Engie

17 octobre 2016 18:23; Act: 18.10.2016 10:03 Print

27 milliards d'euros cachés au Luxembourg?

LUXEMBOURG - Engie a transféré, par l'intermédiaire d'une de ses filiales, 27 milliards d'euros au Luxembourg pour réduire sa facture fiscale, affirme le média «Les Jours».

storybild

D'après le site «Les Jours», deux milliards auraient été transférés au Grand-Duché entre 2011 et 2014. (photo: AFP)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Selon le site d'information Les Jours, le groupe Engie aurait mis au point un schéma d'évasion fiscale au Grand-Duché. En septembre dernier, la commissaire européenne en charge de la concurrence, Margrethe Vestager, a ordonné l'ouverture d'une enquête sur les agissements d'Engie (ex- GDF Suez). Le groupe industriel français disposerait de plusieurs filiales au Luxembourg, dont quatre qui n'auraient pas payé d'impôts en bénéficiant d'une «décision fiscale anticipative».

L'enquête des journalistes du site d'information Les Jours avait mis en exergue l'existence de 26 filiales «concernées par cette pratique du ruling». Cette fois, les journalistes sont allés plus loin dans leurs investigations. Selon eux, l'une de ces filiales renferme un trésor caché, en l'occurrence 27 milliards d'euros!

Engie «respecte la législation»

Cette holding prénommée Engie Inves International (Engie II) et ces 27 milliards représentent le niveau de ses capitaux propres. Ainsi explique Les Jours, «Engie, groupe détenu à 33% par l'État français, dispose d'une filiale au Luxembourg possédant plus de la moitié de sa valeur totale», puisque le groupe affichait fin 2015 des capitaux propres totaux de 49 milliards d'euros. Selon le site d'information, «2 milliards d'euros de profits auraient été transférés au Luxembourg entre 2011 et 2014 afin de diminuer la fiche d'impôts du groupe».

Contacté par l'AFP, Engie a indiqué qu'il «respecte la législation fiscale en vigueur» dans les plus de 70 pays «où il est présent, au Luxembourg comme ailleurs». «En 2015, Engie a versé plus d'1,2 milliard d'euros d'impôts et de taxes en France, que l'on peut mettre en parallèle avec un résultat net récurrent de 2,6 milliard d'euros pour cette même année».

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • chris le 17.10.2016 21:36 Report dénoncer ce commentaire

    La France a pointé du doigt le Luxembourg pour sa politique fiscale, a causé du tort à tout un pays alors qu'une bonne partie de ses entreprises du CAC40 y sont. Elle aurait mieux fait de rester discrète à ce sujet.

  • Loopy73 le 17.10.2016 21:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Curieux d'entendre les critiques françaises sur les optimisations fiscales au Luxembourg...vu que ici c'est pour une entreprise Française et dont 33% appartiennent à l'état Français !! Alors politiciens français ?

  • Frédéric le 17.10.2016 18:39 Report dénoncer ce commentaire

    Ben dites donc voilà donc que l'Etat Français ne veut pas payer des impôts dans les pays dans lesquelles ses entreprises font leur bénéfice. En même temps c'est pas comme si les français critiquaient l'optimisation fiscale

Les derniers commentaires

  • JuLuX le 19.10.2016 12:11 Report dénoncer ce commentaire

    Quelle misère... Et l'état qui se permets de donner des leçons... Bravo les gars, continuez ainsi et les prochaines élections seront terribles

    • J Zim le 22.10.2016 13:31 Report dénoncer ce commentaire

      Et rien ne change.

  • Le justicier. le 19.10.2016 07:51 Report dénoncer ce commentaire

    Il n'y a pas de scandale LuxLeaks : - En France, 18.684 rescrits fiscaux ont été délivrés en 2012. - Les décisions fiscales anticipées sont une pratique bien établie dans 22 Etats membres de l’UE.

  • AB380 le 18.10.2016 18:07 Report dénoncer ce commentaire

    Vs comprenez à présent le déni de réformes sur le secret des affaires et la transparence fiscale imposées à nos Politiciens .

  • marie le 18.10.2016 14:41 Report dénoncer ce commentaire

    je n'y crois pas !

    • bisounours le 18.10.2016 15:17 Report dénoncer ce commentaire

      lol... bienvenue dans le monde réel @marie.. :-D

  • le prophète du 57 le 18.10.2016 12:50 Report dénoncer ce commentaire

    Voila c'est bel et bien le problème de cette Europe que de permettre à des multinationales d’échapper à l’impôt grâce à des pays de complaisance comme le Luxembourg, que l'état français soit actionnaire d'ENGIE ne résout pas le problème! Les pratiques sont la et spolient les peuples qui doivent mettre la main à la poche pour combler les trous laissés par le peu de transparence fiscale au niveau européen! Mettons fin à cette Europe!

    • Steven le 18.10.2016 14:24 Report dénoncer ce commentaire

      Non, ça ne résout pas le problème, mais ça pose autant d'autres questions: est-ce que l’État français approuve les rulings fiscaux quand cela lui profite ? est-ce que l’État français a voulu diminuer la charge fiscale en France d'une de ses entreprises? Pour mieux le positionner contre d'autres entreprises (semi-)publiques qui en font de même? Est-ce que c'était un exercice approuvé par l’État français pour diminuer les charges fiscales dans d'autres États européens ?

    • N'imp le 18.10.2016 15:25 Report dénoncer ce commentaire

      @Le prophète, je sais que vous souhaitez quitter l'Europe, mais ce serait favoriser la concurrence entre états et le dumping fiscal alors que au contraire il faudrait des règles communes à tous les états. Ensemble nous sommes plus fort. @steven, votre dernière question est la première que l'on doit se poser avant de tirer des conclusions sur la conduite de l'état.

    • Steven le 18.10.2016 15:51 Report dénoncer ce commentaire

      @N'imp Etant donné que tout l'argumentaire de la Commission européenne tourne autour des aides étatiques illégalement perçues, on doit également se poser la question si l'Etat-actionnaire a sciemment utilisé le Luxembourg pour une aide à une entreprise précise qu'il n'aurait pas du/pu accorder selon la législation française (l'illégalité des aides étatiques consistant surtout à accorder des aides à certaines entreprises mais pas à d'autres).

    • plus idiot tu meurs le 18.10.2016 18:09 Report dénoncer ce commentaire

      @Le prohète, vous seriez le premier y payer moins d'impôt si votre intelligence le permettait. Mais critiquer un pays comme le Luxembourg qui vous permet de gagner votre vie grace à son système, ça c'est facile... comme toujours, la critique est facile. trouver des solutions constructives et intelligents, c'est bien plus difficile...

    • Have a nice trip. le 19.10.2016 01:18 Report dénoncer ce commentaire

      @ Le prophète du 57.Comment ça "mettons fin à l'Europe" de quel droit parlez vous au nom des européens? Si vous personnellement n'êtes pas heureux en Europe personne ne vous empêche de faire vos valises et de la quitter sans que nous ayons à vous suivre, allez y seul ou accompagné d'autres anti-Europe...