Travail au Luxembourg

03 février 2017 16:39; Act: 03.02.2017 17:32 Print

Chômage des frontaliers: Schmit prône le statu quo

LUXEMBOURG – Le versement des indemnités chômage aux frontaliers par le pays où ils ont travaillé, voulu par Bruxelles, inquiète le ministre du Travail luxembourgeois.

storybild

Le Luxembourg verse déjà trois mois d'indemnités. (photo: Editpress)

  • par e-mail
Sur ce sujet

Le ministre du Travail et de l'Emploi, Nicolas Schmit, a eu un échange ce vendredi avec la commissaire européenne en charge de l'Emploi et des Affaires sociales, Marianne Thyssen. Il a été question de la proposition de révision d'un règlement européen portant sur la coordination de la sécurité sociale, et particulièrement de la portabilité des indemnités chômage.

Selon la proposition, pour les travailleurs frontaliers, l'État membre où ils ont travaillé pendant les douze derniers mois serait chargé du paiement des prestations de chômage. «Cette modification reflète le principe selon lequel l'État membre qui a perçu les cotisations devrait verser les prestations», justifie la Commission. Actuellement, les indemnités de chômage sont versées par le pays de résidence et non par l’Agence pour le développement de l'emploi luxembourgeoise (Adem), et ce même si le chômeur est inscrit à titre complémentaire à l’Adem – et qu'il peut donc bénéficier du suivi.

Rallongement de la période d'indemnisation

Le changement envisagé représente «un gros problème et un dossier important pour nous», a insisté Nicolas Schmit, lors d'une conférence de presse, en soulignant la particularité du pays, où travaillent autour de 180 000 frontaliers. Et de plaider pour un maintien de la situation actuelle.

Le Luxembourg a déjà un traitement particulier: alors que la réglementation européenne exige le versement de cinq mois d'indemnités, il ne rembourse que 3 mois au pays de résidence, suite à un accord spécial avec la France, la Belgique et l'Allemagne. «On pourrait rallonger cette période», entrouvre le ministre, sans vouloir aller plus loin.

Cette singularité fait que le Luxembourg verse déjà une trentaine de millions d'euros par an. Les estimations montrent que les montants pourraient dépasser les 100 millions d'euros. «Cela n'est pas qu'une question de finances», assure Nicolas Schmit, en pointant une situation particulière: «Si un chômeur retrouve un travail dans un autre pays, on n'a aucune assurance que des contrôles seront bien effectués et que l'information passe. Il pourrait alors continuer à toucher les indemnités. La discussion va se poursuivre lors d'une prochaine réunion interministérielle européenne, le 3 mars. Et des groupes de travail se penchent sur la question, au Grand-Duché.

(Mathieu Vacon /L’essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • pat le 03.02.2017 17:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En cas de maladie on est bien contrôlé 100km au delà de la frontière ! Non ?

  • Assurances le 03.02.2017 21:05 Report dénoncer ce commentaire

    Si j'ai bien compris le ministre trouverait normal que nous payons nos assurances aux assureurs Luxembourgeois, mais lorsque nous avons un sinistre à l'étranger il devrait être payé par les assureurs étrangers qui n'ont pas encaissés les primes... L'autre solution serait que les frontaliers ne cotisent pas au GDL , mais chez eux . Ou plus simple et plus juste nous devrions reverser toutes les cotisations des frontaliers à leurs pays d'origine.

  • gucci le 03.02.2017 21:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si ca passe ... je vais toute suite habiter a la frontiere!!! Moins de loyer etc et la meme securité financiere :) ca me va

Les derniers commentaires

  • Anna List le 05.02.2017 15:47 Report dénoncer ce commentaire

    J'ai eu un petit choc lorsque j'ai découvert avec effroi que certains internautes râlent contre Trump, le traitent de tous sortes de nom, veulent le voir en enfer .... et en même temps ils ..... râlent contre les frontaliers! Hé les gars, soyez logiques quand même! Si vous parlez de xénophobie pour l'un, vous ne devez pas devenir xénophobes vous mêmes!

  • NDYE le 05.02.2017 10:44 Report dénoncer ce commentaire

    Si l'on suit la demande de Bruxelles, on va avoir du mal à trouver le nombre de chômeurs "tour de passe-passe)

  • Jean le 05.02.2017 10:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Savez vous quand cette reglementation européenne sera en application au luxembourg ? Nous serions fortement interessé... En espérant que cela se fasse dans les plus brefs délais. Par ici les lovés

  • andreal le 05.02.2017 01:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @sylvie je te signale que j'achète également au lux tous les lundis je vais manger au lux avec ma femme je paye mes cotisations au lux j'ai donné mes trippes au lux et je peux te dire que beaucoup de luxembourgeois vont faire leurs courses en France alors basta !

    • JRTLL le 05.02.2017 11:41 Report dénoncer ce commentaire

      @Andreal: na! Vous avez raison de vous défendre.

  • andreal le 05.02.2017 00:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    si le Luxembourg doit payer le chômage aux non résidents frontalier qui ont travaillé au Luxembourg ça équilibrera la majoration d'impôts effectuée aux travailleurs frontaliers non résidants

    • ludulux le 05.02.2017 11:08 Report dénoncer ce commentaire

      il n'y a pas de majoration des impôts mais un équilibrage avec les lux. qui étaient défavorisés