Banque au Luxembourg

01 septembre 2017 14:49; Act: 01.09.2017 18:17 Print

Pierre Gramegna confirme le rachat de la BIL

LUXEMBOURG - Le ministre des Finances a confirmé ce vendredi le rachat de la BIL par la holding chinoise Legend Holding Corporation.

storybild

Pierre Gramegna a précisé qu'il n'y aurait pas de plan social dans les trois ans à venir. (photo: Editpress/Ifinzi)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

C'était devenu un secret de polichinelle. La Banque Internationale à Luxembourg (BIL) va passer sous pavillon chinois. Le ministre des Finances, Pierre Gramegna, l'a officiellement annoncé ce vendredi aux membres de la commission des Finances et du Budget. «Le présent accord illustre l'intérêt que les groupes chinois portent au Luxembourg comme place financière de premier plan et plateforme à partir de laquelle ils développent leurs activités sur le marché européen», a commenté Pierre Gramegna.

La holding chinoise Legend Holding Corporation va racheter ce vendredi les 90% de la BIL détenus par le fonds qatarien Precision Capital. Le montant de la transaction s'élève à 1,465 milliard d'euros, selon Eugène Berger, président de la commission concernée, joint par L'essentiel. L'État luxembourgeois conservera les 10% restants, un gage de stabilité et de confiance pour les clients luxembourgeois de la BIL.

«Les Chinois ont une stratégie expansionniste»

Selon les accords conclus entre l'État luxembourgeois et la holding chinoise, il n'y aura aucun plan social dans les trois prochaines années et le siège de la banque restera au Grand-Duché.

«Les Chinois ont une stratégie expansionniste. Ils souhaitent élargir leurs activités et pourquoi pas créer des filiales en Europe. Cette opération financière devrait donc s'accompagner par des emplois», a ajouté Eugène Berger. Compte tenu du fait que la BIL est une banque systémique, la transaction devra au préalable être approuvée par le Conseil de la surveillance prudentielle de la Banque centrale européenne à Francfort.

L'Association luxembourgeoise des employés de banque et assurance n'a pas tardé à réagir à cette annonce. «Nous veillerons à ce que le nouvel investisseur respecte scrupuleusement le droit du travail dans l'intérêt des salariés», a notamment indiqué l'Aleba.

(pp/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Surfer le 01.09.2017 16:44 Report dénoncer ce commentaire

    10% un gage de stabilité ? Ah bon ? Faudrait qu'on m'explique...

  • Constat le 01.09.2017 15:46 Report dénoncer ce commentaire

    Une vraie banque européenne, bien de chez nous

  • Starwars le 01.09.2017 18:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Très très mauvais partenaire pour le Luxembourg et pour l'Europe ! Tout le capital partira en Chine . Ils vont presser la BiLL comme un citron et s'il n'y a plus de jus, ils vont vendre...

Les derniers commentaires

  • Nomm le 02.09.2017 07:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    N importe quoi.Bien sur que non on est toujours au luxembourg banque chinoise ou pas

  • anaya le 01.09.2017 23:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    fini les pauses cigarettes tous les 5 minutes hhh

  • mickaela le 01.09.2017 22:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    exactement !

  • Triste le 01.09.2017 19:39 Report dénoncer ce commentaire

    Après l'empire romain, voici l'empire du milieu à s'étaler progressivement dans nos pays, au son des milliards, plutôt que celui des épées. L'anglais ne suffit plus, il faudra apprendre sérieusement le chinois! Je ne veux pas savoir comment sera l'ambiance en sein des équipes dans les semaines/mois à venir.

  • Un ancien de Dexia le 01.09.2017 19:26 Report dénoncer ce commentaire

    Amis de la Bil, seriez-vous prêts à travailler 12 heures/ jour en échangeant les équipes à tour de rôle? Nos valeurs les plus chères seront piétinées et on sera soumis à une cadence infernale. Je veux bien que l'Aleba les surveille de près, tout même, avec la nouvelle pression hiérarchique on sera réduit au "tais-toi et travaille". Toutefois je souhaite beaucoup de courage à mes anciens collègues.