Au Luxembourg

12 septembre 2021 14:10; Act: 12.09.2021 18:58 Print

La fièvre du samedi soir au Kirchberg

LUXEMBOURG - La place de l'Europe s'est muée en dancefloor à l'occasion de la deuxième édition du Luxembourg Open Air, samedi soir.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Une foule réunie dans le seul but de danser et de faire la fête, en plein air, un soir de fin d'été, aux sons de DJ venus de toute l'Europe. Ce qui pouvait paraître banal il y a moins de deux ans s'apprécie désormais avec un regard neuf. Après une première édition 2019 fort prometteuse, l'équipe du Luxembourg Open Air avait dû se résoudre à l'évidence l'an dernier et annuler le festival. Mais c'était pour mieux revenir cette année.

«Nous avons 1 500 m2 exploitables. Il y a deux ans, nous avions accueilli près de 7 000 personnes. C'est sûr qu'avec la jauge de 2 000 personnes c'est un peu frustrant, mais ça fait plaisir d'être de retour!» avouait Sebastian Jacqué, l'un des organisateurs. Et en effet, le public, plutôt jeune, présent samedi soir, ne boudait pas son plaisir de retrouver ces sensations.

Rendez-vous incontournable

En début de soirée, Maqossa, un duo de DJ néerlandais, proposait un mix chaleureux, porté par une house énergique. Puis le duo techno allemand Himmelfahrt nous guidait à travers la nuit tombée sur le Grand-duché avec des sonorités plus musclées et hypnotiques.

Qui se cachait derrière le duo house masqué Smack? Quoiqu'il en soit, eux ne se cachaient pas pour aller chercher le public par le biais d'un set sans fioritures, allant à l'essentiel à coup de sons tech house et de canons à fumée. Jeune espoir italien de l'EDM, Danko brassait large et intégrait dans son shaker des hits de toutes les époques remixés. Les flammes jaillissaient, et Quintino, star néerlandaise de l'EDM, concluait en fanfare la première soirée de cette deuxième édition du LOA, un rendez-vous qui a des chances de devenir incontournable ces prochaines années.

(L'essentiel/ Cédric Botzung)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • hophop le 12.09.2021 20:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pffff...quelle musique horrible..heuresement je suis resté chez moi.

  • Plus jamais le 12.09.2021 14:54 Report dénoncer ce commentaire

    Le prochaine il peuvent le faire dans leur maisons!

  • Résident le 13.09.2021 10:16 Report dénoncer ce commentaire

    En effet, la place de l' "Europe", où l'Europe ne ressemble plus à rien, et où personne ne respecte les gestes barrières, pour commencer. Bravo. Les nouvelles générations.

Les derniers commentaires

  • FRauLUX le 14.09.2021 16:54 Report dénoncer ce commentaire

    Mais pourquoi faire ça au Kirchberg et pas dans un Champ plus loin ou cela permettre d'accueillir plus de monde et de durer toute la nuit ?? Aussi, aux personnes du marketing Post, pitié faites un logo spécial pour ce genre d'event, la ca gache vraiment tout de chaque coté de la scene, trop laid (devrait meme pas etre la en fait...)

  • Democratie 3000 le 14.09.2021 14:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On devrait attendre la fin de la pandémie mais ici le copinage avec les Brasseries, le lobbyng passe avant la Santé.

  • Laurent le 13.09.2021 15:48 Report dénoncer ce commentaire

    Un peu de vie pour nos jeunes, il est grand temps, content pour eux. Ca fait 18 mois qu'on empeche les gens de vivre en les terrorisant.

  • Resident Evil le 13.09.2021 12:46 Report dénoncer ce commentaire

    qu'ils s'amusent ce n'est pas une jeunesse de rester à l'intérieur.

  • Incroyable le 13.09.2021 12:04 Report dénoncer ce commentaire

    Donc on a laissé entrer des non-vaccinés avec PCR négatif et des vaccinés sans être testés ! et pas de masque dans la foule. Rien de mieux pour que cela reparte de plus belle avec ce que l'on sait sur l'inefficacité des vaccins. Que l'on voudrait que tout le pays finisse contaminé que l'on ne s'y prendrait pas autrement.