Frontaliers au Luxembourg

21 novembre 2016 18:43; Act: 22.11.2016 09:41 Print

La France souhaite une «compensation fiscale»

LUXEMBOURG - La France voudrait une compensation fiscale de la part du Grand-Duché en raison des impôts que des dizaines de milliers de travailleurs frontaliers y payent.

storybild

Le Luxembourg a investi 200 millions d'euros dans la partie luxembourgeoise de l'autoroute reliant Luxembourg-Ville à Thionville.

Sur ce sujet
Une faute?

Selon le gouvernement français, le nombre de frontaliers se rendant au Luxembourg pour travailler - environ 90 000 aujourd'hui - pourrait plus que doubler à l'horizon 2035, avec des coûts importants pour la France. Cette mobilité accrue a des conséquences sur «les investissements faits en France, comme les infrastructures de transport, mais aussi le financement de la dépendance, de l'accompagnement des personnes âgées, et de la petite enfance», a déclaré le secrétaire d'État français en charge des questions européennes, Harlem Désir, à l'issue d'une réunion avec le gouvernement luxembourgeois.

Harlem Désir a expliqué qu'il souhaitait «ouvrir une discussion sur la compensation fiscale» des impôts payés par les travailleurs français au Luxembourg, qui représentent presque le quart de l'emploi intérieur luxembourgeois (405 600 personnes). «Ces travailleurs paient leurs impôts à la source au Luxembourg et vivent en France dans des collectivités qui sont amenées à investir ou à prendre en charge les dépenses liées à leur situation», a-t-il insisté.

200 millions d'euros investis sur l'A3

Face à l'argumentaire français, les ministres luxembourgeois rétorquent avoir lourdement investi dans les routes et le rail. «Le Luxembourg a investi un milliard d'euros (1,7% du PIB luxembourgeois) ces dernières années dans les infrastructures», a ainsi affirmé Corinne Cahen, ministre luxembourgeoise chargée de la Grande Région, un groupement européen de coopération territoriale centré sur le Luxembourg, à cheval sur la Belgique, la France et l'Allemagne.

Parmi les différents projets détaillés, Corinne Cahen a notamment évoqué 200 millions d'euros investis dans la partie luxembourgeoise de l'autoroute reliant Luxembourg-Ville à Thionville, l'une des principales agglomérations pourvoyeuse de travailleurs au Luxembourg. L'axe, saturé, doit passer de deux à trois voies, mais les discussions sur le financement en France de l'A31 (prolongement de l'A3 luxembourgeoise) s'éternisent.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Nimp le 21.11.2016 19:12 Report dénoncer ce commentaire

    OK mais dans ce cas tous ce que les frontaliers paient en TVA en France avec leur salaire Luxembourgeois doit être reversé au Luxembourg !

  • Henri L le 21.11.2016 18:52 Report dénoncer ce commentaire

    Le Luxembourg ne doit pas se laisser impressionner par la France : ils y gagnent au moins autant que nous. Oui à l'Europe, mais pas de compensation.

  • cyrille le 21.11.2016 19:53 Report dénoncer ce commentaire

    Je suis français et quand je vois cela, j'ai honte... Vous les politiciens français . Soyez contents que le Luxembourg offre des possibilités de travail au français qui depensent principalement en France.

Les derniers commentaires

  • andreal le 07.01.2017 23:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    j'ai travaillé au lux et je peux vous dire que certains boulots destinés aux frontaliers les luxembourgeois ne veulent pas le faire et les payes sont bien différentes depuis l'Europe on vous dit concurrence et l'écart de salaire à bien diminue mise à part les banques et le medical

  • olivier mika le 27.11.2016 22:43 Report dénoncer ce commentaire

    c'est du n'importe quoi , si nous n'avions pas le Luxembourg , notre région serait en faillite .

  • Louis le 23.11.2016 09:20 Report dénoncer ce commentaire

    Vous parlez tous de compensation. Ca veut dire quoi? Ceux qui ont peur ont peur de quoi?

    • ceraphyn le 23.11.2016 14:09 Report dénoncer ce commentaire

      Le même principe que ce que la Belgique a imposé au Luxembourg. Le grand-duché rétrocède une partie des impôts des frontaliers belges à la Belgique...

  • Eric le 23.11.2016 07:29 Report dénoncer ce commentaire

    D'accord avec ce commentaire : Je suis français et quand je vois cela, j'ai honte... Vous les politiciens français . Soyez contents que le Luxembourg offre des possibilités de travail au français qui depensent principalement en France. De plus nous payons une surtaxe d impot supplémentaire pour ceux dont l'un travaille en france et l'autre au luxembourg.... Politiciens Francais , prenez exemple sur le luxembourg avant de réclamer et donnez déja le bon exemple...

    • Virus le 23.11.2016 08:27 Report dénoncer ce commentaire

      @Eric. Sur le web, nous pouvons prendre la forme de n'importe qui. En effet, qui nous dit que vous n'êtes pas un Luxembourgeois ?

  • La parole est au gouvernement.lu le 23.11.2016 06:48 Report dénoncer ce commentaire

    Et après coup, qu'en pensent nos politiques de tout ça? Il serait peut être intéressant d'entendre leurs sons de cloches vu que pour l'instant c'est silence radio de ce côté!

    • Un Français le 23.11.2016 08:41 Report dénoncer ce commentaire

      @06:48 : « La parole est au gouvernement.lu ». Mon pauvre, ça se voit que tu ne sais même de quoi tu parles ! Et pour cause, en Europe, la parole est à la Troïka (politique européenne : Commission européenne, la Banque centrale européenne et le Fonds monétaire international). Hé, "06h48", un café ?