Au Luxembourg

11 février 2019 18:25; Act: 12.02.2019 09:44 Print

La pension des retraités portugais en question

LUXEMBOURG - Les ministres Dan Kersch et Romain Schneider ont réaffirmé, lundi, leur volonté de régler le problème des pensions des ressortissants portugais.

storybild

Le secrétaire d'État aux communautés portugaises (à droite) a rappelé qu'au Portugal, un centre gère spécifiquement les demandes des ressortissants à l'étranger. (photo: Editpress/Fabrizio Pizzolante)

Sur ce sujet
Une faute?

Les ministres du Travail, Dan Kersch, et de la sécurité sociale, Romain Schneider, ont rencontré lundi après-midi le secrétaire d'État aux communautés portugaises, José Luis Carneiro, à l'occasion d'une visite officielle au Luxembourg.

«Des milliers de portugais, en travaillant dans le domaine du bâtiment, de la restauration, ont participé à l'économie Luxembourgeoise. Notre objectif est de régler au mieux les problèmes de ces personnes à propos notamment des pensions», a déclaré le ministre de la sécurité sociale, avant d'ajouter que 460 demandes urgentes étaient encore en instance de traitement. Une nouvelle permanence sociale ouvrira ses portes à partir du mois de mai au Luxembourg pour aider les ressortissants portugais dans leurs démarches.

De 60 à 130 personnes

Le secrétaire d'État aux communautés portugaises a rappelé, de son côté, qu'au Portugal un centre gère spécifiquement les demandes des ressortissants à l'étranger. Un centre dont le personnel a plus que doublé, pour passer de 60 à 130 personnes pour mieux gérer les demandes de pension. Le problème majeur réside dans le fait que le formulaire E 205 P, attestant des périodes de travail avant 1995, sont sur des microfilms et tardent à être numérisés.

À noter par ailleurs qu'un accord entre le Luxembourg et le Portugal a permis de mettre en place un processus de formation professionnelle en langue portugaise, dans les domaines de la construction et du nettoyage. Dans quelques jours, les premiers travailleurs qui ont participé à cette formation auront achevé leur apprentissage.

(L'essentiel/Marion Mellinger)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Angoiser le 12.02.2019 07:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Tous ensemble vous avez tort

  • yenamarre le 12.02.2019 09:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @jeanne ... alors tous les gens d après vous qui travaillent dans le sociale ne devraient pas plus gagner que les personnes qu ils côtoient !!! Tout le monde gagne d après ces études... malheureusement les personnes plus démunies n ont pas toujours la possibilité ou même certaines l envie ( si si croyez moi) de changer car le rsi ou ancien rmg est presque à la hauteur d un salaire même plus chez certains. Je suis d accord que l on aide les gens dans le besoin mais franchement toute une vie ou presque (et oui j en connais)! C est se moquer des gens qui vont travailler pour le salaire minimum et qui se lèvent eux tous les matins!

  • Epicentre le 11.02.2019 20:23 Report dénoncer ce commentaire

    @tous_ensemble Un cas de figure comme beaucoup d'autres ... L'Revis, anciennement appelé RMG, est aujourd'hui du ressort de l'ADEM, donc, d'office, toute personne dans ce contexte, est demandeur d'emploi. Après, il faut avoir un poste de travail adapté à chacun, et ça, c'est une autre paire de manches ... malheureusement

Les derniers commentaires

  • mouai le 12.02.2019 12:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Droits de l’enfant La signification de l’enfant et des droits des enfants « L’humanité doit donner à l’enfant ce qu’elle a de meilleur. » Déclaration de Genève. Ce qui caractérise l’enfant, c’est sa jeunesse et sa vulnérabilité. En effet, l’enfant est un être en pleine croissance, un adulte en devenir, qui n’a pas les moyens de se protéger seul.

  • mouai le 12.02.2019 11:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Yenamare : est ce normal que des gens restent aussi longtemps dans la dette rmg ? Qui aime s endetter sincèrement ? Pourquoi ne leur propose t on pas des stages ? un travail à la commune pour le même revenu alors ? Et (pas chez des patrons asbl profiteurs qui n embauchent pas au final et changent de rmgiste )es gens Par depis et honte baissent les bras , le choix ? que leur propose t on .? Une personne déclarée « lente « par les test des psy collaborant avec le fns et ils ne font rien pour elle ? ( ils ont fait leur job .. :( le test et tapé le verdict) Elle aurait continué à s endetter au rmg au lieux de l aider à en sortir . une formation payée adaptée à sa vulnérabilité aurait été plus appropriée

  • whynot le 12.02.2019 10:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Yenamarre : si tu es educ ou assistant social : tu devrais te mettre au courant de la réalité .. personne ne veut baisser les gros salaires des gradues , juste annuler les dettes des pauvres au rmg ici ( le rsa n a rien à voir avec le rmg car le rsa n est pas une dette nuance)

  • whynot le 12.02.2019 10:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Peut être pour annuler la dette pourquoi ne pas s aider Du concept de Jus cogens renvois à la Convention de Vienne (23 mai 1969) sur le droit des traités, et où on trouve la définition suivante : « norme impérative de droit international général acceptée et reconnue par la communauté internationale dans son ensemble en tant que norme à laquelle aucune dérogation n’est permise ». De manière générale, les normes de jus cogens sont envisagées comme des normes impératives qui limitent la liberté contractuelle des Etats et dont la violation par un traité entraîne la nullité de ce dernier. Même dans un pays riche il y a des pauvres

  • cercle le 12.02.2019 09:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Angoiser : formulation vague génère bien des incertitudes...la Chambre des Salariés, confirme que le RMG ne se rembourse en principe pas. Cependant, les personnes qui héritent ( enfants d une cousine lointaine aussi ?) d'une grosse somme d'argent ou gagnent au Lotto( les enfants aussi ?) doivent évidemment rembourser l'argent du RMG. En revanche, une personne qui trouve un emploi et gagne 100€, 200€ ou 300€ de plus que le RMG ne doit rien rembourser. Donc si elles gagnent 2500 euros net ? Elles devront rembourser .. cercle vicieux