Déplacements urbains

21 mars 2013 17:11; Act: 21.03.2013 18:11 Print

Anniversaire en demi-​​teinte pour les Vel'oh!

LUXEMBOURG - Depuis cinq ans, les vélos en libre-service sillonnent la capitale. Bien que les comportements des résidents aient pas mal changé, il reste une marge de progression.

storybild

En 5 ans, 211 pneus, 260 sonnettes et 204 ont été réparés. Et 10 vélos ont été volés. (photo: Editpress)

Sur ce sujet
Une faute?

767 vélos répartis dans 72 stations. Cinq ans après leur apparition, le nombre de Vel'oh! a triplé dans les rues de Luxembourg-Ville. Un engouement qui se traduit pas quelque 5 400 utilisateurs réguliers qui ont souscrit à un abonnement annuel. Un chiffre qui a presque doublé par rapport au lancement, le 21 mars 2008. Particularité: les utilisateurs réguliers sont pour deux-tiers des hommes, âgés entre 26 et 45 ans, selon les chiffres officiels publiés par la Ville de Luxembourg.

Sondage
Utilisez-vous les Vel'oh! à Luxembourg-Ville?

Utilisés - sans surprise - de préférence lorsque les conditions météo le permettent, les Vel'oh! sont ainsi loués en moyenne 600 fois par jour entre mars et octobre, contre 260 fois par jour entre novembre et février. En clair, sous un ciel clément, chaque vélo est loué en moyenne 0,8 fois par jour, contre 0,3 fois quand les utilisateurs doivent enfiler gants et écharpes pour circuler en plein-air.

Avec une distance parcourue équivalente à 60 fois le tour du globe et une pratique qui a permis d'économiser quelque 3 300 tonnes de CO² depuis son lancement en 2008, les Vel'oh! constituent un «moyen économe et écologique» de traverser la Ville, selon le communiqué officiel. Un concept que les autorités municipales souhaitent élargir pour atteindre 10% de déplacements effectués à vélo d'ici à 2020. Pour y parvenir, les investissements en pistes cyclables et en infrastructures vont se poursuivre. À titre de comparaison, en 2007, moins de 1% des déplacements se faisaient à deux-roues, contre 3,5% en 2011. Selon les ambitions initiales, la Ville estimait que 10% de ces trajets au sein de la capitale se feraient en 2015…

Vidéo des premiers coups de pédale des Vel'oh! en 2008

(sb/L'essentiel Online)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • vincent soubeyran le 22.03.2013 12:28 Report dénoncer ce commentaire

    on aura peut-être remarqué l'article placé sous celui-ci, qui dit en gros: 'bonne nouvelle, le diesel moins cher', ceci explique en partie cela.. de plus il faut dire que le véloh, modèle identique à celui de paris, lyon etc, ne permet pas de transporter grand-chose, il fraudrait lui ajouter une grosse corbeille à l'arrière, et même mettre en option la possibilité de lui accrocher une remorque!.. celle à une roue par exemple, hyperpratique.. il faudrait aussi permettre de l'emporter en bus et/ou en train dans tout le luxembourg.. et il faudrait en savoir plus sur le contrat signé vdl-jcdecaud!

  • Virginie le 22.03.2013 15:48 Report dénoncer ce commentaire

    Je me suis posée la question de prendre le vél'oh, plutôt que de prendre le bus, qui à l'heure de pointe mets beaucoup trop de temps pour arriver à la gare. Mais je tiens à ma vie ! Les pistes cyclables - beaucoup trop inexistantes - ne sont pas vraiment bien intégrées et en sécurité pour les cyclistes. Existe t-il un plan des pistes à emprunter à Luxembourg-ville ?

  • Marion le 21.03.2013 19:35 Report dénoncer ce commentaire

    C'est surtout mal pensé : des quartiers de la ville ne sont pas desservis. Comme quoi, il y a des habitants de seconde zone. C'est honteux !!!

Les derniers commentaires

  • La vérité le 22.03.2013 18:47 Report dénoncer ce commentaire

    C'est quoi ce Vel'oh! sans vrai pistes cyclable, ça profite uniquement à JCDecaux, il faut le dire avec ce qu'il a gagné avec toutes le PUB gratuites on peut offrir un beau vélo à toute la population...

  • Virginie le 22.03.2013 15:48 Report dénoncer ce commentaire

    Je me suis posée la question de prendre le vél'oh, plutôt que de prendre le bus, qui à l'heure de pointe mets beaucoup trop de temps pour arriver à la gare. Mais je tiens à ma vie ! Les pistes cyclables - beaucoup trop inexistantes - ne sont pas vraiment bien intégrées et en sécurité pour les cyclistes. Existe t-il un plan des pistes à emprunter à Luxembourg-ville ?

  • habitante de strassen le 22.03.2013 13:05 Report dénoncer ce commentaire

    J'aimerais régulièrement utiliser les Véloh mais malheureusement aucune borne n'est proche de chez moi. La borne de Strassen se trouve au bâtiment de la commune, comment faire lorsque l'on n'habite pas à coté?

    • Guy Schmit le 22.03.2013 14:36 Report dénoncer ce commentaire

      La commune de Bertrange a installé une station de vélos électriques en libre service devant la maison communale. Elle a annoncée l'installation de 5 nouvelles stations d'ici l'été pour couvrir le territoire de la commune. C'est peut être le vélo électrique l'avenir du libre service.

  • vincent soubeyran le 22.03.2013 12:28 Report dénoncer ce commentaire

    on aura peut-être remarqué l'article placé sous celui-ci, qui dit en gros: 'bonne nouvelle, le diesel moins cher', ceci explique en partie cela.. de plus il faut dire que le véloh, modèle identique à celui de paris, lyon etc, ne permet pas de transporter grand-chose, il fraudrait lui ajouter une grosse corbeille à l'arrière, et même mettre en option la possibilité de lui accrocher une remorque!.. celle à une roue par exemple, hyperpratique.. il faudrait aussi permettre de l'emporter en bus et/ou en train dans tout le luxembourg.. et il faudrait en savoir plus sur le contrat signé vdl-jcdecaud!

  • anne le 22.03.2013 09:02 Report dénoncer ce commentaire

    il faut etre suicidaire pour prendre un vélo à luxembourg...ceux qui le font ont en marre de la vie c'est certain