Naissances au Luxembourg

30 novembre 2017 13:35; Act: 30.11.2017 14:06 Print

Les frontalières séduites par les maternités du pays

LUXEMBOURG – En 2016, 12,5% des bébés nés au Luxembourg avaient une maman non-résidente. C'est trois fois plus qu'en 2000.

storybild

Les maternités du Luxembourg sont de plus en plus prisées par les non-résidentes. (photo: Editpress)

  • par e-mail
Sur ce sujet

En 2016, le Luxembourg a accueilli 6 050 bébés dont 3 077 petits garçons (50,8%) et 2 973 petites filles (49,2%), selon le Statec. Près de 51% étaient des bébés luxembourgeois contre 49% de bébés étrangers. Dans une étude publiée jeudi, l’institut de statistiques a balayé de nombreux aspects de la maternité: on y apprend par exemple que davantage de femmes non-résidentes choisissent le Grand-Duché pour accoucher: en 2000, la proportion de naissances par des femmes non-résidentes était de 3,7% contre… 12,5% en 2016, soit plus du triple! 862 bébés ont ainsi passé la frontière après avoir poussé leur premier cri au Luxembourg.

À l'inverse, 137 naissances de petits résidents ont eu lieu à l'étranger dont 75 dans des pays voisins (30 en France, 28 en Belgique et 17 en Allemagne).

Comme dans de nombreux pays, généralisation des études supérieures et souci de carrière obligent, l’âge moyen de la première maternité augmente. Il était 28,1 ans au début des années 2000 contre 30,4 ans en 2016, avec des différences selon la nationalité. Les Luxembourgeoises font en effet aujourd’hui leur premier enfant à 30 ans tout pile quand les étrangères attendent un peu plus (30,7 ans). Celles-ci font toutefois plus d’enfants: elles affichent un taux de fécondité de 1,6 contre 1,23 aux Luxembourgeoises.

Davantage de jumeaux

Avec un taux de fécondité global de 1,4, les femmes du Grand-Duché figurent parmi les Européennes qui font le moins d’enfants. Ce sont les Françaises les championnes en la matière (1,96) alors que les Portugaises sont celles qui enfantent le moins (1,31) quand la moyenne de l’UE se situe à 1,58.

Cet âge plus avancé et le recours plus important à l’assistance médicale à la procréation ont des répercussions sur les types de naissances. Ainsi, le nombre d’accouchements multiples a presque doublé en l’espace d’un demi-siècle, passant de 1,2% en 1960 à 2% en 2016. 236 jumeaux et trois triplés ont pointé le bout de leur nez en 2016.

(Marion Chevrier/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • MoiJe le 30.11.2017 13:38 Report dénoncer ce commentaire

    Alors comme ça les hôpitaux luxembourgeois ne seraient pas aussi mauvais comme certains le prétendent? Cocorico!

  • Miss le 30.11.2017 15:24 Report dénoncer ce commentaire

    Certains ou certaines pensent que l'herbe est plus verte ailleurs...

  • MadameB le 30.11.2017 16:54 Report dénoncer ce commentaire

    Est-ce que par défaut ces enfants auront-ils la nationalité luxembourgeoise?

Les derniers commentaires

  • dieux le 30.11.2017 20:05 Report dénoncer ce commentaire

    Oui,les hôpitaux Luxembourgeois sont réputés pour être e bons hôpitaux bravo les mamans je vous adorent beaucoup.

    • Del intérieur le 01.12.2017 08:07 Report dénoncer ce commentaire

      Les maternités sont excellentes (du point de vue de patientes), peut-être même sont-elles les meilleures d'Europe. En revanche tout est loin d'être rose dans le reste des structures du GDL.

  • dieux le 30.11.2017 19:23 Report dénoncer ce commentaire

    Merci

  • minolob le 30.11.2017 19:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pour avoir eu a faire au personnel de la clinique Bohler il y a 2 semaine je confirme ce sont toutes des perles.

    • Kean le 01.12.2017 08:08 Report dénoncer ce commentaire

      Une bonne clinique ayant su conserver une dimention humaine.

  • MadameB le 30.11.2017 16:54 Report dénoncer ce commentaire

    Est-ce que par défaut ces enfants auront-ils la nationalité luxembourgeoise?

    • porcinet le 30.11.2017 17:04 Report dénoncer ce commentaire

      non, au Luxembourg le droit du sol n'existe pas. Le bébé a toujours la nationalité du père ou de la mère. On va dire de celui qui signe pour le gosse.

    • danielalexandre le 30.11.2017 18:56 Report dénoncer ce commentaire

      et c'est tres bien comme ça :))

    • Filax le 30.11.2017 22:27 Report dénoncer ce commentaire

      @porcinet: Les enfants ont droit aux deux nationalités si les parents n'ont pas la même.

  • okyn le 30.11.2017 16:17 Report dénoncer ce commentaire

    S'il n'y avait pas les bouchons systématiques, ma femme aurait aussi accouché à Lux-ville. Mais bon, je ne voulais pas rouler sur la bande d'arrêt d'urgence pendant 15 km le jour de l'accouchement. Sans compter les RDV prénataux.