Météo au Luxembourg

09 juin 2018 19:28; Act: 11.06.2018 10:22 Print

Le Mullerthal a encore été touché par les intempéries

LUXEMBOURG - Les fortes pluies ont encore frappé le Luxembourg, samedi soir, provoquant des inondations dans l'est et le centre. Les secours sont intervenus à plus de 200 reprises.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet

La Cellule de crise du plan d'intervention d'urgences du gouvernement a une nouvelle fois été activée samedi soir, en raison des intempéries survenues dans la soirée. Réunie à 23h30, la cellule a coordonné la logistique pour venir en aide aux sinistrés. Les secours ont en effet enregistré quelque 500 appels entre 19h et 22h, samedi soir, qui ont déclenché plus de 200 interventions, indique le gouvernement, dans un communiqué publié dans la nuit de samedi à dimanche.

Comme la semaine précédente, c'est l'est du pays qui a été «le plus durement impacté, notamment le Mullerthal, Haller et Waldbillig». Dans ce secteur, près d'une centaine d'hommes ont été déployés pour parer au plus urgent. Le centre du pays a également été touché par de fortes précipitations et la majorité des interventions se sont déroulées à Préizerdaul, Useldange, Bissen, Redange et Luxembourg-Ville.

Ces orages annoncés par MeteoLux en fin d'après-midi, samedi, ont traversé le Luxembourg entre 19h et 21h sur l'ensemble du pays. Ils n'ont fait, précise le gouvernement, aucun blessé et l'alerte a pu être levée samedi soir vers 22h. L'armée devait être envoyée dans les zones sinistrées pour aider au nettoyage et au déblayage des routes.

Des lecteurs de L'essentiel ont témoigné de l'arrivée des pluies mais aussi de la grêle en différents endroits dans le pays. Les intempéries touchent aussi la Grande Région, notamment côté français. La gare de Metz était inondée, selon plusieurs témoignages. Le tunnel adjacent est envahi par l'eau, comme le montre une vidéo amateur. Le secteur de Bitburg, en Allemagne, a également subi la montée des eaux.

Il fallait s'armer de la plus grande prudence dans le Mullertahl, comme cet internaute de «L'essentiel» surpris en pleine averse alors qu'il conduisait:

La montée des eaux à Weimerskirch:

Ici au Kirchberg:

À Haller, sur la commune de Waldbillig.

À Larochette:

À Eich, dans la capitale:

À Bissen:

En Grande Région:

(jw/jg/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • giova le 10.06.2018 13:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est vrai que le Mullerthal vient seulement d’être construit ! , arrêtez un peu avec vos commentaires ! Ce sont des phénomènes naturels auxquels on ne peut rien faire , la preuve , les coulées de boues ne proviennent pas de béton à ce que je sache !

  • torolkozo le 10.06.2018 13:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Orages très violents mais certains continuent à nier le changement climatique ...

  • sandy le 10.06.2018 17:39 Report dénoncer ce commentaire

    rien à voir avec le béton, mais de la pluie très intense pendant plus d'une heure. Normal que toutes les évacuations soient saturées et que ça déborde.

Les derniers commentaires

  • Batnavo le 11.06.2018 16:05 Report dénoncer ce commentaire

    Comment faire avec les employees communaux? Va falloir travailer ils ont pas l'habitude....

  • Pragmatique le 11.06.2018 13:20 Report dénoncer ce commentaire

    A tout ceux qui commentent concernant le bétonnage intensif et les monocultures, certes ils sont des causes de ruissellements supplémentaires car ils empêchent la percolation mais que vous soyez en forêt, sur du sable ou en ville avec du tarmac et du béton, aucun "support" sur cette planète, naturel ou non, ne peut absorber 100mm/m2 en peu de temps. Si le Müllerthal se prend 80mm en 1h, en l'an 40, au 15ème siecle ou aujourd'hui, le résultat sera le même!! Ne pas oublier que le temps (la durée) est important avec la quantité, mais que la surface impactée et son relief le sont tout autant!

  • Stch le 11.06.2018 09:20 Report dénoncer ce commentaire

    Sur le plateau en haut du Müllerthal il y a d'énormes surfaces agricoles en monocultures qui retiennent à peine l'eau. A cela s'ajoutent de nombreuses constructions nouvelles à Christnach et Waldbillig, tant dans le public (énorme complexe scolaire central, imposant hall du service technique), le privé (remplacement de petites maisons par des lotissements et des résidences) ainsi que l'agricole (de nombreuses étables ont été érigées ces dernières années). Avec une telle politique il ne faut pas s'étonner...

    • moni le 11.06.2018 13:14 Report dénoncer ce commentaire

      tout a fait d'accord avec STCH il faut pas s'étonner avec toutes les constructions l'argent toujours l'argent

  • Sri Lumpa le 11.06.2018 07:52 Report dénoncer ce commentaire

    On appelle ça la mousson.

    • moni le 11.06.2018 13:15 Report dénoncer ce commentaire

      pas drôle du tout

  • tankycoc le 10.06.2018 23:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le réchauffement climatique, ce sont des périodes plus chaudes en été et plus froides en hiver

    • Chantal Irvisan le 11.06.2018 07:54 Report dénoncer ce commentaire

      Je ne sais pas si c'est un réchauffement, mais le changement est flagrant. Peut-être devrions nous nous faire à l'idée d'une mousson chaque année au mois de juin.

    • @Chantal le 11.06.2018 12:00 Report dénoncer ce commentaire

      Ce n'est que la troisième fois, même s'il faut bien reconnaitre que c'est de plus en plus impressionnant.