Au Luxembourg

29 mars 2017 08:00; Act: 29.03.2017 09:31 Print

Il faut construire deux fois plus de logements

LUXEMBOURG - Le Luxembourg devrait pouvoir compter sur 8 000 nouveaux logements par an alors que moitié moins sont actuellement construits chaque année.

storybild

L'offre de nouveaux logements ne correspond pas à la demande. (photo: AFP)

  • par e-mail
op Däitsch
Sur ce sujet

«Le Luxembourg paie aujourd'hui la facture des années passées». C'est le constat fait par Max Hahn, président de la commission du Logement, qui analysait ce mardi la situation actuelle du marché immobilier. Les coûts élevés des logements, qui grimpent de 5% par an, s'expliquent par un cruel manque de logements disponibles, explique le député DP. «Depuis trois ans, le nombre de nouveaux logements augmente. Mais pendant des décennies, le Luxembourg n'en a pas construits assez», poursuit-il.

Actuellement, environ 3 500 logements sortent de terre chaque année. Selon l'Observatoire de l'habitat, il en faudrait le double. De 7 500 à 8 000 nouveaux logements seraient nécessaires pour recoller à la demande et faire baisser la pression sur le marché immobilier. Un défi de taille que doit relever l'État en mobilisant les acteurs publics mais aussi en stimulant le marché privé. Selon les analyses de l'Observatoire de l'habitat, 2 719 hectares sont disponibles pour construire. Mais pratiquement la majorité (92% de cette superficie) appartient à des propriétaires privés.

Des mesures, comme le Baulandvertrag (contrat d'aménagement), présenté la semaine dernière, devraient inciter les propriétaires à mettre leur terrain à disposition et ainsi lutter contre la spéculation, précise Max Hahn. Ce dernier souligne toutefois qu'il n'existe pas de bulle immobilière au Luxembourg. «La pression sur le marché immobilier vient du manque de logements hérité des années passées et de la hausse démographique», conclut le député.

(jd/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Maeva le 29.03.2017 09:46 Report dénoncer ce commentaire

    Ce qui fait la beauté de ce pays, c'est que la nature est très présente. Quelle tristesse qu'on ne cesse de la détruire pour y placer des blocs de bétons et amasser toujours plus de gens. Ce pays va vraiment perdre tout son charme et la capitale finira comme n'importe qu'elle autre. Et on a tendance à oublier que Luxembourg est un petit pays....Quand est-ce que l'argent cessera de gouverner ce monde ?!!

  • francais du lux le 29.03.2017 09:43 Report dénoncer ce commentaire

    On a beau construire ce qu'on veut.. habiter au lux est de plus en plus cher... l’habitation est hors de prix.

  • Marre le 29.03.2017 08:39 Report dénoncer ce commentaire

    Et les routes pour transporter tout ce beau monde, on les elargit quand ?

Les derniers commentaires

  • shooter le 29.03.2017 21:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    il faut exproprier les personnes aillant des biens qu'ils laissent vide depuis 5 ans, retaper et vendre à prix correct. Cela cessera une partie de la spéculation

    • anti-communiste le 30.03.2017 07:42 Report dénoncer ce commentaire

      heureusement que la consitutioun protégé le patrimoine privé! Sinon, une piste consituterait en la protection des proprietaires afin de les inciter à mettre leurs biens en location. La loi actuelle ne les protégé pas assez des risques.

  • Albert le 29.03.2017 21:28 Report dénoncer ce commentaire

    Je trouve que beaucoup de gens se plaignent des prix de l'immobilier alors qu'en gérant bien leur budget, la plupart pourrait se loger au Luxembourg, voire même à Luxembourg-ville. Bien que n'étant que simple fonctionnaire, j'ai pu m'acheter une maison au Limpertsberg après avoir économisé quelques années. Qu'on ne vienne pas me dire que les salariés du privé, et en premier lieu ceux du secteur bancaire, n'ont pas les moyens de se loger au Luxembourg!

  • mimivergetures le 29.03.2017 21:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Triste je confirme...Kayl se transforme tout doucement en banlieue bétonnée...nous résistons mais les promoteurs rachètent tout et les vendeurs ne sont pas perdants

    • kayl le 30.03.2017 07:44 Report dénoncer ce commentaire

      alors vous êtes invite à la reunion la semaine prochaine à Kayl pour discuter du future PAG, le document qui determine ce qu'on peut bâtir dans la commune

  • quel luxe. le 29.03.2017 20:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On peut construire 100.000 logements l'an à plus d'un million ce sera toujours trop cher. Il faut des logements de bonne qualité, bien pensés, sur un terrain de 3 ares max à 500.000 grand max.

  • Roxio le 29.03.2017 15:47 Report dénoncer ce commentaire

    La taille du pays n'est pourtant pas extensible.... Donc deux possibilités : construire en hauteur et/ou s'étaler au détriment des zones vertes. Le Luxembourg, autrefois si vert (je ne remonte qu'aux années 2000) semble être de plus en plus bétonné. Triste.