Au Luxembourg

04 février 2019 13:03; Act: 04.02.2019 16:56 Print

Le nombre de demandes d'asile reste élevé

LUXEMBOURG - Le ministre de l'Immigration et de l'Asile, Jean Asselborn, a dressé ce lundi matin le bilan pour l'année 2018.

storybild

2 205 demandes d'asile ont été enregistrées en 2018, a indiqué Jean Asselborn. (photo: L'essentiel/Séverine Goffin)

Sur ce sujet
Une faute?

«Depuis le début de la crise migratoire en 2015, le nombre de demandes de protection internationale introduites annuellement reste élevé, a souligné, ce lundi matin, le ministre de l'Immigration et de l'Asile, Jean Asselborn. Nous sommes toujours au double par rapport à l'avant-crise». La Direction de l'immigration a ainsi enregistré 2 205 demandes, en 2018, contre 2 318, en 2017 et 2 036 en 2016.

L'Érythrée est devenu le premier pays d'origine avec 392 demandeurs (17,8%). Il a ainsi dépassé la Syrie (227 demandeurs). Ensuite, viennent l'Iraq, l'Afghanistan et la Géorgie. Aucun pays des Balkans ne se trouve donc plus parmi les cinq premiers.

En 2018, parmi les demandeurs, 36 étaient des mineurs non accompagnés. Cela représente une baisse comparé aux 50 demandes introduites en 2017. En revanche, 2018 a été marquée par l'apparition d'enfants encore plus jeunes qu'en 2017. Un enfant de 4 ans et un de 10 ans ont introduit une demande d'asile.

«Améliorer l'apprentissage du luxembourgeois»

Le nombre de réponses positives également reste élevé. L'an dernier, 978 personnes ont obtenu le statut de réfugiés, contre 1 174 en 2017. Et 74 personnes se sont vu accorder une protection subsidiaire, contre 56 en 2017. Les refus eux se sont élevés à 361.

Ces chiffres mettent indirectement une pression sur les structures d'hébergement du pays. L'OLAI disposait de 3 739 lits en 2018. «Une des difficultés est qu'un certain nombre de migrants restent en foyer même après avoir reçu le statut de réfugié car ils n'ont pas toujours un endroit où aller, note le ministre. Il nous faudra donc améliorer l'apprentissage du luxembourgeois et faciliter l'accès a l'emploi».

Au-delà des demandes d'asile, l'immigration classique aussi suit son cours. En 2018, Français (4 112), Portugais (3 755), Italiens (1 949) et Belges (1 224) sont en tête des Européens qui se sont expatriés au Luxembourg.

Le ministre de l'Immigration, Jean Asselborn, au micro L'essentiel Radio de Severine Goffin:

(Séverine Goffin/ L'essentiel)