Élections sociales

08 février 2019 10:00; Act: 08.02.2019 12:46 Print

Tom Zanter veut servir les patients et les salariés

ETTELBRUCK - Tom Zanter, 22 ans, aide-soignant au Centre hospitalier psychiatrique, est candidat OGBL pour les élections sociales. Rencontre.

storybild

Vainqueur d'un tournoi de football, Tom Zanter, 22 ans, espère également sortir vainqueur de ses premières élections sociales.

Sur ce sujet
Une faute?

Tom Zanter, 22 ans, travaille depuis deux ans comme aide-soignant à la maison de retraite du Centre hospitalier psychiatrique d'Ettelbruck. «J'ai un peu suivi le parcours de mes parents. Mon père et ma mère étaient infirmiers psychiatriques, souligne le jeune homme. J'aime être au service des autres. Les patients ont besoin de réconfort, ils ont envie de parler et nous sommes là aussi pour eux».

Hérédité professionnelle donc, mais également syndicale. «Papa était membre de la Confédération générale de la fonction publique (CGFP) car à l'époque, il avait le statut de fonctionnaire. Aujourd'hui, les choses ont changé et moi je suis à l'OGBL depuis déjà deux ans. Mais tous les deux nous avons cette fibre qui consiste à être au service des autres. Auprès des patients, mais également auprès des collègues».

Une fibre qui a conduit Tom à se présenter comme candidat à la délégation du personnel du Centre hospitalier psychiatrique à l'occasion des prochaines élections sociales. «Actuellement, il n'y a que deux délégués pour une centaine de salariés. C'est très insuffisant car ils sont souvent sollicités et pas aussi disponibles qu'ils le voudraient. J'ai le sentiment de pouvoir les aider dans leurs missions», assure Tom, confiant dans la perspective des élections. «Je n'ai rien à perdre», dit-il.

(Gaël Padiou/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • regles le 08.02.2019 11:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    imposez une loi officielle pour protéger les aide éducateurs les aide socio familiale des risques et des abus des patrons / cadres . (Et protégez aussi Les patients clients personnes). limiter donc leur fonction à leur statut d ouvrier: pas de travail Administrative lourde ou responsabilités lourdes soin humaine . Pas d autorisation «  parental » pour demander tel ou tel document administratif ou signer . Si les aide sont si peu payé il y a une raison : leurs connaissances sont LIMITÉES non ? Sinon il faut les payer . Et autorisez une pause obligatoire et non au travail plus de 12 h d affiliés

  • regles le 08.02.2019 14:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bien entendu en général dans le monde médical social éducatif

Les derniers commentaires

  • regles le 08.02.2019 14:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bien entendu en général dans le monde médical social éducatif

  • regles le 08.02.2019 11:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    imposez une loi officielle pour protéger les aide éducateurs les aide socio familiale des risques et des abus des patrons / cadres . (Et protégez aussi Les patients clients personnes). limiter donc leur fonction à leur statut d ouvrier: pas de travail Administrative lourde ou responsabilités lourdes soin humaine . Pas d autorisation «  parental » pour demander tel ou tel document administratif ou signer . Si les aide sont si peu payé il y a une raison : leurs connaissances sont LIMITÉES non ? Sinon il faut les payer . Et autorisez une pause obligatoire et non au travail plus de 12 h d affiliés