Au Luxembourg

16 octobre 2021 08:00; Act: 16.10.2021 13:46 Print

Et si la semaine de travail ne durait que quatre jours?

LUXEMBOURG - La question de passer à une semaine de travail de quatre jours est abordée en Belgique. Qu'en est-il au Luxembourg?

storybild

Le passage à la semaine de quatre jours n'a pas que des avantages.

Sur ce sujet
Une faute?

Condenser la semaine de 40 heures de travail sur quatre jours. «Le sujet n'est pas vraiment à l'ordre du jour politique ici au Luxembourg. Un tel changement n'est pas prévu dans l'accord de coalition», indique d'emblée, le ministère du Travail. Le passage à la semaine de quatre jours aurait plusieurs avantages, d'après Yannick Frank, directeur de Moovijob: «Cela boosterait la motivation des collaborateurs, puisque qu'ils auraient un week-end de trois jours. Il pourrait y avoir une baisse du taux d'absentéisme avec un meilleur équilibre entre vie personnelle et professionnelle».

En revanche, il pourrait aussi y avoir des inconvénients à ce nouveau rythme. «Cela impliquerait de repenser l'organisation du travail avec beaucoup d'intelligence pour que cela ne se ressente pas à l'extérieur. Mais aussi que les journées de travail seraient rallongées avec un risque de plus grande fatigue», ajoute-t-il.

Si le syndicat OGBL n'est pas en faveur d'une condensation de la semaine de travail, il milite en revanche pour un passage à la semaine de quatre jours, avec une réduction du temps de travail. Une revendication partagée également par le LCGB. «Il ne faut pas oublier que la redistribution du temps de travail va rallonger les journées de travail. Ce qui risque de compliquer la conciliation entre vies professionnelle et privée», indique Christophe Knebeler, secrétaire général adjoint.

(Marion Mellinger/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • porcinet le 16.10.2021 08:14 Report dénoncer ce commentaire

    Si l'on travaille moins, on gagne moins.

  • cleochat le 16.10.2021 08:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Certains seront heureux ; mais la plupart en ont déjà marre au bout de 8h alors 10 ; faut voir ??

  • Choix de vote incomplet le 16.10.2021 08:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Risque pour les nouveau collaborateurs d être moins payés ? Penser au dégât des 35h en France.

Les derniers commentaires

  • arno le 18.10.2021 09:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    De toutes façons on va arriver dans un mode de vie de plus en plus assister. Revenus universel, logement sociaux. De plus en plus de population et de plus en plus de robotisation. Il n’ y a pas de mystère. Il va falloir entretenir les populations sans emplois. Qui sera de plus en plus exponentiel. L’ économie de demain pour les nuls.

  • jmharley le 18.10.2021 06:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tout à fait d’accord

  • yepp le 18.10.2021 05:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si les heures et le boulots sont faits, ce serait positif pour les employés et l’environnement.

  • luxo le 18.10.2021 01:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Au Luxembourg une réduction de 20% du salaire ne serait pas un problème pour la moitié de ceux qui ont des revenus supérieur à la moyenne.

  • luxo le 18.10.2021 01:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L’adoption des 32 heures peut être bénéfique si elle se fait sans perte de salaire uniquement pour les travailleurs qui gagnent moins que le revenu moyen .