Violences domestiques

27 janvier 2021 12:39; Act: 27.01.2021 14:28 Print

80h de formation pour les auteurs de violences

LUXEMBOURG - La ministre de l’Égalité entre les femmes et les hommes et l’ASBL Inter-actions vont mettre en place une nouvelle formation pour lutter contre les violences.

storybild

La ministre Taina Bofferding et l’ASBL Inter-Actions ont signé une convention.

Sur ce sujet
Une faute?

En 2019, la police est intervenue à 849 reprises pour des violences domestiques et 265 auteurs ont été expulsés du domicile. Ces chiffres, et la hausse des violences durant le confinement observée dans les pays voisins, n’ont pas manqué de faire réagir la ministre LSAP de l’Égalité entre les femmes et les hommes. Taina Bofferding et l’ASBL Inter-Actions ont signé mercredi une convention, afin de mettre en place une formation de 80h pour les auteurs de violences domestiques. «La lutte contre la violence domestique est un défi permanent et il faut sans cesse investir dans des programmes», admet la ministre.

Cette formation dispensée par des éducateurs se déroulera en groupe sur une dizaine de semaines. Elle comportera tant du travail individuel, de la maîtrise de comportement, que du partage de vécu. Cet enseignement, qui est ouvert à tous les auteurs de violence conjugale, n’est pas encore obligatoire au Luxembourg. «Mais on réfléchit à savoir si c’est intéressant de l’imposer à tous les responsables», précise la ministre.

L’ASBL Inter-Actions envisage par ailleurs de lancer deux autres formations. «L’idée serait de proposer un enseignement préventif destiné à ceux qui pourraient passer à l’acte et un autre spécialement pour les victimes», détaille Virginie Giarmana, directrice adjointe.

(mm/L'essentiel)