À la tribune de l'ONU

22 septembre 2017 16:36; Act: 22.09.2017 18:17 Print

Les tacles appuyés de Jean Asselborn à Trump

LUXEMBOURG/NEW YORK – Dans sa déclaration à la tribune des Nations unies, le ministre des Affaires étrangères a condamné l’approche unilatérale du président américain.

storybild

Le Luxembourgeois a réitéré à plusieurs reprises ses reproches à la politique américaine. (photo: AFP)

op Däitsch
Sur ce sujet

«Dans un contexte où les foyers de crise se multiplient et où les tensions montent, c’est le multilatéralisme qui doit primer (…) qui doit l’emporter plus que jamais sur les approches unilatérales et les égoïsmes nationaux», a lancé Jean Asselborn, à l’occasion de la 72e session ordinaire de l’assemblée générale des Nations unies. Donald Trump et son «America first» ont dû apprécier.

Surtout que le Luxembourgeois a réitéré à plusieurs reprises ses reproches à la politique américaine. Il a fustigé la volonté de Washington, premier contributeur de l’ONU, de réduire ses investissements. «Cela risque d’empêcher les agences de remplir leur mission de base», a averti Asselborn. Le ministre a également regretté que les États-Unis aient «pris leurs distances par rapport à l’Accord de Paris» et «espère qu’il sera possible de le faire revenir».

«Éviter une escalade»

Sur la question nord-coréenne, Asselborn plaide pour la fermeté mais «nous devons aussi éviter une escalade qui mènerait à un scénario catastrophe», en référence directe avec les noms d’oiseaux que Donald Trump ne cesse de lancer à son homologue nord-coréen.

Il a rappelé que les tensions qui parcourent le monde «mettent aux prises deux visions: l’une fondée sur la force, la loi du plus fort, l’unilatéralisme et l’égoïsme national voire nationaliste; l’autre fondée sur le primat du multilatéral, la solidarité, les valeurs universelles, les droits de l’homme et l’État de droit», a-t-il conclu. «Le Luxembourg est attaché à cette seconde vision». Fallait-il le préciser? Au cours de la vingtaine de minutes dont il disposait, le Luxembourgeois a en effet réaffirmé son attachement à l’ONU, aux droits de l’homme, au droit à la dignité des femmes, à la lutte contre le changement climatique, à l’aide publique au développement et à la solidarité entre les peuples dans le contexte de la crise des réfugiés.

«Une Europe qui met la personne au centre de son action»

Il a également enjoint Israël à cesser la colonisation en Cisjordanie et à Jérusalem-Est, comme l’exige la résolution du Conseil de sécurité de décembre 2016, qui n’est pas «dirigée contre Israël (…) mais qui vise à contribuer à assurer la paix pour Israël». En Syrie, «la paix ne pourra revenir que si une transition politique globale, véritable et inclusive est mise en œuvre» et en Irak, un pays «uni, stable et démocratique devrait garantir l’intérêt de tous les citoyens». «Nous nous devons de tout faire pour calmer le jeu dans la région», indique Asselborn, et cela passe, selon lui, par «le maintien et la mise en œuvre rigoureuse de l’accord nucléaire avec l’Iran».

Cet Européen convaincu ne pouvait pas ne pas glisser un mot sur l’UE et a appelé à «une Europe qui renonce au repli sur soi, une Europe débarrassée des conflits, ne cédant pas à l’intimidation, aussi dans son voisinage, une Europe qui met la personne au centre de son action».

(MC/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • marie ange le 23.09.2017 15:03 Report dénoncer ce commentaire

    bonne retraite Monsieur

  • Howaito le 22.09.2017 18:09 Report dénoncer ce commentaire

    Les relations conflictuelles entre la Corée du Nord et les USA ne datent pas d'hier, Déjà en 94 B. Clinton disait: “I was determined to prevent North Korea from developing a nuclear arsenal, even at the risk of war.". Maintenant ils ont leur arsenal (premier test en 2006) mais ils sont toujours aussi aggressifs et menaçants et ce indépendamment du président US en charge. Il est donc normal que Trump hausse le ton, d'autant que Kim Jung Un menace directement les bases US. Tout cela sent très mauvais et Asselborn ferait bien de distinguer qui menace l'autre ...

  • ..!!.. le 23.09.2017 14:02 Report dénoncer ce commentaire

    Un tacle au foot vaut un carton jaune ou même un carton rouge!

Les derniers commentaires

  • marie ange le 23.09.2017 15:03 Report dénoncer ce commentaire

    bonne retraite Monsieur

  • ..!!.. le 23.09.2017 14:02 Report dénoncer ce commentaire

    Un tacle au foot vaut un carton jaune ou même un carton rouge!

  • Marina le 23.09.2017 11:25 Report dénoncer ce commentaire

    Belle allocution, M. Asselborn. Pour la Corée du Nord, l'absurdité serait de provoquer une guerre pour en éviter une, car dans ce cas, la Chine risque de soutenir les nord-coréens. La meilleure méthode pour éviter le conflit est de nourrir le peuple nord-coréen qui souffre actuellement de la famine.

  • MarcC le 23.09.2017 10:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Peut-être le Luxembourg est un petit pays, Monsieur Asselborn a bien parlé, honneur à lui et bravo.

  • Toplejean le 23.09.2017 09:27 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo ...vous êtes un grand Monsieur J'aimerais qu' on est le même ministre en France.