Au Luxembourg

14 juin 2019 10:16; Act: 16.06.2019 15:35 Print

25 motards ont été tués et 593 blessés en 4 ans

LUXEMBOURG - Entre 2015 et 2018, 642 motards ont été impliqués dans des accidents, relève le Statec. 25 d'entre eux sont morts, 282 ont été grièvement blessés.

storybild

Sur ce sujet
Une faute?

Sur 642 motards impliqués dans des accidents entre 2015 et 2018, seuls 24 en sont sortis indemnes, selon des chiffres publiés ce vendredi matin par le Statec. Pour les autres, le bilan est lourd: 25 morts, 282 blessés graves et 311 blessés légers. C'est l'année 2018 qui a été la plus fatale, avec neuf motards tués, contre 7 en 2017, 3 en 2016 et 6 en 2018. Le nombre de blessés graves est aussi plus élevé l'an dernier (80), année de la période durant laquelle il y a eu le plus d'accidents (169).

Le Statec dresse un portrait-robot de la victime d'accident de moto, tués et blessés confondus. Il s'agit le plus souvent d'un homme (537, contre 81 femmes), conducteur de son engin (577 contre 47 passagers) âgé, en moyenne, de 40 ans. 17% des victimes avaient moins de 25 ans, et autant avaient plus de 55 ans. Les victimes les plus âgées sont toutefois les plus gravement touchées.

Le nord et l'est plus dangereux

En outre, presque la moitié (47%) des victimes d'accidents de moto au Luxembourg sont résidents à l'étranger: 15% en France, 8% en Allemagne, en Belgique, aux Pays-Bas. Il s'agit, affirme le Statec, de frontaliers qui viennent travailler en moto mais surtout de visiteurs qui se promènent à moto à travers le pays. D'ailleurs, les accidents de motos sont plus fréquents quand la météo est ensoleillée, à la belle saison. Un tiers des victimes subissent leur accident entre juin et août. Et 85% des victimes se tuent ou se blessent sur une chaussée sèche.

Par ailleurs, les accidents sont plus graves dans le nord et l'est du Luxembourg. Le plus grand nombre d'accidents est enregistré dans les cantons de Luxembourg et d'Esch-sur-Alzette. Mais dans ces endroits où la circulation est beaucoup plus dense, 37% des victimes d'accidents sont tuées ou grièvement blessées. Dans le canton de Redange, cette proportion explose à 92%. À Vianden, elle est de 82%, à Clervaux de 70%. La moitié des accidents ont été enregistrés hors agglomération, 43% en agglomération et 7% sur autoroute. C'est hors agglomération et sur les autoroutes que les accidents sont les plus graves.

Délits moins fréquents

La circonstance la plus fréquente de l'accident, c'est la chute. 35% des motards accidentés sont d'ailleurs les seuls impliqués et ils représentent 41% des blessés graves. Le Statec affirme que toutes les collisions avec un panneau de signalisation, un mur, un arbre ou encore une façade, entraînent un blessé grave ou un mort. Mais les motards sont loin d'être toujours en faute: un délit est à l'origine de l'accident de moto dans 47% des cas, contre 59% pour les conducteurs de véhicules à quatre roues.

Et le délit le plus fréquent chez les motards, c'est l'excès de vitesse, dans 44% des cas, contre 27% pour les voitures, camionnettes et camions. La faute de dépassement arrive en 2e position, 22% des délits. Le non-respect de la distance de sécurité intervient dans 12% des cas. Enfin, on relèvera que les motards sont beaucoup moins nombreux à conduire avec un coup dans le nez: seuls 3% des motards accidentés avaient un taux d'alcoolémie trop élevé, contre 17% des conducteurs de quatre roues.

(jw/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Un peu de réflexion le 14.06.2019 12:38 Report dénoncer ce commentaire

    Il y a des motards très professionnels, tout comme il y a des motards qui font n'importe-quoi. La même chose est valable pour les autres usagers de la route, piétons inclus. J'ai arrêté la moto, j'étais fatigué de devoir éviter les automobilistes qui ne regardent pas la route, mais leur portable..

  • 4pattes le 14.06.2019 11:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    en fait suivant les statistiques ce n est jamais à cause de la chaussée dégradée ou pleine de terre ni les refus de priorité ni les véhicules qui arrivent en sens inverse et qui coupe les virages ( les fameux seigneurs de la route)ni le tracteur ou le camion qui démarre pour vous passer devant en se disant" il a qu a freiner l autre avec sa moto de toute façon c'est lui qui aura mal" etc etc

  • Oups le 14.06.2019 11:14 Report dénoncer ce commentaire

    Les infractions sont les mêmes qu'en voiture. Quel que soit le véhicule, c'est toujours le chauffeur/pilote qui est responsable de son attitude, la moto n'a rien à voir. . La grosse différence que je note c'est que les motards roulent moins souvant ivres que les chauffeurs...

Les derniers commentaires

  • man le 25.02.2020 14:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    qui respectent un peu plus les lois

  • OmamOmam le 15.06.2019 02:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bon touchons du bois - pour l’instant 0 mort en moto pour 2019

  • jpg le 14.06.2019 23:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bien dit, moi de même.

  • Fairytale le 14.06.2019 19:07 Report dénoncer ce commentaire

    Peut-on avoir les chiffres pour les accidents de voiture sur la même période afin de pouvoir comparer ?

  • Zoom le 14.06.2019 18:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je suis motard et vais tous les jours au lux en moto. Comme il est dit précédemment il y a des imbéciles partout en moto, en voiture. Les accidents mortels en moto sont plus importants à l intérieur du pays que sur l’a31. Au lieu d embêter les motards sur l’a31 et a3, je pense que la police luxembourgeoise devrait plus se concentrer sur le téléphone au volant. Cela serait plus rentable que les motards 2 fois par an. Ces personnes là sont des véritables danger sur la route.