Débats au Luxembourg

31 janvier 2017 16:36; Act: 31.01.2017 17:32 Print

Encore des pétitions sur les langues

LUXEMBOURG - La question des langues reste importante pour la population si on en croit certaines nouvelles pétitions examinées ce mardi par les députés.

storybild

Le sujet des langues continue d'occuper les esprits. (photo: Editpress)

  • par e-mail
op Däitsch
Sur ce sujet

Le sujet de la langue officielle fait encore l'actualité au Luxembourg, comme le montre les nouvelles pétitions examinées ce mardi par les députés de la Commission des pétitions. Deux d'entre elles - les numéros 767 et 773 - demandent que le luxembourgeois devienne la langue obligatoire dans les services publics (hôpitaux, pharmacies, bureaux administratifs...).

«Nous avons décidé de mettre ces pétitions en attente, jusqu'à ce que le gouvernement dépose des plans d'action concrets concernant la langue luxembourgeoise», explique le président de la Commission des pétitions, Marco Schank (CSV), contacté par L'essentiel. La pétition 754, acceptée après avoir été reformulée, évoque également le sujet des langues. Sa rédactrice demande la possibilité de choisir la langue de l'enseignement et des examens dans l'enseignement secondaire.

Des thèmes divers et variés

Parmi les autres pétitions validées ce mardi par les députés, on trouve également le report des vacances de Noël 2017/2018 (numéro 763), la promotion du télétravail pour améliorer l’état du trafic (766), la légalisation du cannabis médical (768), la reconnaissance de «l'écocide» (771), la levée du secret bancaire (755) et pour finir, une pétition pour davantage de flexibilité au niveau des horaires d'ouverture des services publics (756).

La pétition numéro 764 favorable à la chasse au renards ainsi que celle demandant des préservatifs gratuits dans les écoles (numéro 772) doivent être reformulées. La pétition 765 - qui demande la transposition de la directive européenne permettant une discrimination tarifaire pour les soins médicaux selon l'adhésion à la caisse de maladie - a également été mise en attente.

(joe/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • pierre du clocher le 31.01.2017 19:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Laurent...arrêtons ce cirque sur les langues...yen a marre ! pensons plutôt à bosser en harmonie pour le bien de notre pays... signé : un luxembourgeois de souche.

  • tintin le 31.01.2017 17:48 Report dénoncer ce commentaire

    C'est la tendance... Le Repli sur soi... Au risque d'énerver nos nationalistes locaux... Apprendre le luxembourgeois dès le plus jeune âge. Oui. L'avantage cela ouvre ces enfants au langues germaniques. Le Français aux langues latines et l'anglais à l’international. Cela a toujours très bien fonctionné comme cela. Le "Lux" avait cette chance d'être diversifié. c'est un pays cosmopolite de qualité. Alors pourquoi ce prendre la tête pour si peu.. !

  • benji le 31.01.2017 18:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ça devient triste les pétitions à Luxembourg. Je parle que français et je me sens bien ici , j ai envie d apporter à ce pays . C est un défaut ?!

Les derniers commentaires

  • pierre le 01.02.2017 21:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    jusqu'à 1839....date de la scission de notre pays en 2, nous parlions 2 langues....le luxembourgeois et le wallon...(partie devenue Province de Luxembourg belge) ...le français n'était reconnu que comme langue administrative introduite par Napoléon avec le Code civil....vers 1805.

  • schmitt le 01.02.2017 20:23 Report dénoncer ce commentaire

    on communique comme on veut oralement, on parle luxembourgeois, depuis ... longtemps. il faut définir une langue écrite qu'un maximum de personne comprend. le francais est bien compris à l'écrit, alors pourquoi faire des dépenses pour tout traduire ?

  • pierre le 01.02.2017 08:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ...arrêtons toutes ces pétitions stériles sur notre langue. Concentrons-nous plutôt d'ajouter l'anglais, à nos 3-4 langues parlées au Lux ...alors nous aurons 10 longeurs d'avance sur tous les pays européens qui n'en maîtrise qu'une ou 2 au maximum. C'est ce multilinguisme qui est notre mine d'or....ne la détruisons pas avec un débat stérile qui risque de créer un communautarisme suicidaire...avec les conséquences économiques désastreuses qui pourraient suivre....

    • fabilux le 01.02.2017 09:18 Report dénoncer ce commentaire

      bien dit pierre

    • Socrates le 01.02.2017 09:52 Report dénoncer ce commentaire

      Justement, déjà dans votre commentaire vous avez trouvé le problème. Les luxembourgeois de souche doivent pratiquer le plurilinguisme parce qu'une grande partie refuse d'apprendre une langue supplémentaire. Tant que ça ne change pas, votre multilinguisme unilatéral est seulement un démontage des avantages du pays.

    • pierre du clocher le 01.02.2017 11:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @socrates ...il est grand temps de prendre conscience des réalités de notre pays...Luxembourg-ville compte 70 % d'étrangers résidents ...sans parler des 160.000 frontaliers qui débarquent tous les jours...où parle-t-on encore luxembourgeois dans notre capitale avec 33.000 luxembourgeois ( dont beaucoup sont naturalisés et ne parlent pas notre langue )...2 zones sont à 100 % luxembourgeoises : L'Etat et le nord du pays...l'Oesling ...d'où je suis originaire. signé : un luxembourgeois de souche et fier de l'être. Je suis pour le multilinguisme à 4-5 langues...et ajouter l'anglais dès la crêche..

  • Chourou le 01.02.2017 06:09 Report dénoncer ce commentaire

    On veut régresser? Crise identitaire? Le multilinguisme tel qu'il existe au Luxembourg aujourd'hui est une chance. Les pays voisins l'envient et l'admirent.

    • fabilux le 01.02.2017 09:19 Report dénoncer ce commentaire

      oui c vrai et certains veulent détruire cette richesse!! c nul.

  • Jules le 01.02.2017 05:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @ tous les partisans du luxembourgeois pourquoi vous avez attendu jusqu'en 2017 (!!!)pour que le luxembourgeois soit la langue No 1?vous parliez et écriviez quoi pendant 2 siècles depuis la création de l'état lux ?