Au Luxembourg

05 mai 2017 07:00; Act: 05.05.2017 11:16 Print

3 000 étudiants attendent une aide financière

LUXEMBOURG - Les autorités croulent sous les demandes de bourses d'études. Les étudiants ayant déposé leur dossier à la dernière minute doivent faire preuve de patience.

storybild

Sur les 30 000 dossiers de demande de bourse déposés chaque année, environ 1 700 sont refusés.

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

La semaine dernière, c'était la bousculade aux portes du Centre de documentation et d'information sur l'enseignement supérieur (Cedies) au Luxembourg. Des centaines d'étudiants, qui avaient jusqu'au 30 avril pour le faire, sont venus déposer leur dossier de demande d'aide financière pour études supérieures pour le semestre d'été. Ceux qui ont attendu la dernière minute risquent de vivre une situation difficile.

Tamara*, 20 ans, est inscrite comme étudiante en histoire à l'Uni depuis l'automne dernier. Cela fait quatre mois qu'elle attend désespérément une réponse à sa demande de bourse. Le montant potentiel de 1 900 euros est considérable, sachant que sa mère élève seule ses enfants et que la situation financière du foyer est tendue. Mais lors du dépôt de son dossier, fin novembre, juste avant la date butoir pour le semestre d'hiver, il manquait un document que Tamara a remis plus tard. Il semblerait que ce papier ait entre-temps disparu au Cedies. La jeune étudiante se plaint du manque de réaction des autorités, même après de multiples relances téléphoniques et par e-mail.

3 000 demandes en attente

Comme Tamara, 3 000 autres étudiants sont toujours en attente d'une réponse de la part du Cedies pour le semestre écoulé et ce, pour différents motifs. Dans 1 700 cas, la demande de bourse a été refusée. Avec plus de 30 000 dossiers déposés chaque année, le Cedies croule sous les demandes. Pour l'année scolaire 2005/2006, 7 000 demandes de bourse avaient été accordées. Dix ans plus tard, 26 156 étudiants ont bénéficié d'une aide, soit un quadruplement. L'état luxembourgeois consacre un budget annuel de 100 millions d'euros à l'aide aux études supérieures, qui profite aussi aux enfants de frontaliers depuis 2014.

«Ce n'est pas optimal pour des étudiants financièrement défavorisés de devoir attendre des mois pour obtenir une bourse», regrette Charel Muller, de l'Association des cercles d'étudiants luxembourgeois (Acel). «Le Cedies est clairement en sous-effectifs et débordé par le nombre important de demandes». Mais il prend la défense de l'office des bourses: «Malheureusement, les étudiants sont aussi très souvent les propres responsables du délai important consacré au traitement de leur dossier. Bien qu'ils disposent de quatre mois pour déposer les documents, nombreux sont ceux qui attendent la toute dernière minute». De plus, de nombreux dossiers sont incomplets. Charel Muller recommande à ses camarades de l'université de faire leur demande directement en ligne via MyGuichet.lu.

Problème de communication

Le Cedies emploie 20 salariés. Au total, 30 000 demandes de bourse ont été déposées, soit 1 500 demandes à traiter par employé. Selon le ministère de l'Enseignement supérieur et de la recherche, le nombre de salariés peut être revu à la hausse en période de forte activité. Contacté par L'essentiel, le conseiller gouvernemental Luc Schockmel souligne le fait que le délai d'attente a été considérablement réduit ces deux dernières années, malgré le nombre croissant de demandes. De plus, le gouvernement a contribué au fait que le montant des bourses allouées aux étudiants issus de familles à faible revenu soit plus élevé. «Selon la situation financière du demandeur, le montant des bourses a connu une augmentation pouvant aller jusqu'à 26,7%.» Au total, 21 000 aides basées sur les critères sociaux ont été accordées au cours du semestre d'hiver, sous forme de prêts ou de bourses d'études.

