Autoroute frontalière

23 décembre 2016 09:00; Act: 28.12.2016 18:00 Print

A31 bis: le péage pose encore des questions

GRANDE RÉGION - À Belval, la nouvelle liaison vers Micheville doit faciliter le trafic frontalier. Mais Luxembourg et France ont encore le dossier A31 bis sur le bureau.

Voir le diaporama en grand »

  • par e-mail
op Däitsch
Sur ce sujet

Alors que la France et le Luxembourg ont coupé ensemble le ruban du tracé Micheville-Belval vendredi, la coopération sur un autre projet frontalier, l'A31 bis, n'est pas définie. Si Christian Eckert, secrétaire d'État français chargé du budget, préfère d'abord un accord sur le tracé, il avoue que la question du péage est «une option. La Lorraine s'est habituée aux autoroutes gratuites mais c'est exceptionnel. Il est difficile d'envisager un mode payant, il faudra se concerter, notamment avec le Luxembourg».

Même son de cloche du côté du ministre des Infrastructures, François Bausch, légèrement plus tranché. «Ce n'est pas une bonne idée, ce péage entre Thionville et Luxembourg». Pour lui, le plus important c'est de «réfléchir sur l’agrandissement en 2x3 voies et une voie dédiée aux transports en commun ou covoiturage. Il faut certes le financer, mais il faut trouver d'autres moyens».

1,4 milliard d'euros

Le projet, tel que validé par un accord de principe en février par l'État français, prévoit en effet un élargissement au nord de Thionville, un tronçon qui deviendra payant. Lors des derniers débats publics, des solutions ont été proposées: favoriser le télétravail, épargner les plaques de travailleurs frontaliers ou faire participer les employeurs à un abonnement. «La proposition d'un financement par une écotaxe régionale ou une vignette poids lourds a été évoquée», explique-t-on aussi.

Mais pour l'instant, «rien n'est déterminé» car des études de faisabilité sont en cours. Côté français, on cherche encore à convaincre la majorité des 90 000 personnes qui traversent la frontière chaque jour et qui vont devoir financer les 1,4 milliard d'euros du projet.

(Jonathan Vaucher/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • pap le 23.12.2016 11:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    faites une 5 voies flexible ca ne coute presque rien. 3 voie le matin vers le luxembourg et 3 voies le soir vers la france

  • vin de metz le 23.12.2016 14:09 Report dénoncer ce commentaire

    la toute, toute première chose à faire, c'est transformer la ligne TER Metz/Luxembourg en ligne RER avec les cadencements appropriés

  • Jim M. le 23.12.2016 10:53 Report dénoncer ce commentaire

    Péage + Transports en communs gratuits = Problème réglé

Les derniers commentaires

  • sylvain le 07.03.2017 00:18 Report dénoncer ce commentaire

    Tout le monde sait qu'un péage provoque des bouchons. Alors non seulement l'autoroute va être payante mais en plus les bouchons seront encore pire. Il faut une autoroute gratuite à 3 voies.

  • Citoyen 57 le 30.12.2016 18:43 Report dénoncer ce commentaire

    Des travaux qui ne débuteront jamais,comme la fluidité de l'A3 avec la destruction du poste de douane...

  • Luc le 26.12.2016 16:00 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut inciter les automobilistes à abandonner la voiture en leur proposant une solution plus économique et plus rapide que leur voiture. François Bausch a raison : il faut une 3ème voie fluide réservée aux bus !

  • Bus 172 le 26.12.2016 02:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Avant je prenais le bus 172 du P+R frisange au kirsberg il mettait 30 minutes aujourd'hui je mets entre 1H20 et 1H45 c'est inadmissible. Depuis je prends ma voiture et je suis à 40 minutes. Quand les transports en commun redeviendront correct, il y aura peut plus de personnes qui les prendront.

  • Carolo le 24.12.2016 15:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Créer du travail en France ce serait une solution aussi pour faciliter la vie des frontaliers

    • j-marc+ le 20.03.2017 21:26 Report dénoncer ce commentaire

      @carolo : ok mais avec les avantages correspondant à un contrat de travail au Lux (sécu, impôts, etc)