Au Luxembourg

21 septembre 2016 16:07; Act: 21.09.2016 18:31 Print

La réforme du lycée présentée aux députés

«Promouvoir des écoles différentes pour des élèves différents». Le ministre de l’Éducation nationale, Claude Meisch, a présenté mercredi la réforme de l’enseignement secondaire.

storybild

L'offre d'enseignement sera plus grande à travers le pays, selon Claude Meisch. (photo: Editpress/Isabella Finzi)

Sur ce sujet
Une faute?

La réforme du secondaire a été présentée aux membres de la commission de l'Éducation nationale, de l'Enfance et de la Jeunesse ce mercredi matin. Pas moins de sept textes de lois et deux règlements grand-ducaux entreront ainsi en vigueur à la prochaine rentrée scolaire, pour cette vase réforme basée sur six grandes priorités, dont le renforcement du développement des écoles, ou de l'encadrement, la promotion des talents, ou encore la promotion des «e-skills» dans le secondaire et le technique.

Ce mercredi matin, «une présentation générale du projet a été faite, explique le président de la commission Lex Delles (DP) à L'essentiel. Cette semaine, quatre points ont été abordés». En premier lieu, le plan de développement de l'établissement scolaire, une feuille de route pour chaque lycée sur trois ans. Ensuite, la création d'un observatoire national de la qualité scolaire et la création de trois médiateurs de l'éducation nationale pour trois domaines d'activités dont l'intégration.

Les huit observateurs informeront la Chambre des Députés, le Gouvernement et la société civile sur leurs constats, précise la commission. Enfin, la réorganisation des classes supérieures dans le secondaire classique, avec des sections plus flexibles et un examen de fin d'études réduit à six épreuves. «Nous reprendrons la présentation la semaine prochaine avec les autres projets de loi», explique Lex Delles.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • walfer le 21.09.2016 22:08 Report dénoncer ce commentaire

    l'education nationale au lux est la plus grande arnaque à la fin du fondamentale, direction le technique pour les etrangers et direction le classique pour les luxembourgeois et autres germanophones. D ou la plupart de l elite et de ceux qui ont les moyens de partir faire des etudes à l etranger combien d'enfants laissés pour compte à cause de ce systeme injuste et critiqué par tous les instituts européens

  • Ohfreck le 21.09.2016 20:56 Report dénoncer ce commentaire

    Normalement M. Meisch impose ses idées, pourquoi perd il du temps en les présentant aux députés?

  • Robin le 22.09.2016 20:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @parentsencolere Il y a plein d'élèves issus de familles modestes, étrangères qui réussissent brillament leurs études.. il y a certainement un problème d'égalité... mais il serait réducteur de limiter toute la problématique à ça. Il faut aussi travailler à l'école et il faut le dire.. dans beaucoup de familles l'école n'a pas l'importance qu'il faudrait. Les enfants de sont pas tenus à travailler ne sont pas stimulés dès le plus petit age mais abandonnés à la télévision et aux jeux video.. l'école ne pourra pas tout compenser. Même si elle doit essayer de faire le maximum. Les parents, et surtout l'enfant lui même ont une part de responsabilité. On obtient rien sans effort - ni à l'école ni ailleurs!

Les derniers commentaires

  • Robin le 22.09.2016 20:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @parentsencolere Il y a plein d'élèves issus de familles modestes, étrangères qui réussissent brillament leurs études.. il y a certainement un problème d'égalité... mais il serait réducteur de limiter toute la problématique à ça. Il faut aussi travailler à l'école et il faut le dire.. dans beaucoup de familles l'école n'a pas l'importance qu'il faudrait. Les enfants de sont pas tenus à travailler ne sont pas stimulés dès le plus petit age mais abandonnés à la télévision et aux jeux video.. l'école ne pourra pas tout compenser. Même si elle doit essayer de faire le maximum. Les parents, et surtout l'enfant lui même ont une part de responsabilité. On obtient rien sans effort - ni à l'école ni ailleurs!

  • Jimmy le 22.09.2016 09:02 Report dénoncer ce commentaire

    C'est ses histoires de métier que tu ne peux pas faire parce que t'est en modulaire ou en technique, c'est du n'importe quoi, sur quoi se base t'il, la langue, les points, c'est du ridicule, car ont peut très très bien être fort en informatique et ne pas être fort dans les langues par exemple...

  • parentsencolere le 22.09.2016 08:14 Report dénoncer ce commentaire

    C'est comme celà depuis tjrs!! On a tjrs fait des différences entre luxembourgeois et étrangers... Depuis des années je dis qu'il faut des sections francophonnes dans tous les lycées!! Ainsi c'est pareil pour tous les élèves.. Mais non on s'obstine avec les cours en allemand et on pénalise tous les étrangers qui seront envoyés soit au modular soit dans la section pour apprendre un métier!!

  • walfer le 21.09.2016 22:08 Report dénoncer ce commentaire

    l'education nationale au lux est la plus grande arnaque à la fin du fondamentale, direction le technique pour les etrangers et direction le classique pour les luxembourgeois et autres germanophones. D ou la plupart de l elite et de ceux qui ont les moyens de partir faire des etudes à l etranger combien d'enfants laissés pour compte à cause de ce systeme injuste et critiqué par tous les instituts européens

    • Niet le 21.09.2016 23:10 Report dénoncer ce commentaire

      Ce n'est pas du tout ainsi! Les enfants d'un avocat, docteur, manager ou autre riche étranger est beaucoup plus privilégié que les enfants de mécaniciens ou de peintres luxembourg. Oui, il y a des préférences, oui il y a des arnaques, mais elles n'ont absolument rien à voir avec la nationalité. Il y a d'autres critères!

    • @ Walfer le 22.09.2016 00:37 Report dénoncer ce commentaire

      "direction le classique pour les luxembourgeois " 10% de réussites pas compensation dans le classique en 2015! C'est dire le valeur quand on parle de "réussite"

    • Kat le 22.09.2016 07:39 Report dénoncer ce commentaire

      Nous sommes étrangers et notre fille a intégré le classique l'année dernière. Plusieurs élèves luxembourgeois sont allés en technique malgré le désarroi des parents. Je ne pense pas qu'il y ait d'injustice. Par contre, le système sans note du primaire cache bien la réalité du niveau des élèves aux parents et l'orientation vers le lycée classique ou technique demeure une surprise générant beaucoup de stress pour les parents jusqu'à la fin.

  • Ohfreck le 21.09.2016 20:56 Report dénoncer ce commentaire

    Normalement M. Meisch impose ses idées, pourquoi perd il du temps en les présentant aux députés?