Le Luxembourg contre le virus

09 avril 2020 08:46; Act: 09.04.2020 11:26 Print

Une patiente guérie sort sous les applaudissements

COLPACH - Le centre de réhabilitation de Colpach a été transformé en hôpital de deuxième ligne. Une première patiente guérie vient d'en sortir.

Sur ce sujet
Une faute?

Il y a deux jours, c'était une première à Colpach: une première sortie... celle d'une patiente guérie du Covid-19. Depuis, il y en a eu une deuxième. Et il y en aura d'autres!

#HëlleftEisHëllefen #MënschenHëllefen #Bleiftdoheem

Publiée par Croix-Rouge luxembourgeoise sur Mercredi 8 avril 2020

Voilà une vidéo qui donne du courage! Publiée ce jeudi matin sur la page Facebook de la Croix-Rouge, elle montre une patiente, dont on perçoit l'émotion malgré le floutage garantissant son anonymat, quitter le centre de réhabilitation de Colpach, guérie du coronavirus. Dans le couloir qui la mène vers la délivrance, elle est applaudie par le personnel soignant. Avec ce commentaire de la Croix-Rouge: «Il y a deux jours, c'était une première à Colpach, une première sortie... celle d'une patiente guérie du Covid-19. Depuis, il y en a eu une deuxième. Et il y en aura d'autres!».

Le centre de réhabilitation de Colpach a été transformé en centre de soins pour les patients souffrant du coronavirus. Il dispose de 80 lits. «Le nombre de malades bouge régulièrement», précise-t-on à la Croix-Rouge, contactée par L'essentiel. Le site de Colpach est «un hôpital de deuxième ligne. Les patients suivent d'abord le circuit classique». Puis, «selon certains critères, les gens qui doivent encore être suivis, mais ne sont pas en danger, n'ont pas besoin de réanimation» sont envoyés à Colpach. Il s'agit de patients dont le corps est assez solide pour combattre le virus, qui vont déjà un peu mieux...

Et le principe permet d'alléger la charge dans les hôpitaux classiques, qui évitent ainsi de s'approcher du seuil de saturation. À Colpach, ils sont pris en charge par «des gens qui savent soigner, c'est un centre de réhabilitation, habituellement». En temps normal, il est dédié aux patients souffrant de cancer ou victimes de conséquences d'une autre pathologie grave ou d'une intervention chirurgicale. D'après les derniers chiffres dévoilés par la ministre de la Santé, quelque 500 personnes sont d'ores et déjà considérées comme guéries du coronavirus au Luxembourg.

(jw/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • mike le 09.04.2020 09:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo le corps médical !!!

  • Ginou le 09.04.2020 09:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ça donne de l espoir!!! Merci à tout le personnel hospitalier

  • Blep le 09.04.2020 11:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Moi je suis guérie à la maison.. pas d’applaudissements de mon chien..

Les derniers commentaires

  • Josée le 09.04.2020 18:47 Report dénoncer ce commentaire

    Cela fait plaisir de voir ça, et je souhaite de tout coeur que bien d'autres s'en sortent aussi bien.

  • cocou le 09.04.2020 16:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    cette crise montre bien le niveau des gens, maintenant je vais applaudir également quand mon chien a fini sa gamelle.... sa devient du grand nimporte quoi, et encore pire les gens qui applaudissent ou s'émeuvent

  • Valérie MARTIN le 09.04.2020 14:32 Report dénoncer ce commentaire

    C'est quoi tous ces avis négatifs ? ils auraient mieux fait de... ils n'applaudissent pas quand c'est un cancer... Le corps médical a applaudi, heureux de ne pas avoir travaillé et mis en danger leur propre vie pour rien ! Personne ne les a obligé... Personne n'a le droit de juger du bien fondé ou pas de ces applaudissements. Ils ont soigné, ils ont guéri, ils sont contents, ils applaudissent la personne guérie... et ils retournent au front ! Bravo à tous ! bravo !!! et chapeau !!!

  • fralbelu le 09.04.2020 14:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C est bien de faire du bruit mais le respect c est mieux ici au Luxembourg j habite sur Kayl aussi non aucun respect ( parle fort / mettre la radio/ bricole/ ect même après 22h00)

  • black butler le 09.04.2020 12:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravoooo c’est de l’espoir ????????