Au Luxembourg

29 décembre 2017 14:59; Act: 29.12.2017 14:59 Print

Le gouvernement réfléchit aussi au tiers payant

LUXEMBOURG – Alors qu’une pétition a été lancée en ce sens, le ministère de la Sécurité sociale s’est déclaré «ouvert à la discussion» sur la généralisation du tiers payant.

storybild

Une pétition réclame la mise en place du tiers payant, qui permettrait au patient de ne plus avancer les frais pris en charge par la CNS. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

La généralisation du tiers payant pourrait être l’un des sujets principaux entre les partenaires sociaux en 2018. Alors qu’une pétition réclamant sa mise en place chez les médecins généralistes a connu un grand succès, le ministère de la Sécurité sociale a indiqué être ouvert à une réforme sur ce dossier.

«Nous sommes très ouverts à la discussion, c’est plutôt une bonne idée», a indiqué un porte-parole du ministère, contacté par L’essentiel. Cette mesure, qui permet au patient de ne pas avancer les frais pris en charge par la CNS lors d’une consultation, «ne coûterait d’ailleurs rien à la CNS puisque les frais seraient simplement pris en charge directement au lieu d’être remboursé dans un deuxième temps». Mais le ministère préconise des discussions entre la CNS et l'Association des médecins et médecins-dentistes (AMMD).

Mais aucun changement ne surviendra avant le débat organisé à la Chambre grâce au succès de la pétition: «Nous attendons d’abord de voir ce que donnera cette discussion», reprend le porte-parole du ministère. Il précise qu’il s’agit «d’un vieux débat». Des questions parlementaires ont déjà été écrites sur le sujet, la plus anciennes datant de… 1984!

(jg/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Toni le 29.12.2017 15:14 Report dénoncer ce commentaire

    J'espère qu'avec le tiers payant les tarifs n'augmenteront pas et que les médecins ne profitent pas en ajoutant une convenance personnelle quelconque (CP) non décelable car ça arrive encore trop souvent qu'on se retrouve avec un CP non justifié à réclamer et à non payer.

  • Renate le 30.12.2017 07:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Négliger les soins médicaux pour la plupart par manque de moyens, au final coûte plus cher au cns quand les problèmes de santé s’aggravent, oui au tiers payant.

  • Sam05 le 30.12.2017 17:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Monsieur Barthélémy... ? Je pense comprendre que vous tentez tant bien que mal de parler de Monsieur Mars Di Bartolomeo, aujourd'hui Président de la Chambre des Députés.

Les derniers commentaires

  • Régis le 31.12.2017 08:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    allons jusqu'au bout et faites le aussi avec la complémentaire comme ça plus rien à payer dans certains cas et plus de papier. bien venu au 21 siècle.

    • Cusce le 31.12.2017 12:25 Report dénoncer ce commentaire

      L’illusion du tout gratuit... cela a été en France et on voit le résultat avec un système de santé en train de s’ecrouler !

  • Sam05 le 30.12.2017 17:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Monsieur Barthélémy... ? Je pense comprendre que vous tentez tant bien que mal de parler de Monsieur Mars Di Bartolomeo, aujourd'hui Président de la Chambre des Députés.

  • Boisdure le 30.12.2017 10:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    la possibilité du tiers-payant est déjà donnée ,sur une base du volontariat. Rappelons-nous la grève mener par le monde médical en 2010, suite à des diverses propositions de réformes mener par le ministre de la Santé un Socialiste, Monsieur Barthélémy. Dans cette réforme il y avait déjà la proposition du tiers-payant,qui fut déjà un obstacle majeur à cette réforme, mesures réfuser. par le monde médical. Hélas ce fut le même ministre de la Santé qui céda à la grève du monde médical. Exit les réformes.!!! N'oublions pas !! Que les responsable politique et administrative nous expliquent quelles sont les les vraies motives qui empêche actuellement la mise en place d'une telle réforme et de celle étant proposer en 2010???

  • p44th le 30.12.2017 09:52 Report dénoncer ce commentaire

    Pauvre médecine avec son Etat.Commencer plutôt par coordonner les urgences,les examens d'ana-path.,viser la valeur des actes,les certificats de =maladie=.

  • Renate le 30.12.2017 07:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Négliger les soins médicaux pour la plupart par manque de moyens, au final coûte plus cher au cns quand les problèmes de santé s’aggravent, oui au tiers payant.