Plan social à Bettembourg

10 février 2017 13:20; Act: 10.02.2017 14:24 Print

Vers la grève à la maison de retraite An de Wisen

BETTEMBOURG - L'OGBL ne digère pas le plan social à la maison de retraite An de Wisen et lance la procédure en vue d'organiser une grève.

storybild

«Nous espérons que la direction se raisonnera et reviendra à la table des discussions, en disant "il y a de la marge, on a des moyens, trouvons des solutions"», a confié Nora Back, de l'OGBL. (photo: Editpress/Fabrizzio Pizzolante)

  • par e-mail
op Däitsch
Sur ce sujet

«Nous n'acceptons pas ce plan social» lance Nora Back, secrétaire centrale du Syndicat Santé, Services sociaux et éducatifs de l'OGBL. Le syndicat s'oppose fermement à la suppression de 66 postes, sur 205 employés, à la maison de retraite An de Wisen, à Bettembourg. «Jeudi matin, nous étions encore en réunion de conciliation avec la direction, qui nous disait, à midi, qu'ils étaient prêts à continuer à discuter», continue la syndicaliste. «Et à 15 h, il déclarent le plan social. Ce manque du respect des procédures et du dialogue est inacceptable».

La direction justifie son plan social par un déficit croissant, qui se monterait à 2,5 millions d'euros depuis 2012. Pour les responsables de la maison de retraite gérée par Sodexo, il faut supprimer des emplois pour sauver l'entreprise aux 146 pensionnaires, seuls 33 salariés, sur 107 concernés, ayant accepté la suppression de leurs avantages extralégaux. Insuffisant pour faire assez d'économie, selon la direction. Une version contestée par l'OGBL. Selon Nora Back, «il y a des millions d'euros en réserve. Mais l'ASBL de Sodexo a prêté de l'argent à Sodexo SA, qui fait 20 milliards d'euros de chiffre d'affaires à l'international».

«Les gens ne se laisseront pas faire»

En outre, selon la responsable syndicale, «on ne peut pas envisager de supprimer des postes dans un secteur qui est encore équilibré par la solidarité de tout le monde. Nous avons lutté et obtenu le retrait du plan social chez Hëllef Doheem, nous ferons de même à An de Wisen». Hors de question, donc, de négocier un plan social qui n'existe pas aux yeux de l'OGBL, dont sont issus les huit délégués du personnel de la maison de retraite.

La prochaine étape du conflit, c'est la constatation de l'échec de la conciliation, le 18 février. Puis, «on va continuer les préparatifs de la grève. Les gens sont restés très forts, ils vont montrer pendant la grève qu'ils ne se laisseront pas faire. Nous espérons que la direction se raisonnera et reviendra à la table des discussions, en disant "il y a de la marge, on a des moyens, trouvons des solutions"».

(JW/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • mystere le 10.02.2017 15:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bonne chance à tous

  • RamBo le 10.02.2017 16:23 Report dénoncer ce commentaire

    Quand est-ce que nous comprendrons que c'est un secteur hyper importants et qui vaut la peine qu'on investit ? En tout cas, je suis à 100% aux côtés du personnel.

  • Billabong le 10.02.2017 14:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Nous sommes de tout cœur avec le personnel de cette maison de retraite! Ne vous laissez pas faire!

Les derniers commentaires

  • 1789 le 12.02.2017 20:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Une des professions que j'admire et respecte qui est primordiale pour nos hôpitaux et maisons de retraite. Personnel pressé et compressé mais toujours avec un mot aimable et souriant. Merci à vous tous pour votre disponibilité.

  • shooter le 12.02.2017 09:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    je penses aux éducateurs aux aides soignants et autre "petit personnel" comme on nous appel. du personnel qui souffre par les cadences par des salaires de misère du à une convention SAS qui doit suivre l'évolution des employés de l'état mais voilà 10 ans que cela n'est pas fait. on nous presse jusqu'à plus soif et on nous laisse au bord de la route. aucun respect de nos études et de notre métier. honte à mon pays. honte à toi donc, mon luxembourg

  • citizen red le 11.02.2017 13:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bonne chance a tous.vive une reforme du droit de la greve dans ce pays.

  • Regis de france le 11.02.2017 13:29 Report dénoncer ce commentaire

    Il y a trop de chef pour cette maison de soins.faut payer cher des personnes qui sont là pour rien faire ou peu de choses alors qu on veut changer la convention au détriment des soignants qui sont déjà pas assez

  • zep le 11.02.2017 11:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les syndicats n'y changerons rien. C'est triste, mais c'est ainsi. J'espère sincèrement que ces gens sacrifiés au nom du profit, retrouveront vite quelque chose.