de toutes contraintes du monde, non pas pour apprendre un "travail" réservé aux adultes, mais grâce aux enseignements gradués au fil des années, pour apprendre à "bien vivre", penser, se comporter en humain et en citoyen responsable!Ensuite, barbus et poilus, ils entraient dans les apprentissage des "affaires" et, âgés, nouveau temps de loisirs, ils confrontaient les savoirs intellectuels acquis jeunes avec leur expérience de la vie et se préparaient philosophiquement à bien mourir. Un art de vivre!

  • Fred le 16.07.2015 09:24 Report dénoncer ce commentaire

    Dans les pays scandinaves souvent pris en exemple, le travail à domicile ne dépasse jamais 1h30, ce qui permet aux enfants de pratiquer leur sport quotidiennement. Qu'attendons-nous pour prendre exemple sur ces pays ?

    • Betty le 16.07.2015 13:19 Report dénoncer ce commentaire

      Que dites vous malheureux!!! Prendre en exemple les pays scandinaves? Jamais de la vie!!¨J'aime trop la liberté, non merci!!

    • Ettore le 16.07.2015 13:45 Report dénoncer ce commentaire

      @Fred: Donc vous limitez votre admiration à ce devoir à domicile de 1H30! Est ce la seule raison pour admirer le système scandinave? Ne savez vous pas qu'ils sortent les meilleurs éléments dès la maternelle pour les mettre dans des classes d'élite? Bonne chose me direz vous, mais essayez de le faire ici? Ne voyez vous pas les 500 commentaires critiquant que le fils, qui pourtant était le meilleur, n'a pas été pris et que le fils du voisin qui est un nul oui? Nous sommes loin, très loin des mentalités scandinaves ou d'autres pays! Par nous j'entends tous, ministres, enseignants et parents!

    • Fred le 16.07.2015 15:20 Report dénoncer ce commentaire

      @Ettore, je constate simplement que les enfants scandinaves, dans leur grande moyenne, réussissent bien mieux que les luxembourgeois dans leur scolarité, et qu'ils nous dépassent très largement, là aussi, dans le domaine sportif...

  • Encore... le 16.07.2015 08:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ouiiii à chaque correction, son instituteur dit: oui ok mais c'est correct aussi ce que je dis...mauvaise fois, bonjour!! Il y a aussi le "vocable", chaque semaine, elle doit apprendre son nouveau "vocable"... Incroyable mais son instit ne connaît pas le mot vocabulaire... Ou n'admet pas son erreur...

    • Lorette le 16.07.2015 08:59 Report dénoncer ce commentaire

      Un système scolaire dans lequel des professeurs enseignent aux enfants des langues qui leur sont à eux aussi "étrangères" (le français et l'allemand) ne peut pas fonctionner, vous avez raison.

    • jakbonhom le 16.07.2015 09:56 Report dénoncer ce commentaire

      Ouhla...vocable est un terme qui désigne un "mot", tandis que vocabulaire désigne un ensemble de mots. Je ne vois pas où est l'erreur dans l'utilisation de "vocable"...

    • Simon le 16.07.2015 10:21 Report dénoncer ce commentaire

      Jakbonhom a raison, le terme "vocable" existe bien et est tout-à-fait cohérent, mais pour rejoindre Encore, ce terme n'est utilisé de la sorte qu'ici, au Luxembourg, puisque dans tous les autres pays francophones, on nous parlerait bien de "vocabulaire" et jamais de "vocable"...

    • Pécuchet le 16.07.2015 13:44 Report dénoncer ce commentaire

      @Lorette. Je ne vous suis pas! Je ne sais pas où en sont nos instituteurs aujourd'hui (j'ai un peu peur de le savoir car beaucoup sortent du Technique) mais en principe beaucoup de personnes qui apprenaient il y a peu bien une langue étrangère avaient un vocabulaire beaucoup plus riche et nuancé, car souvent plus littéraire et choisi puisqu'ils travaillaient les grands auteurs! Chez nous, avant 1984, ni l'allemand ni le français n'étaient des langues "étrangères" et qui avait fait le lycée possédait littérairement correctement les 2 avec un vocabulaire choisi,l'idiome n'étant que d'usage!

    • Lorette le 16.07.2015 15:16 Report dénoncer ce commentaire

      Vous avez entièrement raison, Pécuchet, nos anciens professeurs avaient une parfaite maîtrise du français et de l'allemand... mais cela n'est malheureusement plus le cas depuis 1984. La relation de cause à effet sur ce point bien précis me semble donc tout-à-fait évidente.

  • Pécuchet le 15.07.2015 23:47 Report dénoncer ce commentaire

    Si vous fouillez un peu le net, vous verrez que ces débats là datent déjà des années 80; on parlait de l'école comme une "fabrique de cancres" et ce sont ces cancres qui enseignent aujourd'hui! Question?On se trompait en 80 et ces cancres sont devenus des génies ou ces cancres continuent à fabriquer des cancres? L'école, comme la justice ou la médecine (chez nous l'idiome en plus) sont des débats où tout le monde veut intervenir avec ses "impressions".En réalité, comme pour tous les problèmes sociétaux, tout est manipulation politique! Les citoyens s'insultent et les politiciens ricanent!

    • Jeeky le 16.07.2015 13:20 Report dénoncer ce commentaire

      J'ajoute que les cancres ne se sont pas seulement développés dans le système scolaire mais aussi ... OK vous comprenez!