Asselborn prévient

17 novembre 2020 14:42; Act: 17.11.2020 15:03 Print

L'UE ne doit pas céder face à la Pologne et la Hongrie

LUXEMBOURG - Le ministre luxembourgeois des Affaires étrangères a mis en garde contre la perte des valeurs de l'Europe, si elle fait des concessions aux pays qui la bloquent.

storybild

Jean Asselborn avertit l'Europe. (photo: AFP/Jean-christophe Verhaegen)

Sur ce sujet
Une faute?

La Hongrie et la Pologne ont opposé lundi leur véto au plan de relance économique de l'Union européenne. Le ministre luxembourgeois des Affaires étrangères, Jean Asselborn, met en garde contre des concessions à ces deux pays. «Si l'UE se met à genoux maintenant, elle vendrait ses valeurs», a dit Jean Asselborn, au Tagesspiegel ce mardi. L'Union doit rester ferme et ne pas remettre en cause le mécanisme de l'état de droit.

Budapest et Varsovie ont brandi leur véto face à une nouvelle procédure qui soumet les aides du plan de relance au respect de l'état de droit. Les aides à la relance post-Covid peuvent atteindre 750 milliards d'euros et affecteront aussi à long terme le budget de l'UE.

Pour les sept prochaines années, il comprend des fonds s'élevant à un peu moins de 1,1 billion d'euros et finance, par exemple, des subventions pour l'agriculture et des programmes de recherche. La manière dont l'Europe sortira de cette situation de blocage n'est pas encore connue.

(L'essentiel)