Circulation au Luxembourg

27 novembre 2017 16:08; Act: 27.11.2017 17:37 Print

Plus de zones à 20 km/h pour protéger les piétons?

LUXEMBOURG - Avec la nuit qui tombe plus tôt et la météo actuelle, la visibilité sur la route devient plus difficile. Même le ministre Bausch met les piétons en garde.

storybild

Face aux (trop) nombreux accidents impliquant des piétons, le ministère du Développement durable évoque la réduction de la vitesse en ville comme possible solution. (photo: Editpress/Isabella Finzi)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

«En automne et en hiver, les usagers vulnérables et notamment les piétons sont particulièrement exposés aux risques d'accident», glisse le ministre du Développement Durable et des Infrastructures, François Bausch, ce lundi, dans une réponse parlementaire. Un rappel plutôt qu'autre chose, mais toujours bienvenu alors que justement depuis l'été, la situation des piétons préoccupe dans le pays avec la multiplication des accidents graves ces dernières années.

Le ministre confirme que le gouvernement a pris le problème de front, en réunissant les différents acteurs concernés pour mettre en place toute une série de mesures de sécurisation des lieux à risque, des passages pour piétons aux infrastructures hors des villes. Rappelons qu'en 2016, huit piétons ont été tués et 48 gravement blessés au Luxembourg. Contre 7 morts et 52 blessés en 2015, et 3 morts et 35 blessés en 2014.

Développer le 20 km/h

«De nombreuses collisions se sont produites dans l'obscurité», martèle François Bausch, avec quelques précisions. Dans l'obscurité, un automobiliste n'apercevra un piéton qu'à une distance de 25 mètres s'il est vêtu de vêtements sombres, contre 140 mètres s'il arbore un gilet réfléchissant. 25 mètres, trop juste pour éviter une collision!

De fait, le ministère du Développement durable et des Infrastructures est favorable aux initiatives des communes souhaitant réduire la vitesse, de 50 à 30 km/h en général. François Bausch évoque même le développement de zones en ville où la vitesse maximale est de 20 km/h (c'est le cas dans le quartier de Clausen depuis un an), ce qui «permet de réduire sensiblement la distance d'arrêt en cas de freinage d'urgence».

(NC/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Tous concernés le 27.11.2017 16:14 Report dénoncer ce commentaire

    En effet, avec ce temps et l'obscurité, je fais très attention, surtout lorsque j'approche des passages pour piétons. Mais les piétons doivent également faire leur part. Je vois trop souvent des gens courir sur le passage piétons alors qu'il est rouge, ou alors ils traversent sans meme regarder à gauche ni à droite, leur telephone collé à l'oreille biensur, et que dire encore de ceux qui tapent la causette juste près des passages et alors on ne distingue pas s'ils souhaitent traverser ou pas ... N'oubliez pas, nous sommes tous conducteurs/piétons, alors respectons-nous les uns les autres

  • Bouze le 27.11.2017 19:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Avec cette faible visibilité et ce temps de cochon, il est vrai qu’on ne voit pas les piétons attendant pour traverser. Mais pourquoi descendre encore les limitations ? Il vaudrait mieux investir dans des passages cloutés bien éclairés, c’est le cas dans de nombreuses villes et c’est bien plus efficace !

  • Ivan le 27.11.2017 16:21 Report dénoncer ce commentaire

    Et ensuite 10 km à l' heure, et après les radars !! Ça commence vraiment à devenir ridicule

Les derniers commentaires

  • Citoyen 57 le 28.11.2017 19:35 Report dénoncer ce commentaire

    Pour l 'année 2016 en région Grand Est 44 piétons tués et 712 blessés. Qu'on sanctionne très durement le non respect de la limitation en ville pour commencer.

  • latzos le 28.11.2017 16:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    30 km/h en ville plus un dos d'âne devvant les passage cloutés c'est la seule solution pour épargner des vies!

  • Attendez le 28.11.2017 15:52 Report dénoncer ce commentaire

    Donc, c'est le gars qui a fait scier les poteaux d'éclairage public sur les autoroutes qui maintenant s'émeut du fait que l'obscurité et le mauvais éclairage soient accidentogèes ? Tout ça pour abaisser les limitations de vitesse... Or qui dit baisse des limitations de vitesse dit, mécaniquement, plus de voitures sur les routes à un instant T, d'où plus d'embouteillages et plus de pollution. Et on pointera encore une fois du doigt les automobilistes.

  • coupdegueule le 28.11.2017 13:07 Report dénoncer ce commentaire

    on peut reculer aussi, c'est quasi impossible de rouler à 20 à l'heure et de plus les piétons devraient arreter de foncer devant les voitures croyant etre vus alors qu'ils sont habillés tout en noir

    • RamBo le 28.11.2017 16:21 Report dénoncer ce commentaire

      Mais reculer à max. 20 km/h :-)

  • +1 -1, cà fait 0! le 28.11.2017 12:51 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne sais pas si je soulève un lièvre mais...je constate que les chiffres de tués/blessés stagnent voir augmentent malgré différentes décisions prisent au niveau roulage. Ces études parlent aussi de la croissance des accidents lors de faible luminosité. Mais ma question est : n'y aurait-il pas aussi un lien de cause à effet avec les économies d'energies que s'imposent les villes, P&C, etc... au niveau de l'éclairage public. Car si d'un côté on diminue la vitesse mais de l'autre on supprime de l'éclairage, alors l'équation reste "équilibrée" donc les résultats stagnent et c'est logique!