Accidents au Luxembourg

09 février 2018 15:16; Act: 10.02.2018 10:56 Print

Le piéton est le plus souvent à l'origine d'un accident

LUXEMBOURG - Inattention ou imprudence: dans 58% des accidents de la route impliquant un piéton, c'est celui-ci qui est le premier responsable.

storybild

En 2016, huit piétons sont morts sur les routes au Luxembourg, dont cinq en hiver. Pour 2017, les chiffres seront communiqués en mars.

op Däitsch
Sur ce sujet

Diminuer le nombre d'accidents impliquant des piétons est l'une des préoccupations principales ces dernières semaines en matière de sécurité routière. Alors que le ministère des Infrastructures, la sécurité routière et la police redoublent d'efforts pour sensibiliser les piétons, la députée socialiste Cécile Hemmen a aussi interrogé François Bausch sur le sujet.

Si plusieurs causes sont la plupart du temps à l'origine d'un accident et que les torts sont souvent partagés, le ministre des Infrastructures explique que le piéton a été le premier responsable des accidents survenus de 2013 à 2016. Il était «à l'origine» ou avait «participé à la genèse de la collision» dans 58% des cas, indique le ministre. Lorsqu'il est «responsable» de l'accident, le piéton fautif se fait renverser parce qu'il traverse imprudemment dans un cas sur deux. À l'inverse, lorsque c'est le conducteur qui est à l'origine de la collision, on estime qu'il conduisait trop vite dans 50% des cas.

De 2012 à 2016, 87% des accidents avec un piéton ont eu lieu en ville, 7% sur une place ou un parking et 6% en dehors des agglomérations, précise aussi François Bausch. Les statistiques récentes confirment par ailleurs que les personnes plus âgées sont les plus vulnérables. Parmi les piétons décédés après avoir été renversés, la majorité avait plus de 55 ans.

(jd/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Marc le 09.02.2018 17:37 Report dénoncer ce commentaire

    Je suis automobiliste et piéton également, dans les 2 cas je fais le plus attention possible. Je ne peux malheureusement que remarquer l'incivisme qu'il y a dans les 2 camps, téléphone , écouteur, vitesse trop importante, etc... La route est à tous , il suffit juste de respecter quelques règles de base .

  • effaré le 09.02.2018 15:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On se moque de qui dans ce pays ???? Encore ce matin : 2 bus qui grillent le feu rouge, 1 taxi et une voiture qui a simplement failli m’écraser alors que je traversais au vert mais le conducteur dormait encore derrière son volant !!! Ça aurait pu être mon fils qui traversait il ne serait plus là !! Et les téléphones au volant les voitures qui tournent sans clignotants ?!! Et les passages piétons pas éclairés ??? Ces décharges de responsabilités deviennent ridicules !!! Honte à ce pays qui n’a pas de sécurité routière et qui laisse les gens se droguer dans la rue !!!

  • Helmutheimat le 09.02.2018 17:50 Report dénoncer ce commentaire

    Encore hier à Athus, j'étais engagé sur la moitié du passage pour piétons et ai du laisser passer un français dans une Renault pourrave car il arrivait tellement vite qu'il lui aurait été impossible de s'arrêter. ce type ne s'est pas arrêté Je suis adepte de la marche et je peux vous affirmer qu'il n'est pas rare d'être confronté à ce genre de problème et je ne me jette jamais sur un passage sans avoir montré mon intention de traverser. Certains automobilistes vous foutrez sous les roues sans le moindre état d'âme.

Les derniers commentaires

  • bini le 28.03.2018 13:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    la faute à tous ces téléphones portables

  • Aristoteavéraisin le 10.02.2018 20:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Hein et @Jerome « abuser » dans le sens qu’il faudrait que les piétons aient un peu d’intelligence et de courtoisie en constatant que leur psychorigidité sur l’application de leur « priorité » créent des bouchons pendant les heures de pointe faudrait être un peu plus altruiste à l’égard des automobilistes donc, quant au système de tirette je sais que c’est pour les voitures, je faisais juste un transfert « d’idée » pour essayer de solutionner l’égoïsme piétonnier qui se moque et méprise autant l’automobiliste qu’il ne le critique

    • Hein le 11.02.2018 13:45 Report dénoncer ce commentaire

      Mais ce que vous dites n'est pas de l'abus, mais tout simplement un dépassement d'interdiction! Ils n'ont pas le droit de faire ça, ils n'ont pas non plus une priorité!

  • ciné marre le 10.02.2018 19:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Non, mais de qui se moque t'on???? Tant le gouvernement comme les automobilistes, les piétons se font écraser parce qu'ils veulent???? Soyons sérieux, les feux rouges ne sont plus respectés par les automobilistes, qu'il soit vert ou rouge pour eux c'est pareil. A quand des radars aux feux? Quelqu'un aura-t'il le courage de mettre ça en place?

  • Ivar57 le 10.02.2018 18:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bizarre en France y a 65 millions d’habitants et on a moins de piétons renversés que le Luxembourg qui fait la moitié de la Moselle avec 500000 habitants ...

    • icaro le 11.02.2018 09:42 Report dénoncer ce commentaire

      En France il n'y a pas de passages-piétons... ou s'il y en a ça sert pas à ça...

    • Hein le 11.02.2018 13:46 Report dénoncer ce commentaire

      Il y a donc moins que 15 piétons qui sont renversés chaque année? Respect! Comment vous faites?

  • Clairvoyant le 10.02.2018 17:37 Report dénoncer ce commentaire

    Tout est dit dans le titre... C'est comme pour l'alcool ou le téléphone au volant. On incrimine la vitesse alors que dans l'absolu, la vitesse ne tue personne. Ce sont les obstacles et les imprudences qui tuent. Et si on arrêtait de vouloir sans cesse baisser les limitations mais qu'on responsabilise les gens (piétons et conducteurs). Plus on va ralentir, plus on va en laisser croire certains qu'ils peuvent faire autre chose en même temps!!!