Au Luxembourg en 2018

04 février 2019 08:00; Act: 04.02.2019 09:56 Print

282 millions injectés dans les bâtiments de l'État

LUXEMBOURG - En 2018, afin de prendre soin d’un parc composé de 1 700 bâtiments publics, l’État a dépensé 282 millions d’euros.

storybild

En 2018, l’État a rénové une des maisons qui lui appartiennent à Schifflange pour en faire une structure d’accueil pour jeunes.

Sur ce sujet
Une faute?

L’Administration des bâtiments publics gère un parc immobilier conséquent. Actuellement, 1 700 bâtiments font partie du patrimoine de l’État, dont 180 qu’il loue. Du simple appartement aux très grandes structures comme les lycées, ces bâtiments sont répartis sur 900 sites. Pour garder ce parc en bon état et le faire grandir, 282 millions d’euros ont été dépensés en 2018.

En 2018, le Fonds d’entretien et de rénovation (FER) y a consacré 67 millions d’euros. Sur cette somme, «quelque 38 millions d’euros ont été dédiés à l’entretien courant proprement dit. Les 29 millions restants ont été utilisés pour des travaux de rénovation, d’assainissement et d’extension du patrimoine bâti», détaille-t-on au ministère des Travaux publics. Un exemple de travaux financés est la rénovation d’une maison à Schifflange, qui sert désormais de structure d’accueil pour jeunes adultes.

Les dépenses relatives aux grands projets d’infrastructures, que ce soit pour de nouvelles constructions ou des rénovations sont elles financées séparément par le biais des Fonds d’investissements publics. Ces dépenses se sont élevées à 215 millions d’euros en 2018. Parmi ces grands projets, on retrouve par exemple la rénovation de l’Institut national des langues qui s’est achevée au printemps. La Bibliothèque nationale, dont la construction se termine au Kirchberg, fait également partie de la facture de l’an dernier.

(Séverine Goffin/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Unicorn le 04.02.2019 09:00 Report dénoncer ce commentaire

    Rénovation d'une ancienne maison unifamiliale à Schifflange. Pour 800.000€ selon un article, hors frais d'architecte et prix d'acquisition. Si l'Etat la vendait, il devrait demander plus qu'un 1 mio, pour une telle maison sans côté libre, pour rentrer dans ses frais, on se demande si l'Etat ne contribue pas aussi à l'hystérie des prix où les murs se rétrécissent autour des résidents, dans ce cas plusieurs jeunes où autrefois habitait une famille. Quel progrès dans un pays d'un niveau de vie élevé...

  • ladeux le 04.02.2019 09:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    prix exorbitant pour des travaux parfois plus que douteux point de vue finition et qualité. de plus, le patrimoine de biens vides au Luxembourg est énorme, au lieu d'exproprier ces bien et en faire des logements bon marché, on laisse pourrir sur pied des lieux qui pourraient acceuillir 3 appartements et ou une famille en mode maison unifamilliale.

  • Supertram le 04.02.2019 09:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut beaucoup de logements au pays, l'état devrait transformer certains bâtiments en habitations à bon marché ! cela aidera déjà bien !

Les derniers commentaires

  • ladeux le 04.02.2019 09:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    prix exorbitant pour des travaux parfois plus que douteux point de vue finition et qualité. de plus, le patrimoine de biens vides au Luxembourg est énorme, au lieu d'exproprier ces bien et en faire des logements bon marché, on laisse pourrir sur pied des lieux qui pourraient acceuillir 3 appartements et ou une famille en mode maison unifamilliale.

    • @ladeux le 04.02.2019 12:21 Report dénoncer ce commentaire

      L'expropriation de propriété privée n'est possible que dans des cas d'utilité publique, et cela n'est valable essentiellement que pour la voirie. Pas pour le logement. Alors, si vous voulez que cela change, entrez une petition qui va dans ce sens. Le ferez-vous ? J'en suis sur que non.

    • Unicorn le 05.02.2019 07:58 Report dénoncer ce commentaire

      de la plupart de ces maisons , on peut en faire 3 logements, à vendre au prix de 300.000€ chacun. L'année prochaine, ce sera 310, puis 320. Si 1/3 est affecté à l'acquisition de la maison délabrée, on constate que laisser sa maison rapporte plus que laisser son argent à la banque...

  • Supertram le 04.02.2019 09:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut beaucoup de logements au pays, l'état devrait transformer certains bâtiments en habitations à bon marché ! cela aidera déjà bien !

  • Unicorn le 04.02.2019 09:00 Report dénoncer ce commentaire

    Rénovation d'une ancienne maison unifamiliale à Schifflange. Pour 800.000€ selon un article, hors frais d'architecte et prix d'acquisition. Si l'Etat la vendait, il devrait demander plus qu'un 1 mio, pour une telle maison sans côté libre, pour rentrer dans ses frais, on se demande si l'Etat ne contribue pas aussi à l'hystérie des prix où les murs se rétrécissent autour des résidents, dans ce cas plusieurs jeunes où autrefois habitait une famille. Quel progrès dans un pays d'un niveau de vie élevé...