Santé au Luxembourg

08 mars 2019 11:02; Act: 08.03.2019 11:55 Print

31 médicaments pourraient être interdits

LUXEMBOURG - Suite à une enquête du magazine français «Prescrire», plusieurs médicaments pourraient être retirés du marché au Grand-Duché.

storybild

Au Luxembourg, une commission d'experts va donner son avis concernant un éventuel retrait de 31 médicaments actuellement autorisés. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Interrogé par le député socialiste Mars Di Bartolomeo, au sujet d'une enquête publiée par le magazine français «Prescrire», concernant une liste de 93 médicaments à éviter «en raison de risques sanitaires disproportionnés qu'ils font courir aux patients», le ministre de la Santé Étienne Schneider (LSAP) a indiqué que 31 médicaments actuellement autorisés au Luxembourg allaient faire l'objet d'une analyse approfondie en vue d'un éventuel retrait du marché.

«La Division de la pharmacie et des médicaments proposera prochainement au ministre de saisir la commission d'experts, dans le but d'émettre un avis en vue d'un retrait éventuel des numéros nationaux d'enregistrement octroyés pour 31 médicaments autorisés au Luxembourg», a écrit le ministre de la Santé.

Étienne Schneider a précisé que 71 substances actives contenues dans 123 médicaments commercialisés au Luxembourg - dont 11 produits sont en vente libre - sont visées par l'enquête du magazine «Prescrire».

(pp/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • simon le 08.03.2019 13:35 Report dénoncer ce commentaire

    la liste SVP !

  • Totoencore une source de danger suppléme le 08.03.2019 12:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    il faudrait déja publier la liste de ces medicaments

  • Carina le 08.03.2019 12:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Lesquels? Noms ?

Les derniers commentaires

  • oui le 09.03.2019 10:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    "A la différence du diagnostic médical, dont le but est un examen clinique de la personne afin de poser un diagnostic médical puis la description de la pathologie en vue d'une prescription médicale, la démarche du diagnostic infirmier est de s'intéresser avant tout au patient et notamment à son comportement quant aux symptômes et la maladie. Le diagnostic infirmier s'effectue dès le début de la prise en charge du patient. Ce diagnostic permet de mettre en avant les besoins du malade. Dès lors, l'infirmier doit prodiguer des soins infirmiers relevant de son rôle propre"

  • léa le 08.03.2019 23:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La liste svp !!

  • Maria le 08.03.2019 21:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Là.liste S P V je prendrai des médicaments je voudriez savoir outrement pourquoi écrire qui il a des médicaments pas bien et pas dire laquelle .

  • Clopinette le 08.03.2019 21:06 Report dénoncer ce commentaire

    Il faudra aussi contrôler les risque sanitaire de certains vaccins et en particulier les vaccins associés pour les enfants qui contiennent la vaccination pour l'hépatite B. Cette maladie se transmet par voir sexuelle et sanguine... je crois qu'un nourrisson ne risque pas grand chose, mais une firme pharmaceutique a acheté TOUS les brevets de la vaccination pour l'hépatite, donc c'est une affaire de gros sous. Ce sont principalement les adjuvants qui posent problème.

  • Tito le 08.03.2019 19:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    la liste svp!!!!