Au Luxembourg

14 novembre 2016 09:00; Act: 14.11.2016 09:37 Print

5% de la population est atteinte par le diabète

LUXEMBOURG - À l'occasion de la Journée internationale du diabète ce lundi, de nombreuses actions de sensibilisation sont menées dans le pays.

storybild

Le malade peut directement contrôler son taux de glycémie.

  • par e-mail
Sur ce sujet

«Au Luxembourg, 5 % de la population est atteinte de diabète, mais il est difficile d'estimer le chiffre exact car la maladie évolue avec l'âge. Au-delà de 60 ans, elle touche 9% de la population», explique le professeur Wirion, diabétologue à l'Hôpital Kirchberg. On distingue deux diabètes. L'un de type 1 est dit auto-immune parce qu'on ne peut le prévenir. Le second, de type 2, concerne 90% des cas et il est lié au mode de vie.

«C'est d'ailleurs ce type de diabète qui a augmenté fortement ces dernières années et qui touche également les adolescents qui initialement étaient concernés par le premier type», confie le professeur. «La passivité devant l'ordinateur, ou la télé, l'absence d'activité physique, l'alimentation erratique, sont autant de critères qui expliquent que les jeunes soient davantage touchés», ajoute-t-il.

Calculer votre taux

Aussi, à l'occasion de la Journée internationale du diabète ce lundi, le ministère de la Santé et l'Association luxembourgeoise du diabète (ALD) mènent des actions de sensibilisation.

Elles ont d'ailleurs commencé le week-end dernier avec notamment la marche de solidarité qui a été organisée samedi au Tramsschapp et des conférences hier à l'hôtel Parc Belle-Vue. Ce lundi aux centres hospitaliers de Luxembourg, Ettelbruck et Wiltz ainsi que mardi aux Hôpitaux Robert Schuman et Kirchberg, les visiteurs auront la possibilité de calculer leur taux de glycémie grâce au questionnaire «Findrisc».

Roger Wirion, diabétologue à l'hôpital du Kirchberg

(Gaël Padiou/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • A qui la faute? le 14.11.2016 11:17 Report dénoncer ce commentaire

    9 personnes sur 10 au GDL sont responsables de leurs maladies. Mais toutes ces personnes peuvent guérir sans médicaments, mais en changeant le mode de vie. Pour moi nos dirigeants et nos politiques sont en partie responsables de cette épidémie de diabète. Pourquoi attendre pour dissuader la population d’acheter tous ces produits sucrés ? Taxons rapidement tous aliments taxiques comme les sodas, les céréales du petit dèj. les pâtes chocolatées à tartiner, les glaces… rajoutons des étiquettes compréhensibles par tous (avec un feu rouge ou orange pour les produits néfastes et vert pour les produits sains) pour fav

  • soleil le 14.11.2016 13:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Personne est responsabe de sa maladie...!! j'ai deux filles avec une maladie rare, elles prennent tous les jour des médicaments et elles ne peuvent pas guérir sans! Donc arrètez s'il vous plait de mettre tout dans le meme panier! Et puis pouquoi faut-il toujours avoir tout marqué, la plus part des personnes savent très bien ce qui est "bon" et ce qui est "mauvais", faut just utiliser un peu le cerveau... bonne journée

Les derniers commentaires

  • soleil le 14.11.2016 13:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Personne est responsabe de sa maladie...!! j'ai deux filles avec une maladie rare, elles prennent tous les jour des médicaments et elles ne peuvent pas guérir sans! Donc arrètez s'il vous plait de mettre tout dans le meme panier! Et puis pouquoi faut-il toujours avoir tout marqué, la plus part des personnes savent très bien ce qui est "bon" et ce qui est "mauvais", faut just utiliser un peu le cerveau... bonne journée

    • @soleil le 14.11.2016 13:27 Report dénoncer ce commentaire

      Non ! la plus part des personnes ne savent pas ce qui est bon et ce qui est mauvais, car même nos médecins l'ingnorent. Par contre les multinationales savent que le diabète est bon pour leurs profits. Donc amis luxembourgeois ne changer pas vos habitudes alimentaires ni votre mode de vie car ce n'est pas bon pour notre PIB ni pour les profits des fabricants de médoc.

  • A qui la faute? le 14.11.2016 11:17 Report dénoncer ce commentaire

    9 personnes sur 10 au GDL sont responsables de leurs maladies. Mais toutes ces personnes peuvent guérir sans médicaments, mais en changeant le mode de vie. Pour moi nos dirigeants et nos politiques sont en partie responsables de cette épidémie de diabète. Pourquoi attendre pour dissuader la population d’acheter tous ces produits sucrés ? Taxons rapidement tous aliments taxiques comme les sodas, les céréales du petit dèj. les pâtes chocolatées à tartiner, les glaces… rajoutons des étiquettes compréhensibles par tous (avec un feu rouge ou orange pour les produits néfastes et vert pour les produits sains) pour fav

    • Dr Mabuse le 14.11.2016 13:14 Report dénoncer ce commentaire

      Je vous cite: "9 personnes sur 10 au GDL sont responsables de leurs maladies". Ce chiffre est exagéré. Pour le reste vous avez raison.