Pauvreté au Luxembourg

17 octobre 2017 15:03; Act: 17.10.2017 17:21 Print

«Un revenu minimum plus haut ne résout pas tout»

LUXEMBOURG - Le rapport du Statec, publié lundi sur la hausse des inégalités et de la précarité, fait beaucoup parler. Le ministre du Travail se dit lui-même inquiet.

storybild

«Quand les inégalités et la précarité augmentent, c'est toujours inquiétant», confiait mardi matin le ministre du Travail, Nicolas Schmit, à L'essentiel. (photo: Editpress/Fabrizio Pizzolante)

op Däitsch
Sur ce sujet

Lundi, le Statec publiait son Rapport travail et cohésion sociale, laissant entendre que les inégalités se sont creusées au Luxembourg sur la période 2004-2016. 10% des résidents vivraient en effet avec, en moyenne, 984 euros par mois aujourd'hui. «Ils ne vivent pas, ils survivent», indiquait un lecteur de L'essentiel en commentaire de notre article.

«984 euros, c'est le salaire total car tous n'ont pas le RMG! Si vous avez réussi à payer votre loyer et les charges, vous n'avez plus rien pour payer la consultation du médecin et si vous trouvez l'argent pour avancer le coût de la consultation, vous ne pouvez plus payer votre smartphone ou la connexion Internet pour faire votre déclaration en ligne à la CNS», martelait une autre lectrice. Le sujet fait parler et inquiète même au plus haut niveau.

10% de plus pour le RMG?

«Quand les inégalités et la précarité augmentent, c'est toujours inquiétant», confiait mardi matin le ministre du Travail, Nicolas Schmit, à L'essentiel. Pour le président de la Chambre des salariés, Jean-Claude Reding, «l'augmentation du travail à temps partiel non choisi, dans des domaines comme le nettoyage, certains commerces, les services où les salaires sont peu élevés, est un grave problème». Selon lui, même le secteur de la santé est concerné, avec des contrats à temps partiel plutôt qu'à temps plein.

M. Reding prône même une exemption d'impôt et une augmentation de 10% du salaire minimum, car s'il «semble élevé au niveau européen, il n'éloigne pas non plus du risque de pauvreté au Luxembourg». C'est une option, conçoit Nicolas Schmit à demi-mot, avant de lâcher: «On ne résoudra pas tout avec une hausse du salaire minimum». Pour l'heure, l'investissement dans la formation reste d'après le ministre un moyen prioritaire «pour aider les gens en situation de chômage ou d'emploi précaire».

(NC/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • MICH-L le 17.10.2017 21:04 Report dénoncer ce commentaire

    Le RMG est trop eleve par rapport au salaire minimum. Il est souvent plus interessant de rester a la maison que d aller bosser pour 1750€ net. Il faudrait un contrôle beaucoup plus stricte car il y a beaucoup de profiteurs. Augmenter les salaires reduit la competitivité des entreprises. L'Etat doit plutot aider les plus pauvres avec p.ex. des aides au logement car c'est la plus grosse dépense des ménages. Mais il y aura toujours des riches et des pauvres. Et si nivellement il y a c'est toujours vers le bas. La classe moyenne (3000 - 5000€) est deja celle qui paye le plus d'impots.

  • Alain Rak le 17.10.2017 17:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    vous oubliez aussi certains retraitès dont les pensions incomplétes sont ridiculement basses et les célibataires qui paient beaucoup d'impôts.

  • mr. idiot le 17.10.2017 16:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Arrêter donc de augmenter les prix dès maison ou les loyer. Ça pourrait déjà résoudre plus que la moitié des problèmes des foyer

Les derniers commentaires

  • dalim : le 18.10.2017 14:49 Report dénoncer ce commentaire

    à côté des travailleurs SMIG déjà précarisés au Luxembourg, on oublie souvent un pool de travailleurs sans droits aucuns puisque le code du travail ne leur est pas applicable: tous les gens qui doivent travailler pour le RMG, -puisque celui-ci n´est pas un "cadeau", mais constitue une dette envers l´Etat et en principe toute personne qui demande le RMG est censée travailler sous forme "ATI" (=activité temporaire indemnisée), càd CDD prolongés à l´infini, sans devoir légal de l´employeur d´embaucher après plusieurs prolongatios de ces CDD.

  • Nath le 18.10.2017 14:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si les loyers sont chères ses uniquement la faute des propriétaires et rien d'autre malheureusement nous avons tous besoins d'un logement l'état devraient aidée les gens au qu'à part qu'à pour les loyers.

  • Uburoi le 18.10.2017 12:36 Report dénoncer ce commentaire

    La plupart de ces statistiques se basent sur le revenu imposable. Pour rappel, les fonctionnaires européens ont un revenu brut énorme, un revenu imposable nul et un revenu net gargantuesque. Je me demande s'ils figurent dans ces statistiques. Ceci sans nier le moins du monde la difficile réalité economique de certains mais les chiffres présentés sont-ils (un peu?) biaisés ?

    • Daenerys le 18.10.2017 13:37 Report dénoncer ce commentaire

      @Uburoi Les fonctionnaires européens sont imposés. C'est une légende de croire qu'ils ne le sont pas. En revanche, les employés des organisations internationales (l'OTAN, etc) ne sont pas imposés mais sont peu nombreux au Luxembourg...

  • révolté le 18.10.2017 12:19 Report dénoncer ce commentaire

    Le cout du logement est un problème énorme à Luxembourg. Et ça c'est la politique du pays, pas la faute des propriétaires...quand je vois qu'on propose des appartements dits "a cout modéré" de 1.2M d'euros, mais de qui se moque t on? il faut libérer les terrains, il faut dé légiférer la construction, donc tout l'inverse de leur politique!!!

    • dalim le 19.10.2017 11:07 Report dénoncer ce commentaire

      je suis absolument dáccord!

  • Luxo le 18.10.2017 12:10 Report dénoncer ce commentaire

    Je suis inquiéte lorsque je vois le nombre de personnes qui approvent le commentaire de NDR Lux. Comment est il possible de penser qui faut préférer certains Luxembourgeois à d'autres ou à des gens venus d'ailleurs? Comment peut on croire que c'est à cause des autres, que nous avons une grande inégalité de revenus au GDL et que la précarité s'accroit. Et je rappel aux lecteurs que se sont les propriétaires d'ici qui fixent les prix du logement et organisent la pénurie avec le soutient du gouvernement et des communes.