Accidents au Luxembourg

19 octobre 2021 12:05; Act: 19.10.2021 12:32 Print

19 personnes sont mortes au travail en 2020

LUXEMBOURG - En 2020, si le nombre d'accidents du travail a drastiquement diminué, le nombre de victimes a augmenté.

storybild

Le secteur de la construction est le plus touché par les accidents. (photo: Editpress)

Sur ce sujet
Une faute?

Dans son rapport annuel publié ce mardi, l'Association d'assurance accident (AAA) a fait le bilan 2020: Covid et confinement obligent, le nombre d'accidents du travail a baissé de 21,6%, celui des accidents de trajets de 33%. Au total 15 415 accidents ont été reconnus dont 12 656 accidents du travail, 2 446 accidents de trajet et 313 maladies professionnelles. Ce dernier chiffre en hausse (+147%), la faute aux infections dues au Covid-19.

Une statistique vient toutefois assombrir un tableau plutôt encourageant: 19 personnes sont mortes au travail en 2020, c'est trois de plus qu'en 2019. Neuf sont décédées dans des accidents de trajet, 7 dans des accidents du travail et 3 d'une maladie professionnelle. L'AAA indique cependant qu' «aucun de ces accidents mortels n’est lié au Covid-19».

60% des blessures aux membres

Sur les 15 415 accidentés du travail, 46% ont souffert de plaies et de blessures superficielles et un tiers de luxations, d'entorses et de foulures. Près de 60% des blessures ont concerné les membres et près de 15% la tête. Les secteurs où les accidents sont les plus fréquents sont - sans surprise - ceux qui touchent la construction avec une fréquence plus élevée que la moyenne.

À noter que l'AAA, établissement public placé sous la tutelle du ministère de la Sécurité sociale, est à l'initiative de la stratégie Vision Zéro (2016-2022) qui a pour but de tendre vers zéro accident du travail. Lancée en septembre dernier, la nouvelle campagne s'intitule «Un accident du travail peut être… ÉVITÉ!».

(mc/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • NoSmarty le 19.10.2021 13:25 Report dénoncer ce commentaire

    Accidents de trajet. Ben oui, j'en vois toujours plus qui roulent le portable à la main.

  • AndJusticeForAll le 19.10.2021 12:53 Report dénoncer ce commentaire

    ... et ceux qui se sont coincés le doigt entre 2 touches et une pause sur leur clavier d'ordinateur , sont -ils comptabilisés ?

  • JJ Langlest le 19.10.2021 12:54 Report dénoncer ce commentaire

    C'est honteux qu'on passe sous silence les cas de suicide s liés au harcèlement.

Les derniers commentaires

  • taza red le 19.10.2021 17:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    plus de contrôle inopinée ds les boîtes et tous chantiers doit avoir un travailleur designer responsable..

    • Pierre le 19.10.2021 17:52 Report dénoncer ce commentaire

      Mais d'abord, apprenons à écrire sans fautes.

  • Linda le 19.10.2021 16:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L'ITM s'invite bien chez ArcelorMittal pour la sécurité, qu'elle fasse de même pour toutes les sociétés lux du BTP. Elle possède des grands locaux, où par petit groupe, les salariés seraient sensibilisés au moyen d'un cd-rom ludique et pédagogique à la sécurité sur les chantiers. Un pass de sécurité à repasser tous les 2 ans obligatoirement pour tous les salariés du bâtiment. Les accidents du travail ne doivent pas rester une fatalité.

    • Heple le 19.10.2021 17:15 Report dénoncer ce commentaire

      Cela changera quand l'ITM ne sera plus une horde de fonctionnaire en quête d'amendes. Le directeur actuel ne parle que de taxer les entreprises en infraction alors que je le défie de trouver UN seul échafaudage monté en conformité avec les standards de sécurité. AAA par contre ne fait quasiment rien pour la prévention. 0 publication ou presque. 0 contrôle quand un accident est déclaré. Difficile de quitter son bureau bien douillet je pense.

  • val le 19.10.2021 15:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Exactement

    • Sylvie le 19.10.2021 17:53 Report dénoncer ce commentaire

      L'herbe est verte.

  • Mobbing le 19.10.2021 15:43 Report dénoncer ce commentaire

    Ils ne comptent pas les suicides dû au mobbing

    • Marco le 19.10.2021 17:53 Report dénoncer ce commentaire

      Qui sont "ils" ?

  • idiotscratie le 19.10.2021 14:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    oui vaccinez les métiers