Congés au Luxembourg

26 juin 2017 12:58; Act: 26.06.2017 20:05 Print

5 jours voire 10 pour les papas, 3 pour les mariés

LUXEMBOURG - Les députés ont planché, lundi matin, sur l’introduction de nouveaux congés spéciaux.

storybild

Les pères auraient droit à plus de jours pour profiter de la naissance. (photo: DR)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Les membres de la commission du Travail et le ministre concerné, Nicolas Schmit, ont planché ce lundi matin sur le projet de loi concernant les nouveaux congés octroyés en cas de naissance, de mariage, de maladie de l'enfant... L'idée de remettre à plat les congés pour raisons familiales a déjà fait son chemin et dépendra de l'âge de l'enfant (12 jours au total par parent pour un enfant de 0 à 4 ans et 18 pour un enfant entre 4 et 13 ans). Les familles monoparentales pourraient en outre bénéficier de jours supplémentaires.

Il y aura également des changements en ce qui concerne les autres congés spéciaux. Ainsi, le nombre de jours octroyés au papa après la naissance pourrait passer de 2 à 5 jours voire plus, la loi luxembourgeoise se rapprocherait ainsi d'une initiative européenne qui propose l'introduction d'un «congé paternité» de 10 jours. «Des analyses sont au cours pour voir à quel point le Luxembourg pourrait introduire ce congé de paternité et surtout comment le financer», a expliqué Nicolas Schmit aux députés. La maman verrait également son congé post-natal passer de 8 à 12 semaines.

À l'inverse, les couples auraient moins de jours au moment de leur mariage (3 au lieu de 6), ou de la déclaration de partenariat (1 au lieu de 6). En cas de déménagement, le quota resterait le même (2 jours) mais ne serait renouvelé que tous les deux ans.

(Chambre des députés)

(MC/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Décu le 26.06.2017 14:58 Report dénoncer ce commentaire

    Et toujours rien de prévu en cas de divorce?

  • dux le 26.06.2017 14:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est quand cela rentre en vigueur svp ?

  • La Rossa le 26.06.2017 16:38 Report dénoncer ce commentaire

    Et pour ceux qui n'ont pas de gosses, ne se mettent pas en maladie pour n'importe quoi, qui sont tjrs présents etc qu'est-ce que l'état leurs donne. Donc je suis pénalisé de ne pas avoir et vouloir de gosses!?

Les derniers commentaires

  • djodjodjo57 le 27.06.2017 09:45 Report dénoncer ce commentaire

    J'ai bien fait de me marier cette année lol

  • lea le 27.06.2017 09:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ne soyez pas jalouse. Et félicitations à votre maman La Rossa!

  • Lebeauprintemps le 27.06.2017 08:37 Report dénoncer ce commentaire

    Je vais me dépêcher de me marier lol

  • La Rossa le 27.06.2017 07:46 Report dénoncer ce commentaire

    Assumez vos choix. Ceux qui décident de fonder une famille, d'avoir plusieurs enfant faites il n'y a pas de soucis mais assumez les conséquences. Pourquoi l'état doit vous donner des facilités etc. Ceci va au detriment de la productivité, du moral des collègues qui doivent bosser plus et nepas être payé plus. Après on se demande pourquoi les patrons n engagent plus. Normal....Dans le temps ma mère a travaillé jusqu'à 2 jours avant son accouchement et 2 jours après elle allait de nouveau travailler.....et elle ne faisiat pas un travail facile, elle travaillait les 3 postes etc. Nix parental etc

    • Jean felix le 27.06.2017 08:43 Report dénoncer ce commentaire

      tu peux en faire, et rien ne t'en empeche...

    • @ la rossa le 27.06.2017 08:56 Report dénoncer ce commentaire

      Évidemment que les parents assument les conséquences ils seront parents pour la vie !!!! mais donc quoi ? Donc les parents sont les bêtes noires des sociétés ??? On peut être un parent et être un très bon élément au travail ... Mais si votre enfant devait se faire hospitalisé ne trouveriez vous pas normal d'être à ses côtés ? Soyez objective l'époque de nos parents était loin d'être rose. Travaillez autant avant l'accouchement multipliait par combien le risque de complication ou accouchement prématuré ? Comparez ok mais il faut des comparaisons justes...

