Insolite au Luxembourg

11 janvier 2022 09:00; Act: 11.01.2022 10:56 Print

Ce prof va vous faire douter de l'existence du pays

LUXEMBOURG - Le Grand-Duché existe-t-il vraiment? Le Belge Matthieu Peltier a créé une thèse insolite qu’il présente au Cercle Cité, ce mardi soir. Rencontre.

storybild

Le chroniqueur et prof de philo sème le doute dans les esprits.

Sur ce sujet
Une faute?

L’essentiel: «Le Luxembourg existe-t-il vraiment?»: pourquoi avoir choisi ce pays pour votre démonstration sur les théories du complot?
Matthieu Peltier, enseignant à l’EPHEC de Bruxelles: C’était la cible idéale. L’hypothèse de sa non-existence est
plus justifiable, car c’est un petit pays. L’imaginaire du paradis fiscal alimente facilement les théories du complot, car là où il y a des intérêts, forcément, «il y a des choses à cacher».

Comment convaincre?
Je prends des éléments véridiques pour construire un récit qui est faux. Le Luxembourg a comme capitale Luxembourg, est adossé à la Province de Luxembourg, cela prouve que l’on a voulu brouiller les pistes! La seule gagnante luxembourgeoise de l’Eurovision est française. Jean-Claude Juncker a un jour déclaré avoir parlé «aux dirigeants des autres planètes», etc.

Vos étudiants y ont cru?
Une bonne partie s’est mise à douter, certains complètement. Pour que cela fonctionne, je ne formule pas la thèse. Je suis celui qui «ne fait que poser des questions». Il faut qu’ils aient l’impression d’avoir produit le raisonnement eux-mêmes.

Actuellement, les théories du complot se portent bien…
Il y a une grande défiance envers les autorités. Un besoin de simplifier une réalité complexe. De se rassurer face à un monde angoissant. En désignant un coupable, je m’exonère de mes responsabilités de citoyen. Et j’ai les yeux ouverts, alors que les autres ont les yeux fermés. C’est flatteur.

Qui est susceptible de tomber dans le complotisme?
Il y a des complotistes dans tous les groupes sociaux. Le complotiste est celui qui a envie d’y croire. Son cerveau va alors sélectionner les éléments qui confirment sa croyance.

(L'essentiel/ Recueilli par Séverine Goffin)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • HUmour le 11.01.2022 10:01 Report dénoncer ce commentaire

    "Le complotiste est celui qui a envie d’y croire. Son cerveau va alors sélectionner les éléments qui confirment sa croyance".=> les croyants quelque soit la religion sont complotistes alors, je pose juste la question...

  • rrr le 11.01.2022 09:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bonjour c’est très intéressant et cela conforte mon impression que les populations ne cherche plus vraiment à connaître la ou les vérités ou réalités qui souvent sont déroutantes mais plutôt du réconfort dans des théories souvent loufoques face à leurs craintes et peurs de ne pas savoir où pouvoir comprendre les réalités du monde actuel

  • Un coup dans le nez le 11.01.2022 09:40 Report dénoncer ce commentaire

    Quand Juncker avait (et çà arrivait souvent) un coup dans le nez, il est possible qu'il ait parlé aux dirigeants des autres planètes. L'histoire ne dira jamais quelles ont été les réponses.

Les derniers commentaires

  • H2SO4 le 12.01.2022 15:47 Report dénoncer ce commentaire

    "Je prends des éléments véridiques pour construire un récit qui est faux." Dans ce cas M. Peltier vous êtes déjà mal parti, vu que le Luxembourg à gagné cinq fois le concours Eurovision de la chanson, et non pas une!

  • michel23 le 12.01.2022 11:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Belgique : n’est pas un nom, c’est l’ adjectif de Belge. Ils n’ont pas d’imagination pour les noms des provinces : Limburg et Brabant (NL), Luxembourg (L).

  • Lulu le 12.01.2022 10:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @ Louis : C’est très simple: certaines personnes ont de bonnes raisons d’estimer que les chiffres sont présentés de manière à arranger les politiques. Une personne est considérée vaccinée 14 jours après la deuxième dose. Donc notre premier ministre a par exemple été compté comme “non vacciné” lorsqu’il a été admit a l’hôpital. Vous voulez clouer le bec aux contestataires? Alors différenciez “ non vaccinés “ / “vaccinés “ / “en cours de vaccination”. Soyons transparent !

  • Complot le 12.01.2022 10:12 Report dénoncer ce commentaire

    Wouaw, le nombre de gens qui n'ont rien compris à l'article! L'idiotie humaine est à son apogée

  • Maxime P le 12.01.2022 09:11 Report dénoncer ce commentaire

    Que faut-il en penser?