Faillite au Luxembourg

10 février 2016 14:38; Act: 10.02.2016 15:40 Print

Myriam Faber rachète Faber Digital Solutions

MERSCH - Faber Digital Solutions, filiale de l’imprimerie Faber en faillite, reste dans la famille et est reprise par la petite-fille du fondateur historique de la société.

storybild

Faber Digital Solutions est une filiale de l’imprimerie Faber. (photo: Editpress)

  • par e-mail
op Däitsch
Sur ce sujet

Le 30 octobre dernier, l’imprimerie Faber, à Mersch, était déclarée en faillite, laissant 75 employés sur le carreau. La fin de l’aventure pour une société familiale à l’histoire plus que centenaire. Depuis, le doute subsistait sur l'avenir de la filiale Faber Digital Solutions (FDS). Un doute levé ce mercredi par l’avocat François Prum. Celui-ci a annoncé que Myriam Faber, petite-fille du fondateur historique de l’imprimerie, avait racheté l'intégralité du capital social de la filiale à la curatrice de l’imprimerie.

L’avocat ajoute que Myriam Faber garantit «l’emploi de l’entièreté des salariés de la structure», soit une vingtaine de personnes, et la continuité des activités. La reprise a été validée par la Commission de surveillance du secteur financier (CSSF). Il fallait en passer par là, FDS étant spécialisé, rappelle l’avocat, dans l’impression et la communication digitale, avec une clientèle active notamment dans le secteur financier et des assurances.

Quant aux suites de la faillite de l’imprimerie Faber, le site spécialisé Graphiline.com affirme qu’une vente aux enchères, avec 139 acheteurs européens, pakistanais, égyptiens ou encore turcs, avait permis de vendre 532 lots pour éponger la dette de la société. Selon Paperjam, la vente aurait rapporté 1,2 million d’euros.

(Jérôme Wiss/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • marei ange le 10.02.2016 15:11 Report dénoncer ce commentaire

    merci Madame

  • Etrange Affaire le 11.02.2016 00:09 Report dénoncer ce commentaire

    Comment est-ce possible qu'une personne de la famille en ligne directe achète un morceau d'une affaire en faillite? Sommes nous dans la légalité?? Une affaire de plus sur les curateurs qui sont incompétents et qui ne défendent en rien les créanciers. Il est temps de réformer ce système pourri . L'entreprise Faber aurait pu continuer en gestion contrôlée ce qui n'arrive jamais avec la mafia des avocats marrons qui se partagent les carcasses... Réformons ce système

  • Ghoost le 10.02.2016 22:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ca sent la magouille! Une affaire #Faberleaks s'approche :-)

Les derniers commentaires

  • Mimisaki le 11.02.2016 12:31 Report dénoncer ce commentaire

    Oh bondieu! Les pauvres... ils se retrouvent avec un loup en costume d'agneau.... @Ghoost: hyper bien vu! La magouille cela fait tout un temps qu'elle se préparait mais les petits, on ne les crois jamais...

  • C'est mon avis le 11.02.2016 08:24 Report dénoncer ce commentaire

    Enfin une femme qui en a dans le pantalon. Les salariés doivent être soulagés. Longue vie et réussite pour cette entreprise.

  • Etrange Affaire le 11.02.2016 00:09 Report dénoncer ce commentaire

    Comment est-ce possible qu'une personne de la famille en ligne directe achète un morceau d'une affaire en faillite? Sommes nous dans la légalité?? Une affaire de plus sur les curateurs qui sont incompétents et qui ne défendent en rien les créanciers. Il est temps de réformer ce système pourri . L'entreprise Faber aurait pu continuer en gestion contrôlée ce qui n'arrive jamais avec la mafia des avocats marrons qui se partagent les carcasses... Réformons ce système

  • Océane le 10.02.2016 23:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Selon Paperjam, dites-vous Et selon L'essentiel? Pas de téléphone chez vous?

  • Océane le 10.02.2016 23:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le rapport? Le Luxembourg que d'aucuns haïssent pour devoir y gagner leur vie. Facile à comprendre.