Chez Goodyear au Luxembourg

15 septembre 2021 15:46; Act: 15.09.2021 16:01 Print

De l’électricité pour 200 ménages grâce à un car-​​port

COLMAR-BERG - 4 000 panneaux solaires disposés sur le toit d’un très grand car-port vont permettre à Goodyear de devenir un acteur de la transition énergétique.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

«La plus grande installation photovoltaïque sur ombrières du Luxembourg». Voilà comment la société Goodyear Tire & Rubber Company, en étroite collaboration avec Enovos, a présenté, ce mercredi après-midi, son tout nouveau projet sur le parking du terrain d'essai Goodyear à Colmar-Berg.

«On est très fiers et très heureux, même si le beau temps n’est pas de la partie», nous a indiqué Xavier Fraipont, vice-président du Développement de produits pour Goodyear en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique. «C’est un élément important de notre stratégie de développement durable. Disposer d’un car-port solaire de cette envergure, couplé à d’autres projets qui s’annoncent, cela va permettre à Goodyear de devenir un acteur de la transition énergétique au Luxembourg».

Un prix «confidentiel»

«Avant, concrètement, on disposait d’un parking standard», se souvient Xavier Fraipont, «où aujourd’hui quand il pleut, tout le monde serait mouillé! Désormais, on dispose d’un grand garage avec des toits inclinés semblables aux anciennes usines. La pente du toit a été optimisée pour capter au mieux l’énergie solaire et sur ce toit, on a placé 4 000 panneaux solaires qui permettent de générer de l’électricité pour presque 200 ménages luxembourgeois».

Quant au prix de ce type d’installation, il restera «confidentiel», nous dit-on du côté de chez Goodyear. «Je n’ai pas le prix exact en tête», a complété Anouk Hilger, Head of Renewable Energies chez Enovos au Luxembourg, «mais il faut garder à l’esprit qu’un car-port, c’est un autre investissement qu’une installation sur une toiture ou au sol. Chaque projet est unique et dépend de sa connexion et de sa proximité au réseau. Dans ces conditions, c’est donc assez difficile de donner le prix de ce projet».

(Frédéric Lambert/L’essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • JP L le 15.09.2021 19:21 Report dénoncer ce commentaire

    Pas très convaincants quant à la rentabilité du projet! Une autre forme de “green washing”?

  • veritis le 15.09.2021 16:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ou est l'écologie ? pas dans les panneaux solaires! juste dans le discours

  • Margret Thatcher le 15.09.2021 17:23 Report dénoncer ce commentaire

    Rien n'est plus facile et jouissif que de dépenser l'argent des autres.

Les derniers commentaires

  • Electricien le 16.09.2021 09:20 Report dénoncer ce commentaire

    Par plein soleil, en juin, la production d'électricité de ces panneaux solaires suffira pour 200 ménages, (qui ne chargent pas de voiture électrique ). Pendant la nuit et pendant l'hiver la production suffit pour exactement 0 ménages. Et en été, le prix de l'électricité est déjà devenu négatif, cela veut dire qu'il faut payer ceux qui prennent l'électricité. Turmes va plonger le pays dans une crise énergétique et économique jamais vue, si on le laisse faire.

    • Formation le 16.09.2021 13:23 Report dénoncer ce commentaire

      Il est temps soit de se recycler, soit refaire qq annees d’etudes… les panneaux solaires actuels n’ont nullement besoin de plein soleil pour etre efficaces…

    • @formation le 16.09.2021 18:13 Report dénoncer ce commentaire

      Et bien en formation école primaire ont apprend que quand y a pas de soleil là nuit y a pas de soleil. En formation on vous dit aussi que le solaire et l éolien sont alternatif et que la nuit l un comme l autre doivent être compense et au Luxembourg on compense par du gaz dans des centrales allemandes. Solaire + hydro ou solaire + nucléaire ça marche. Mais pour avoir de l hydro faut noyer des vallées.

  • luis le 16.09.2021 08:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    A le DP et le Qatariens et les Verts Bausch et cop & Sacré bande, les Qatariens qui font des bénéfices grâce aux contribuable du Luxembourg

  • Sam le 16.09.2021 06:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    6 mois d'hiver et 12 mois de nuits, en tout, les PV produisent durant max. 25% du temps

    • Et oui le 16.09.2021 12:16 Report dénoncer ce commentaire

      A peut près oui. Et niveau écologie on en reparlera quand le verre sera fait avec du sable chauffer à l énergie verte. Que l acier ne sera plus fabrique avec de l hydrogène, que le cuivre sera issue du recyclage et de même pour tout le transport pour faire venir ces panneaux de Chine. Ça reste de l intermitant en plus faut compenser avec autre chose. Et ici c est du gaz et quel gaz....

  • Tome le 15.09.2021 23:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et en attendant ils font des pneus pour camions qui sont une des sources directes du changement climatique.

  • Jean le 15.09.2021 23:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    la pollution créée par la fabrication d'un panneau photovoltaïque est éliminée au bout de 2 ans d'usage