Au Luxembourg

27 septembre 2017 16:34; Act: 27.09.2017 17:28 Print

350 animaux maltraités ces dix dernières années

LUXEMBOURG - Chaque année, de 50 à 90 plaintes liées au bien-être animal sont introduites auprès des services vétérinaires luxembourgeois.

storybild

Le Luxembourg va bientôt se doter d'une législation plus stricte sur le bien-être animal. (photo: AFP)

Sur ce sujet

Régulièrement, des actes de cruauté envers des animaux défrayent la chronique. Chaque année, l'administration des Services vétérinaires traitent entre 50 et 90 dossiers de ce genre. Au cours des dix dernières années, 350 cas confirmés de maltraitance ont été enregistrés, «avec une tendance croissante ces dernières cinq années», explique le ministre de l'Agriculture, Fernand Etgen dans une réponse parlementaire.

Dans 50% des cas, les plaintes sont formulées suite à de mauvaises conditions d'hygiène (manque de nettoyage de l'étable, animaux vivant dans leurs excréments), à un mauvais entretien des animaux (sabots trop longs, poil dans un mauvais état), ou aux conditions générales de détention des animaux (absence d'eau ou de nourriture, absence d'abri en cas d'intempéries).

Une nouvelle loi plus stricte

Dans les prochaines années, le gouvernement veut faire baisser le nombre de cas de maltraitance animale, avec une légalisation plus stricte. La nouvelle loi inclura notamment la notion de «dignité», «afin de rendre compte du fait que les animaux sont des êtres doués d'une sensibilité et qu'ils peuvent ressentir la douleur tout comme un être humain».

Les peines seront aussi renforcées. Certaines contraventions «graves» seront punies d'une amende de 25 à 1 000 euros, tandis que d'autres, qui tombent dans la catégorie de délits, pourront coûter jusqu'à 200 000 euros, avec une peine d'emprisonnement pouvant atteindre les trois ans.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • du bon sens le 28.09.2017 03:13 Report dénoncer ce commentaire

    Faire du mal a un hêtre humain ou a un animal, c'est qu'il y a un problème dans la tête de ces personnes à la base... peu importe les lois! la question ne devrait même pas se poser! parfois ce genre d’article mène juste a se poser des questions existentielle... un mammifère est fait en partie d'os, de graisses, de muscles et de nerfs, ect... donc forcement, la souffrance est bien là quand le mal se présente! et a ce jour en 2017 personne n'est capable de définir si c'est normal de laisser un animal vivre dans ses excréments, la famine ou la torture...c'est lamentable.

  • Maeva le 28.09.2017 10:10 Report dénoncer ce commentaire

    BRAVO ! Vivement cette loi ! Et que la vente des animaux dans les magasins cesse aussi. La plupart du temps ils sont en mauvais états et sont achetés comme des jouets pour les enfants. Car oui, n'oublions pas que quand on parle d'animaux, ça concerne aussi les lapins, les hamsters, les cochons d'inde, les chinchillas, etc. Animaux aussi pourvus d'une sensibilité et d'intelligence. Il n'y a que les gens qui ne s'y intéressent pas, qui ne peuvent le voir. Je suis vraiment fière que la condition des animaux s'améliore dans notre pays.

  • Natacha le 27.09.2017 16:54 Report dénoncer ce commentaire

    Et bien j'ai hâte, les animaux sont des êtres vivants avec un cœur et des émotions.. Personne de devrait leurs faire de mal et surtout un animal est tellement fidèle... ça ne vous juge pas, ça respecte son humain et ça donne de l'amour ( à leurs façon ) sans compter et sans rien attendre en retour

Les derniers commentaires

  • Odenzak le 28.09.2017 12:10 Report dénoncer ce commentaire

    Excellente nouvelle, et c'est pas trop tôt! On a beaucoup à apprendre des animaux, car beaucoup trop de gens se comportent pire que des bêtes!!

  • Maeva le 28.09.2017 10:10 Report dénoncer ce commentaire

    BRAVO ! Vivement cette loi ! Et que la vente des animaux dans les magasins cesse aussi. La plupart du temps ils sont en mauvais états et sont achetés comme des jouets pour les enfants. Car oui, n'oublions pas que quand on parle d'animaux, ça concerne aussi les lapins, les hamsters, les cochons d'inde, les chinchillas, etc. Animaux aussi pourvus d'une sensibilité et d'intelligence. Il n'y a que les gens qui ne s'y intéressent pas, qui ne peuvent le voir. Je suis vraiment fière que la condition des animaux s'améliore dans notre pays.

  • kiwi le 28.09.2017 10:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ceux qui maltraites les animaux devrait être maltraités pareil, et même plus .

    • @kiwi le 28.09.2017 11:18 Report dénoncer ce commentaire

      ben non ils doivent être punis sévèrement et point c'est tout!

  • Muppi le 28.09.2017 08:23 Report dénoncer ce commentaire

    Et quand on appele la Police pour signaler un cas de maltraitance, ils respondent qu'ils ont mieux à faire que de se déplacer pour un chien maltraité, on en fait part à l'ALPA et eux vous dissent qu'il faut appeler la Police... trouver l'erreur...

  • Bon sens le 28.09.2017 08:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Beau commentaire.