Mobilité à Luxembourg

18 mars 2015 08:58; Act: 18.03.2015 15:38 Print

Les cyclistes sont de plus en plus nombreux

LUXEMBOURG - Alors que le Vel'oh fête ses 7 ans, le nombre de cyclistes ne cesse de croître dans la capitale.

storybild

Le réseau Vel'oh compte aujourd'hui 6 277 abonnés sur 72 stations et 678 vélos disponibles. (photo: L'essentiel/Pierre Matge)

op Däitsch
Sur ce sujet

Plus de 941 000 cyclistes sont passés, en 2014, par un des points de comptage mis en place sur le territoire de la ville de Luxembourg, selon des chiffres présentés mercredi matin par les autorités communales. Ce qui représente une croissance de 12,75% par rapport à l'année précédente.

Une large majorité de ces déplacements sur deux roues se font en semaine, du lundi au vendredi. En moyenne, 2 874 cyclistes ont été comptés par jour du lundi au vendredi l'an dernier, contre 1 842 les samedis et les dimanches. Les différences entre les saisons ensoleillées et les saisons plus maussades n'ont en revanche pas été détaillées.

Vente de vélos d'occasion

L'évolution du nombre de cyclistes doit peut-être beaucoup au développement du réseau Vel'oh! Celui-ci fête actuellement ses 7 ans. De 3 000 abonnés pour 25 stations et 250 bicyclettes à son lancement en 2008, il draine désormais 6 277 abonnés sur 72 stations et 678 vélos disponibles. Les deux tiers de ces abonnés ont entre 26 et 45 ans et 61% vivent dans la capitale.

Ils auront peut-être envie de se passer du Vel'oh profitant du marché aux vélos d'occasion qui sera organisé dans le centre de la capitale, rue de la Reine et/ou rue du Fossé, le dimanche 5 avril prochain. Il sera organisé en parallèle au premier vide-grenier de la saison. Malgré les désagréments liés aux travaux sur le Knuedler, les vide-greniers reprennent effet ce dimanche et seront organisés le premier dimanche de chaque mois jusqu'en octobre.

(Jérôme Wiss/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Vindulux le 18.03.2015 11:13 Report dénoncer ce commentaire

    L'insécurité au GDL: c'est une agression par semaine pour les usagés des CFL et une par minutes pour les cyclistes. Bien sur les vélos ne respectent pas les feux rouges, mais lorsque cela arrive, ils ne mettent en danger votre vie, mais la leur. Y a-t-il 1 % des automobilistes qui respectent la sécurité de cyclistes lors des dépassements? Amis automobilistes accepté qu'un vélo circule aussi vite que vous en ville ou dans les descentes. Lorsque vous voyez un piéton sur le trottoire vous vous arrêter, faites de même avec les deux roues, laissez les passer devant vous, la route se partage.

  • mister_pink le 18.03.2015 11:36 Report dénoncer ce commentaire

    Le vélo c'est la liberté. Une fois qu'on y a goûté on ne peut plus s'en passer. Feux rouges, sens uniques, voies des bus, tout ça n'existe plus, sans compter qu'un vélo se gare sur n'importe quel lampadaire ! Les cyclistes sont les rois de la ville :)

  • esteban le 18.03.2015 10:06 Report dénoncer ce commentaire

    C'est tellement agréable de rouler parmi les voitures, dans le bruit et la pollution, le tout en risquant sa vie à chaque instant. Y'a pas à dire, c'est beau le monde moderne!

Les derniers commentaires

  • Nomi le 19.03.2015 14:18 Report dénoncer ce commentaire

    Il y a des cyclistes qui se bouchent les oreilles avec des écouteurs pour s'isoler complètement du bruit du traffic.

  • David le 19.03.2015 12:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ouiii vraiment rageant ;) mais personne ne risque sa vie au moins. Mais rageant! :P

  • Dirk le 19.03.2015 11:59 Report dénoncer ce commentaire

    Les vélos, bon ils sont quand même assez petits et à un certain moment on peut passe, ce qui m'agace beaucoup plus sont les tracteurs qui sont devant vous pendant 15 kilomètres et impossible de les doubler!

  • David le 19.03.2015 11:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce n'est pas faux, mais le risque existe et a grandit avec l'augmentation du traffic. Des mesures supplémentaires peuvent etre mise place. Les pistes cyclables en sont une bonne. A Mamer meme les grenouilles ont leur propre petit ponts pour éviter qu'elles ne soient écrasées et/ou provoquent des accidents. Si nous nous contentions de ce que nous avons nous dessinerions encore dans des grottes.

  • Vindulux le 19.03.2015 10:43 Report dénoncer ce commentaire

    Pour information les seules routes interdites aux cyclistes sont les autoroutes. Chaque conducteur doit adapter sa conduite en fonction de la visibilité, des circonstances et du comportement des autres usagers. En forêt, un gibier peut vous surprendre, en ville un piéton peut traverser la route, un cycliste peut se déporter sur la gauche, à cause du vent, pour éviter un trou ou un risque de glissade. En ville le vélo doit garder une distance de sécurité pour éviter l’ouverture d’une portière d’une voiture à l’arrêt et prévoir qu’il peut se trouver dans l’angle d’un poids lourd. Les dépassements des 2 roues ne sont possible que si aucun véhicule arrive en face et en respectant une distance de 1m50. Et ce n’est pas humiliant de suivre un vélo.

    • Roberta Menju le 19.03.2015 11:53 Report dénoncer ce commentaire

      Plus en bas vous avez écrit que les cyclistes vont aussi vite que les voitures. C'est peut-être le cas pour vous mais comment définissez vous cette personne que j'ai vue hier, elle n'allait pas plus vite que 2 km/h, les jambes écartées, zig zaguant de gauche à droite? Je vous jure que si on double un tel phénomène avec une distance de 6 mètres il risque de vous tomber quand même sous la roue. Ne riez pas, ils existent et plus que vous croyez. Les cyclistes sportifs ne sont pas un problème pour moi, mais ceux qui croient qu'ils savent faire du vélo, oui ceux là sont un grand problème!!

    • Dirk le 19.03.2015 11:57 Report dénoncer ce commentaire

      Vindulux, vous dites, et je suis d'accord avec vous, que ce n'est pas une honte de rester derrière un vélo. Je le fais mais pourquoi le cycliste prend il peur si je reste derrière et que je ne double pas? Il me fait de signes de passer, il me regarde d'un air furieux, mais si la distance est trop courte je ne le double pas et là il se fâche! Pouvez vous m'expliquer?

    • Vindulux le 19.03.2015 13:56 Report dénoncer ce commentaire

      @Dirk: Oui, Il y a aussi des ânes sur les vélos @Roberta: C'est pas drôle, mais tout le monde n'a pas l'aptitude pour se déplacer sur, un, deux, trois ou quatre roues...