Taxation des géants du web

15 décembre 2017 16:09; Act: 15.12.2017 17:29 Print

Bettel réplique à Juncker: «Il se trompe»

LUXEMBOURG - Le Premier ministre a réaffirmé la position du Luxembourg sur l'imposition des géants du web et, par la même occasion, a taclé son prédécesseur.

storybild

Le Premier ministre luxembourgeois campe sur ses positions. (photo: Editpress)

Sur ce sujet

«Il est important de jouer le jeu de la mondialisation avec les mêmes règles», a confié Xavier Bettel à l’agence allemande DPA, alors que le Luxembourg a décidé de faire appel de la décision de la Commission européenne concernant le dossier Amazon et des prétendus avantages fiscaux «déguisés» que le Grand-Duché aurait octroyés au géant du web. «L’OCDE est une organisation fonctionnelle qui, j’en suis sûr, donnera un cadre à cette fiscalité (NDLR: de l’économie numérique)». «Nous ne pouvons pas nous imposer des règles qui freineraient notre compétitivité et indirectement notre croissance et qui handicaperaient notre marché du travail», a ajouté le Premier ministre.

Le Luxembourg, comme l’Irlande, les Pays-bas et Malte, rejette une proposition de la Commission européenne qui vise à taxer les profits des entreprises là où elles réalisent leurs bénéfices. Jean-Claude Juncker a indiqué il y a quelques semaines que le Luxembourg faisait une «erreur historique» en s’opposant au texte.

Le Luxembourg n'est pas un paradis fiscal

«Je comprends que le président de la Commission européenne analyse son propre passé», tacle Xavier Bettel, qui a succédé à Jean-Claude Juncker, il y a 4 ans. Mais «sur cette question, il se trompe», conclut-il, en ajoutant qu’il est aujourd’hui «techniquement difficile de mettre en place un tel système de taxation».

Le Premier ministre a défendu le Grand-Duché contre les récentes attaques: «Vous n’avez aucun argument recevable, aujourd’hui, en 2017, pour dire que le Luxembourg est un paradis fiscal. Nous avons veillé à ce que notre pays disparaisse des listes grises et noires». Et de regretter que malgré cette réalité, cette étiquette colle encore à la peau du Grand-Duché.

(MC/L'essentiel/dpa)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Peace & Love le 15.12.2017 17:03 Report dénoncer ce commentaire

    On ne connaîtra jamais la vérité, mais si tant de sociétés viennent ici, ce n'est probablement pas pour la météo..

  • Minettsdapp le 15.12.2017 17:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les grosses boites profitent toujours des rulings et le contribuable lambda joue la vache à lait sans défense.

  • Lux4ever le 15.12.2017 22:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Amazon négocie aussi sa fiscalité avec l'Etat français lorsqu'il ouvre des sites et crée des emplois... Et ils auraient tort de ne pas le faire. Stop au défoulement médiatique sur le Luxembourg ou d'autres pays qui se donnent les moyens de faire ce que beaucoup d'autres aimeraient avoir aussi...

Les derniers commentaires

  • Gui Lux le 17.12.2017 16:50 Report dénoncer ce commentaire

    Bettel n'a pas besoin des 250.000.000 € d'Amazon, ce sont les petits employés qui renflouent les caisses

  • Consulting le 17.12.2017 15:59 Report dénoncer ce commentaire

    les personnes physiques sont taxées dans le pays concerné, sauf éventuellement lorsqu'une convention bilatérale existe. Pourquoi les sociétés ne seraient pas aussi concernées ?

  • Fulgure le 16.12.2017 19:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Juncker il est temps pour toi de profiter de tous les avantages qui te sont octroyés ´´´ une gigantesque pension payée par les impôts des citoyens et basta laisse .... plus ce serait indécent ... please ...

  • Serenissima le 16.12.2017 15:44 Report dénoncer ce commentaire

    Quand je regarde les impôts que je paie sur ma petite pension de retraité je dois dire qu'effectivement le Luxembourg n'est pas un paradis fiscal, mais un enfer pour les petits contribuables...et pour un ruling je ne gagnes pas assez...alors pour une fois Bettel dit la vérité....mais pas toute la vérité simplement..

    • Gasty le 17.12.2017 18:30 Report dénoncer ce commentaire

      Que dit il le Bettel? Il dit qu'il vous soutient, qu'à l'avenir vous aurez moins d'impôts à payer? Ben non madame, il dit justement le contraire! Vous en payerez plus et les rulings encore moins!

  • dieux le 16.12.2017 08:48 Report dénoncer ce commentaire

    Qui est le méchant qui est le gentil on s'en fou nous on veut un monde merveilleux on a tant a dire a bon entendeur;