Mobilité au Luxembourg

10 septembre 2018 12:51; Act: 10.09.2018 16:31 Print

Et si vous changiez vos habitudes de transport?

LUXEMBOURG - La semaine de la mobilité aura lieu du 16 au 22 septembre. Le mot d'ordre est la «multimobilité», soit l'art de combiner différents modes de transport.

storybild

Emile Eicher, président du Syvicol, le ministre François Bausch et Gilles Dostert, du Verkéiersverbond, ont présenté la semaine de la mobilité. (photo: L'essentiel)

Sur ce sujet

«La voiture peut être utile pour partir en vacances, mais peut-être que le bus sera plus confortable pour se rendre au cinéma et le vélo pour aller à la piscine. Pourquoi ne pas essayer? Voire, pourquoi ne pas combiner plusieurs modes de transport sur un seul trajet?», demande Gilles Dostert, directeur général du Verkéiersverbond. La multimobilité est le thème de la semaine de la mobilité, présentée ce lundi matin, avec comme slogan «Mix and Move».

Cette campagne de sensibilisation internationale, initiée par la Commission européenne, aura lieu du dimanche 16 au samedi 22 septembre. Cette année, 25 communes se sont déjà inscrites. Elles proposeront diverses actions. Le 17 septembre, les cyclistes qui emprunteront la passerelle du Pont Adolphe recevront ainsi des cadeaux. Le 20 septembre à Contern, on présentera la première navette sans chauffeur. Le 22 septembre, 9 communes organiseront une «Journée sans ma voiture», etc.

Pour convaincre les citoyens de ne pas prendre leur voiture par défaut, il faut que l'offre suive. «D'ici 2023, quand le plan de mobilité sera entièrement mis en place, il sera possible pour un travailleur de démarrer son trajet en voiture puis de changer pour un train, un tram ou encore un vélo, en heure de pointe, de manière fluide et sans s'inquiéter des horaires, souligne François Bausch, ministre Déi Gréng du Développement durable et des infrastructures. D'ici là, le calendrier prévoit des ouvertures de grands projets chaque année. On ne pourra pas résoudre les problèmes de mobilité en investissant dans un seul mode de transport», estime-t-il.

(Séverine Goffin/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • luxyclette le 10.09.2018 13:32 Report dénoncer ce commentaire

    Faites fonctionner correctement le transport public avant d'en faire la promotion. A quoi ça sert de dégouter ceux qui essayent avec des retards ou suppression

  • ils sont marrants ! le 10.09.2018 13:31 Report dénoncer ce commentaire

    la mobilité, je la vis tous les jours !! voiture train bus et tram. C'est assez fatiguant d'ailleurs.

  • Vincent le 10.09.2018 14:04 Report dénoncer ce commentaire

    Je me demande comment eux vont au travail

Les derniers commentaires

  • Mostafa El Patapouf le 12.09.2018 10:21 Report dénoncer ce commentaire

    Il est rarement possible de contenter tout le monde. Luxembourg reste un exemple à suivre et notre Gouvernement est à remercier pour tous les efforts qu'il fourni à sa population en matière de transports en commun.

  • Mann vum Fridden le 11.09.2018 07:12 Report dénoncer ce commentaire

    Certains se plaignent que le transport en commun n’est pas adapté à leur situation. Évidemment les mots du ministre ne sont pas à prendre à la lettre mais ciblent tous ceux qui sont sur les artères principales. Il est illusoire de penser que chaque habitants de chaque village aux Luxembourg ou à l’étranger aura une solution optimale. Pour cela, les gouvernements précédents ont raté le virage de la décentralisation urbaine et de l’aménagement du territoire...

  • Pablitolux le 11.09.2018 06:52 Report dénoncer ce commentaire

    45 min pour faire Cargocentre jusque Kirchberg et ca un vendredi a 20h00. Bravo le changement.

  • virggy le 11.09.2018 06:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    qu'ils trouvent une solution qui travaillent après minuit... on est bien obligés de prendre la voiture

  • lora le 11.09.2018 03:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je pense que les gens travaillant et habitant non loin du centre ville/Kirchberg seraient plus enclins à prendre les transports en commun s’ils étaient gratuits pour tous. Au moins il y aurait un vrai intérêt: économique. Moins de voitures, plus de fluidité, moins de retards.