Environnement

05 septembre 2019 13:30; Act: 05.09.2019 14:22 Print

18,5% des résidents disent souffrir de la pollution

LUXEMBOURG - Selon les chiffres d'Eurostat, près d'un résident sur cinq s'estime exposé à la pollution, un résultat qui place le Grand-Duché dans la moyenne haute de l'UE.

Sur ce sujet
Une faute?

Alors que 14% des citoyens de l'Union européenne s'estiment exposés à la pollution, à la saleté et aux problèmes environnementaux - un chiffre globalement stable depuis 2012, le ratio grimpe à 18,5% pour le Luxembourg (chiffres de 2017), selon une étude publiée par Eurostat, l'institut officiel de la Commission européenne chargé des statistiques. Le Grand-Duché fait ainsi partie des pays où le sentiment d'être confronté à la pollution est le plus fort.

La palme en la matière revient à Malte (26,5% de la population), suivie par l'Allemagne (24,5%) et la Grèce (20,3%). À l'inverse, seuls 5,3% des résidents en Irlande disent souffrir de la pollution, soit le ratio le plus bas au sein de l'Union européenne. Le sentiment d'être confronté à la pollution est également particulièrement peu élevé en Suède (6,8%), au Danemark (7,9%) et en Finlande (7,9%).

Si l'étude ne donne pas plus de détails sur les sources de pollution, il y a fort à parier que l'augmentation continue du trafic automobile au Grand-Duché n'y soit pas étrangère. Au mois de mai, une précédente étude d'Eurostat indiquait que les émissions de CO2 provenant de la combustion des énergies fossiles avaient continué à progresser au Luxembourg en 2018 (+3,7%), alors qu'elles avaient baissé dans 20 des 28 États membres.

(pp/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Alain le 05.09.2019 14:35 Report dénoncer ce commentaire

    Oui ils se disent victime de la pollution mais avec un record de grosses berlines polluantes et de voitures de société

  • Vindulux le 05.09.2019 21:42 Report dénoncer ce commentaire

    Et 81,5 % des résidents ignorent qu'ils sont également impacter par les pollutions qu'ils génèrent eu même au volant de leurs SUV climatisé.

  • Peace & Love le 05.09.2019 14:37 Report dénoncer ce commentaire

    Le Luxembourg est victime de son succès. Nous devons tous revoir notre façon de nous déplacer et de (trop) consommer.

Les derniers commentaires

  • PMAbsurde le 06.09.2019 12:49 Report dénoncer ce commentaire

    Le problème est avant tout mondial. Surpopulation * surconsommation = terminé! Notre société en est toujours à encourager et subventionner ces deux attitudes catastrophiques.

  • Vindulux le 05.09.2019 21:42 Report dénoncer ce commentaire

    Et 81,5 % des résidents ignorent qu'ils sont également impacter par les pollutions qu'ils génèrent eu même au volant de leurs SUV climatisé.

  • @lux/frontaliers le 05.09.2019 21:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    sans les frontaliers qui empruntent les routes, ton pays serait devenu quoi ?

  • Tome le 05.09.2019 20:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le Luxembourg continue à inciter les camions diesel à traverser le pays en appliquant des taxes plus faibles que ses voisins. Aussi le gouvernement cherche à développer l activité de l aéroport et les cargos au lieu de se concentrer sur le train et le ferroutage. D où un niveau de pollution élevé alors que nous vivons dans des petites villes. Il faudrait taxer plus les carburants et surtout le fuel des avions sur lequel il n y a aucunes taxes.

  • Oggy le 05.09.2019 20:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    le diesel qui perdure, c'est la maladie ou la mort au tournant !