Au Luxembourg

18 octobre 2020 15:35; Act: 18.10.2020 16:00 Print

Une fête sauvage en forêt avec 200 personnes

BOCKHOLTZ - La police est intervenue, dimanche matin, pour mettre fin à un rassemblement sauvage, avec notamment des Belges et Néerlandais.

storybild

Face au nombre important de personnes, des renforts ont été nécessaires pour mettre un terme à la fête. (photo: Editpress)

Sur ce sujet
Une faute?

La police luxembourgeoise est intervenue, dimanche en milieu de matinée, pour mettre fin à un rassemblement sauvage dans une forêt au nord du pays, entre Bockholtz et Hosingen. Une intervention rendue possible après plusieurs signalements de riverains. Sur place, les premières patrouilles des forces de l'ordre ont pu constater la présence des fêtards, «environ 200», de nombreux véhicules et de la musique.

Face au nombre important de personnes, des renforts ont été nécessaires pour mettre un terme à la fête. La police précise néanmoins que les individus trouvés sur place ont coopéré et «portaient des masques de protection». Selon les premiers éléments, ce rassemblement avait été organisé et préparé sur les réseaux sociaux. Des fêtards venus de Belgique et des Pays-Bas étaient notamment présents. L'identité d'une cinquantaine d'entre eux a été relevée. Une enquête est en cours en matière de dégradation d'un site naturel et de non-respect des règles sanitaires anti-Covid en cours au Luxembourg.

Une discothèque et un restaurant, aussi

La police est également intervenue, vers 2h30 dans la nuit de samedi à dimanche, pour interrompre une fête dans une discothèque à Esch-sur-Alzette. Les convives ont été mis dehors et l'établissement a été fermé. Une procédure est ouverte.

Un peu plus tôt samedi, vers 22h30, un restaurant de Sandweiler était «bondé» pour reprendre les termes de la police. L'établissement, dont le directeur était absent au moment de l'intervention des forces de l'ordre, ne respectait pas les mesures sanitaires. Là aussi, une procédure est en cours.

(nc/L'essentiel)