    • djodjodjo57 le 27.06.2017 09:31 Report dénoncer ce commentaire

      Non mais tu crois que c'est des vacances quand un enfant est malade ? Je préfère largement être au boulot mais il faut bien que quelqu'un s'en occupe non ?

    • Merci le 27.06.2017 09:44 Report dénoncer ce commentaire

      Vous voyez dans un simple mirroir ce qui se passe si les femmes doivent travailler jusqu'a 2 jours avant l'accouchement et retournent travailler 2 jours aprés. Si céla n'est pas une leçon pour la vie?

    • Head of Department le 27.06.2017 11:22 Report dénoncer ce commentaire

      @djodjodjo57, pourtant des alternatives existent, garde alternée, nounous... Vous croyez vraiment qu'une absence est une aubaine pour le patron, les collègues, le service. les clients?!? C'est tout une structure professionnelle que vous perturbez en cas d'absence! Je le dis et je le répète, une personne consciencieuse réfléchira à deux fois avant de faire appel à ces congés spéciaux!!

    • Omer le 27.06.2017 12:32 Report dénoncer ce commentaire

      Quand une structure professionnelle est perturbée, suite à une réglementation légale (en faveur des travailleurs qui se trouvent dans une situation bien précise), c'est à l'employeur de remédier à cette désorganisation. Quand un employeur signe un contrat de travail avec un employé, il y a des droits et des obligations des 2 côtés. Un employeur qui s'obstine à ne pas reconnaître ces situations légales, qui veut presser le citron jusqu'à la dernière goutte, qui ne met rien en place pour le bon fonctionnement, c'est lui qui a un problème, pas l'employé. Il ne faut pas culpabiliser l'employé.

    • Patronne le 27.06.2017 13:38 Report dénoncer ce commentaire

      @Omer, il ne faut pas non plus toujours prendre les salariés pour des innocents. Je pense qu'un patron a beaucoup plus à perdre qu'un salarié.

    • Omer le 27.06.2017 15:27 Report dénoncer ce commentaire

      Qui vous dit que je prends les salariés pour des innocents ? Déduction erronée.

    • Omer le 27.06.2017 16:02 Report dénoncer ce commentaire

      @Patronne : je ne comprends pas votre raisonnement dans le cadre de ce Projet de Loi 7060. Il s'agit de "congés spéciaux" (le mot congé est particulièrement mal choisi et souvent mal interprété). Ces congés spéciaux sont attribués quand des situations bien spécifiques (énumérées de façon limitative dans la Loi), se présentent dans la vie d'un travailleur. Quand un travailleur fait appel à ces congés, qu'est-ce que ça a à voir avec être innocent ou pas ? Etre patron n'est pas donné à tout le monde. On ne commence pas sans réfléchir, sans s'informer sur le cadre légal dans lequel on va entrer.

    • Patronne le 27.06.2017 16:34 Report dénoncer ce commentaire

      @Omer. On ne trouvera pas de terrain d'entente et c'est bien regrettable. Vous protégez les droits des salariés, qui est très honnorable, mais comprenez aussi que de l'autre côté nous (patrons, employeurs, petits chefs de PME, cadres...)défendons nos conceptions et nos intérêts!! Qu'il y ait un juste millieu, oui pourquoi pas, mais parti comme c'est parti, le salarié est clairement avantagé. Il faudra pas s'étonner que les sociétés délocalisent par après. A bon entendeur!

  • lea le 26.06.2017 23:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vous ne voulez pas d'enfants c'est votre choix mais ne reprochez pas aux parents de faire passer leurs enfants avant tout! Personnellement j'ai deux enfants et je n'ai jamais pris 1seul jour pour "enfant malade" car j'ai la chance qu'ils soient jusqu'à maintenant en bonne santé mais si un jour ils ont besoin de moi je n'hésiterai pas!