Il existe manifestement un problème de communication. Le constat est toujours le même, selon Max, 22 ans, étudiant à l'Uni: le Cedies «ne réagit quasiment pas aux demandes. Il faut déjà décrocher son téléphone et être prêt à patienter une bonne demi-heure avant d'être mis en communication avec une personne du Cedies». Tout comme Charel Muller, Max recommande de remplir sa demande de bourse par Internet. «Dans mon cas, le délai d'attente jusqu'à l'obtention de l'argent a ainsi été réduit de quatre à cinq semaines».

* Le prénom a été modifié par la rédaction

(Jörg Tschürtz/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • dmiuris le 05.05.2017 10:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bonjour. Ça fait 8 ans que , dans le cadre de ma profession, je m"occupe . de plusieurs demandes auprès du Cedies et je vous assure que je n"ai jamais eu aucun problème avec eux. Si le dossier est bel et bien rempli, accompagné de toutes les pièces demandées, il n"y aura aucun problème . Petit conseil: faites copies de tout ou envoyez on line. Je félicite les employés qui travaillent chez Cedies.

  • LeGénieEnHerbe le 05.05.2017 09:13 Report dénoncer ce commentaire

    J'ai envoyé mon dossier il y a plus de 6 semaines, toujours aucune réponse!

  • Zen le 05.05.2017 09:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mon fils en a bénéficié pendant 3 ans. Il n'y a jamais eu de problème. Dossier toujours déposé bien avant la date limite, et complet. Le délai pour le versement n'a jamais dépassé 6 semaines. C'est comme partout, une question de flux. Il est évident que si les 3/4 des gens déposé le dossier en même temps, pour le personnel c'est impossible a traiter. Il n'y a pas de miracle.

Les derniers commentaires

  • focus le 05.05.2017 18:05 Report dénoncer ce commentaire

    Je trouve que le service du Cedies devrait imperativement recruter du monde pour faire des controles plus en détail des demandes, car il y a des abus; par ex. des gens (non-lux) qui quittent le Luxembourg (contrat arrive à échéance), s'inscrivent chez des amis proches pour avoir une 'deuxième résidence' au Lux, de cette manière ils profitent encore des aides financières luxembourgeoises pour leurs enfants, alors qu'ils ne devraient plus y avoir droit!

  • oups le 05.05.2017 17:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @consulting dossier complet aussi et toujours en cours

  • Sylvie le 05.05.2017 15:50 Report dénoncer ce commentaire

    C'est la 2ème année consécutive où ma fille dépose un dossier de bourse, l'an passé, tout a été réglé en 2 semaines, cette année, c'est bien plus long.. Dossier déposé mi-mars, on m'a indiqué le 20 avril qu'ils en étaient au traitement des dossiers reçus le 10 février... Je pense qu'il y a tout simplement beaucoup plus de demandes.. Et qu'il faut faire preuve de patience..

  • Chloé le 05.05.2017 13:11 Report dénoncer ce commentaire

    Toujours en attente d'une réponse..., c'est le cinquième semestre pour lequel je fais une demande et je n'ai jamais eu de problème. Cette fois ci concernant les bourses en France on m'a réclamé un document du Crous alors que c'est la Région qui finance mon type d'études (document de la région joint au dossier)... Le Cedies est donc responsable du rejet de certains dossiers et des retards occasionnés… Mon dossier était complet mais est en attente...

  • Lova le 05.05.2017 11:41 Report dénoncer ce commentaire

    Je rejoins tous les commentaires en disant que j'ai toujours fourni un dossier bien ficelé et la bourse a été versée dans un délai raisonnable.

    • David Bon le 06.05.2017 08:34 Report dénoncer ce commentaire

      mon fils fait des études a l^étrangers , jusque l'année passée, les étudiants de cette école supérieure en communication recevaient des aides du Cedies, c'est pour cela que l'on a choisi cette école. Et cette année, le Cedies a refusé le dossier de mon fils sous prétexte que les lois ont changés. Après avoir fait un recours auprès du Cedies et avoir dû payé l'intégralité des frais scolaire et d'installation à l’étranger, le Cedies informe que les recours doivent être introduis par un avocat,.. Je trouve cela écoeurant,...un étudiant doit prendre un avocat,...