Au Luxembourg

18 juillet 2019 08:00; Act: 18.07.2019 10:21 Print

18 000 salariés concernés par les congés collectifs

LUXEMBOURG - Les salariés du secteur du bâtiment et du génie civil sont bientôt en congé. Ils seront suivis par les frigoristes et les installateurs sanitaires.

storybild

D'ici la fin du mois de juillet, les chantiers seront mis à l'arrêt dans tout le pays pour permettre aux salariés de profiter des congés. (photo: Editpress)

Sur ce sujet
Une faute?

Quinze jours ouvrables, soit trois semaines de vacances, c'est la durée minimale des congés collectifs imposés à certains secteurs chaque été. Cette année, à compter du vendredi 26 juillet et jusqu'au dimanche 18 août, les employés du bâtiment et du génie civil partiront les premiers en vacances. Ils seront suivis, la semaine suivante, par les installateurs sanitaires, chauffage, climatisation et frigoristes qui travailleront encore jusqu'au samedi 3 août et reprendront leur poste le lundi 26 août.

En tout, ce sont un peu plus de 18 000 personnes qui sont concernées par les congés collectifs. Enfin, pas tous. Cette période de vacances d'été est en effet propice à certains travaux urgents. Ainsi, depuis plusieurs années, des dérogations sont accordées pour les travaux de réalisation du tramway de Luxembourg-Ville. «Cette année, les travaux seront surtout concentrés sur les carrefours pour le tram», explique le secrétaire général du Groupement des entrepreneurs du bâtiment et des travaux publics, Pol Faber.

La construction ou la rénovation des complexes scolaires, les travaux dans les hôpitaux ou encore les travaux de maintenance sur les grands sites industriels luxembourgeois sont autant de chantiers qui ont aussi obtenu des dérogations.

(Patrick Théry/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • anal le 18.07.2019 08:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Moi je préférerais prendre mes 3 semaines quand cela m’arrange que de me les faire imposer... après voilà quoi

  • avis le 18.07.2019 13:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    NON au congé collectif...

  • guy le 18.07.2019 11:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui, ce n‘ est plus actue, il y a aussi des autres qui travaillent

Les derniers commentaires

  • far le 19.07.2019 00:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dans les entreprises c’est pareil c’est une guerre pour prendre ces congés été il me reste encore 17 jours de congé de 2018 que fait les syndicats ils le savent mais ne fond rien merci à eux

  • ballerina le 18.07.2019 23:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Imposer ce congé aux familles des hommes qui ont le congé collectif c’est grave.... Nous aussi on a besoin de sortir d’ici de temps à autre, pas être forcé de partir seulement de six en six mois !!! Les enfants ont plusieurs fois des vacances scolaires et on est obligés de rester!!! S’il n’y a pas de congé collectif pour personne il y aura du travail pour tout le monde toute l’année. Ça se passe ainsi pour tout les autres secteurs non??!!!

  • a31 le 18.07.2019 19:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J’ai du mal à prendre mes 11,5 semaines de congé

  • pichounette le 18.07.2019 18:20 Report dénoncer ce commentaire

    c est bien les congés collectif faut pas être égoïste.......les travailleurs le mérite tout comme les patrons.

    • Reuter le 19.07.2019 11:38 Report dénoncer ce commentaire

      Il n'est pas question de remettre en cause les congés, juste la question de la période imposée. BTW, le PIB d'août doit en prendre un sacré coup !

  • Josée le 18.07.2019 18:10 Report dénoncer ce commentaire

    Congés collectifs je vais profiter du calme dans mon jardin car le chantier à côté de chez moi, à 6 mètres, me casse les oreilles à tout va. Enfin, je vais entendre les oiseaux chanter. Et surtout, bonnes vacances à tous.