Chantier au Luxembourg

02 décembre 2016 10:00; Act: 02.12.2016 11:48 Print

À Sanem, une route pour accéder à la future prison

SANEM - La route menant au futur centre pénitentiaire Uerschterhaff se construit. La prison sera, elle, bâtie à partir de début 2017.

storybild

En allant vers Sanem, à la sortie Differdange de l’autoroute A13, les automobilistes se retrouvent, après la zone «Um Woeller», face à un imposant chantier. (photo: L'essentiel)

  • par e-mail
Sur ce sujet

La construction d’une nouvelle maison d’arrêt à Sanem, dans le sud du pays, commence tout doucement à se concrétiser. Actuellement, les ouvriers travaillent sur la route qui desservira la prison. En allant vers Sanem, à la sortie Differdange de l’autoroute A13, les automobilistes se retrouvent, après la zone «Um Woeller», face à un imposant chantier. Les ouvriers ont commencé à travailler il y a six mois pour créer 1,1 km de route pour desservir le futur centre pénitentiaire Uerschterhaff. Au bout de la route, un parking de 300 places sera lui aussi construit pour accueillir les visiteurs.

La route doit être terminée courant 2018, selon un porte-parole des Ponts et Chaussées. Quant au centre de détention, il doit commencer à sortir de terre à partir du début de l’année prochaine, précise le ministère des Infrastructures. Les travaux doivent durer environ quatre ans, pour se terminer en 2021. Il faudra ensuite une phase de 6 à 8 mois pour la mise au point de l’établissement pénitentiaire.

Il sera possible d’y enfermer jusqu’à 400 détenus en préventive, qui attendent leur jugement. Entouré d’un mur d’enceinte de 6 mètres de haut, le centre doit coûter quelque 155 millions d’euros. Il faut y ajouter 5,3 millions d’euros pour la nouvelle route, en comptant les réseaux souterrains.

(Jérôme Wiss/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Maxime le 02.12.2016 12:16 Report dénoncer ce commentaire

    Ah la fameuse prison de luxe...

  • rené sance le 03.12.2016 01:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le Luxembourg va changer de nom, il va s'appeler Betonbourg

  • Espace vital le 02.12.2016 12:55 Report dénoncer ce commentaire

    Encore du bétonnage! La construction de cette prison est indispensable, mais pourquoi détruire à tout jamais des terres agricoles. Chaque année, le GDL pert des milliers d'espaces verts. Pourquoi ne pas construire cette "grande maison" sur les friches industrielles de Belval ou d'Esch/Schifflange.

Les derniers commentaires

  • MarcC le 03.12.2016 21:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En lisant tous les commentaires, vous ne savez pas ce que c'est une prison. La prison ne donne pas droit à la déshumanisation, ni droit à la destruction humaine

  • Mars le 03.12.2016 07:15 Report dénoncer ce commentaire

    Prison ou Hotel de luxe

  • rené sance le 03.12.2016 01:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le Luxembourg va changer de nom, il va s'appeler Betonbourg

  • Dingue le 02.12.2016 18:55 Report dénoncer ce commentaire

    Voilà la raison principale pour laquelle la commune de Sanem s'oppose au passage du contournement de Bascharage! En effet ce contournement passerait par la cour de la prison!

  • Prison Hilton Lux le 02.12.2016 13:04 Report dénoncer ce commentaire

    155 milions pour une prisons, encore un budget hors norme! Une cellule? 4 murs et des brarreaux suffisent...