Au Luxembourg

23 février 2017 07:00; Act: 23.02.2017 09:09 Print

Le Statec réagit après des arnaques par téléphone

LUXEMBOURG - Une arnaque au Statec étant apparue, l’institut rappelle comment ses enquêtes sont menées: le Statec prévient toujours avant d’interroger les sondés.

storybild

Les appels pour les enquêtes peuvent être passés de l’étranger. On peut choisir la langue du dialogue. (photo: Editpress)

  • par e-mail
op Däitsch
Sur ce sujet

Plusieurs résidents ont indiqué avoir été contactés par une personne se faisant passer pour un enquêteur du Statec. Dans cette arnaque présumée, l’appelant posait des questions sur l’existence ou non d’animaux au sein du ménage. Mercredi, l’institut de statistiques a indiqué qu’aucune enquête de ce type n’est menée et précisé les conditions dans lesquelles ses études sont effectuées.

«Les personnes interrogées sont choisies au hasard, pour former un panel, dit Christian Welter, chef d’unité diffusion et communication au Statec. Avant qu’un appel téléphonique ne soit passé ou qu’un entretien en face-à-face soit réalisé, un courrier prévient le sondé». Ce dernier peut choisir la langue dans laquelle il veut être interrogé, et être rappelé par un enquêteur la parlant. En entretien physique, l’agent décline un document attestant être employé du Statec.

Un appel depuis l’étranger n’est pas impossible, le Statec ouvrant des marchés publics pour certaines enquêtes. Dans tous les cas, la loi oblige, sous peine d’amende, à fournir les renseignements demandés, qui sont couverts par le secret statistique.

(Mathieu Vacon/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Tozzzz le 23.02.2017 07:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est incroyable qu'il y ait une loi pour nous obliger à répondre. Je considère ça comme une atteinte à la vie privée, si je ne souhaite pas répondre c'est mon choix, appelez qq un d'autre !

  • Rigoberta le 23.02.2017 10:38 Report dénoncer ce commentaire

    faites comme moi, je les raccroche au nez avant même qu'ils finissent leur introduction.

  • Albertini le 23.02.2017 07:50 Report dénoncer ce commentaire

    J'ai eu plusieurs appel différents où la personne se préssente faisant une enquête Statec sur des domaines divers mais jamais un courrier n'a été envoyé ! alors tous ces appels ce sont des arnaques... de toute façon je ne réponds plus à aucune enquête par téléphone et tout le monde doit faire pareil car même si la personne se présente on ne sait jamais qui est au bout du fil.

Les derniers commentaires

  • Pat3218 le 24.02.2017 15:03 Report dénoncer ce commentaire

    Je viens de recevoir un tel de cet usurpateur, je lui ai clairement dit d'aller voir si ...il tel de La GB, en regardant sur le display de mon tel le nr était 0044 1 58 44 66 48 96, ok mais l'arnaque consiste en quoi?

  • Bart le 24.02.2017 03:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L'article 15 de la loi du 10.07.2011 s'applique uniquement aux personnes morales, pas aux personnes physiques!!!

    • Louise le 24.02.2017 12:53 Report dénoncer ce commentaire

      Non, l'obligation statistique s'applique également aux personnes physiques selon l'art. 13 de cette loi: "Les administrations publiques, les communes et les établissements publics ainsi que toutes les personnes physiques ou morales sont tenues de fournir les renseignements statistiques demandés par le STATEC dans les délais fixés dans sa requête." Source:

  • cricri le 23.02.2017 20:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    qu'elle loi nous oblige a répondre au tel.privé demande réponce s v p

    • Louise le 24.02.2017 12:55 Report dénoncer ce commentaire

      La loi du 10 juillet 2011 sur l’institut national de la statistique, article 13 :

  • CP49 le 23.02.2017 20:01 Report dénoncer ce commentaire

    En fait, quelle est l'arnaque ? usurpation d'identité qui mène à quoi ?

  • CP49 le 23.02.2017 19:57 Report dénoncer ce commentaire

    De fait, j'ai reçu cet appel téléphonique ce matin. L'appelant se présentant comme de l'INS m'a demandé si j'avais chien ou chat à mon domicile. Je lui ai dit que je ne n'étais pas disposée à répondre à ce genre de question, l'ai salué et j'ai raccroché. Il n'a pas rappelé. Le n° d'appel me semble étranger.