Pollution au Luxembourg

21 septembre 2018 11:59; Act: 21.09.2018 12:03 Print

216 000 «diesel sales» sur les routes du pays?

LUXEMBOURG/BRUXELLES - L'ONG Transport et Environnement (T&E) a tiré la sonnette d'alarme concernant le nombre de voitures polluantes qui circulaient sur les routes européennes.

storybild

L'ONG dénonce le double discours des constructeurs et l'écart entre théorie et pratique à propos des moteurs diesel aux normes antipollution les plus récentes. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Quelque 43 millions de véhicules diesel «sales» continuent de circuler dans l'Union européenne, malgré l'engagement des constructeurs automobiles à réduire les émissions de gaz polluants des modèles récemment commercialisés, selon une étude de l'ONG bruxelloise publiée en début de semaine. L'étude compare ce chiffre avec les 29 millions de voitures et fourgonnettes «très polluantes» recensées sur les routes européennes, il y a trois ans, quand a éclaté le Dieselgate.

La France est, selon cette ONG, le pays le plus affecté par le problème, puisque quelque 8,7 millions de «diesel sales» y circulent. Viennent ensuite l'Allemagne (8,2 millions) puis le Royaume-Uni (7,3), l'Italie (5,3), l'Espagne (3,2) et la Belgique (environ 2 millions). Le Luxembourg en compterait 216 000 sur les quelque 280 000 (chiffres 2018 du Statec) qui roulent sur les routes du pays. Cela représenterait 77% des véhicules diesel (voitures et camionnettes) en circulation.

L'ONG dénonce le double discours des constructeurs et l'écart entre théorie et pratique à propos des moteurs diesel aux normes antipollution les plus récentes (Euro 5 et 6, correspondant à une commercialisation postérieure à 2009). «Les voitures continuent d'être optimisées pour bien se comporter lors des tests (d'émissions polluantes) et émettent bien davantage lorsqu'elles sont entre les mains des clients», affirme T&E.

Selon l'ONG, ces 43 millions de véhicules polluants émettent des oxydes d'azote (NOx) en quantité «au moins trois fois supérieure» à ce qu'autorisent les normes en vigueur dans l'Union européenne. «Si l'Europe n'agit pas, ces voitures vont continuer de polluer l'air pendant des décennies, écourtant des vies», ajoute le rapport en anglais, qui propose de limiter la commercialisation et l'usage de tels véhicules.

(mc/L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Apple le 21.09.2018 12:19 Report dénoncer ce commentaire

    Ca, ca va être de la faute des frontaliers avec leurs vieux diesels...

  • Twinkee le 21.09.2018 12:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    il faut surtout permettre au gens d'acheter propre... C'est bien beau de pousser le constructeur a concevoir des diesels propres mais encore faut-il avoir les moyens d'acheter neuf...

  • Déliquant de la route le 21.09.2018 12:26 Report dénoncer ce commentaire

    Et combien de bateau, porte container, camion, mais non toujours viser ceux qui ne diront rien, ne feront rien, les automobilistes

Les derniers commentaires

  • Jean-Claude Lecoq le 22.09.2018 14:30 Report dénoncer ce commentaire

    Que dire des poids lourds immatriculés dans l'ancienne Europe de l'Est et qui constituent la grande majorité des pl circulant chez nous ? Les politiciens n'en parlent pas souvent. Et pourtant ils existent. Que dire des avions et des bateaux géants qui sillonnent les airs et les mers du monde, dont on parle peu. Mais voila on préfère culpabiliser les automobilistes, qu'on peut facilement pénaliser et taxer encore plus lourdement. Lâcheté de politiciens corrompus par les lobbies ou âpreté aux gains des mêmes politiciens. Allez savoir. Pour ma peur, j'ai compris depuis longtemps...

  • Palmer Eldricht le 22.09.2018 13:37 Report dénoncer ce commentaire

    Au fait, le NOx n'est pas mortel mais nocif.

  • Lionel le 22.09.2018 12:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pourquoi ne pas fair payer les marques qui ont fraudé .?

  • Jaimy le 22.09.2018 11:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les contrôles technique sont moins efficaces en France.

  • MartyMcFly le 22.09.2018 09:49 Report dénoncer ce commentaire

    Faudrait imposer par la loi à l'industrie automobile des upgrades (hardware) efficaces, sur tous les modèles EURO5 ou supérieurs qui sont polluants en dépit des spécifications, qui pourraient aller jusqu'à l'échange du moteur contre aggrégat moderne EURO6 ou 7 respectant normes sévères. Le tout aux frais exclusivement de l'industrie autombile. Par ailleurs le taux de modal split de 15% transport en commun actuel et les 25% souhaités par le ministère, sont insuffisant. Il faudrait inciter les gens à utiliser au moins de 50% ou 60% de transports en communs, pour enrayer la pollution de l'air.