Piste d'essai transfrontalière

11 juillet 2018 16:13; Act: 12.07.2018 09:48 Print

Un projet de conduite autonome au Luxembourg

LUXEMBOURG/SARREBRUCK – Dès 2019, les chercheurs de la Hochschule für Technik und Wirtschaft de Sarrebruck lanceront un projet transfrontalier sur la conduite autonome.

op Däitsch
Sur ce sujet

Afin de tester la conduite autonome et connectée au-delà des frontières, une zone d'essai numérique doit être mise en place d'ici fin 2019 entre l'Allemagne, la France et le Luxembourg. «Nous devons apprendre à parler une langue commune en terme de technologie des transports», a déclaré mercredi, à Sarrebruck, Horst Wieker, qui dirige le groupe de recherche sur la thématique des transports à la Hochschule für Technik und Wirtschaft (école supérieure de technologie et d'économie) de Sarre. À cette fin, diverses infrastructures des pays seraient interconnectées pour créer une plateforme d'information unique.

Il y aurait un certain nombre de différences entre les pays, qui pourraient perturber les fonctions de conduite autonome. Horst Wieker prend notamment l'exemple du feu rouge: «L'obligation de marquer un arrêt au feu rouge est identique partout. Or, la marque d'arrêt avant ou sur la ligne blanche n'est pas la même». Autre exemple: la phase orange n'existe pas dans tous les pays. Il conviendrait de prendre tout cela en compte lorsque les voitures commandées par ordinateur traverseront la frontière.

Zone d'essai unique en Europe

Il n'y aura pas grand-chose à voir sur la piste d'essai. «Tout se déroule dans les coulisses», nous dit-on. Les scientifiques ont compilé les informations afin que les constructeurs automobiles puissent ultérieurement y tester les véhicules. Les systèmes de dépassement, d'insertion et de freinage seront également testés sur différentes routes, avec différents systèmes de régulation du trafic et réseaux cellulaires mobiles.

La boucle de la zone de test partirait de Sarrebruck en passant par Metz (France), en direction du sud-est du Luxembourg jusqu'à Merzig en Sarre. «C'est unique en Europe, affirme M. Wieker, dont le groupe de recherche a été créé en 2004. En 2013, on avait déjà créé une piste d'essai à Merzig. Les trois pays avaient scellé la création d'une zone d'essai transfrontalière en septembre 2017».

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • ladeux le 12.07.2018 11:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    les daschcam sont autorisées et heureusement. Cela bloque les abus de priori des fonctionnaires de la route

  • Nomi le 11.07.2018 23:04 Report dénoncer ce commentaire

    La signalisation verticale est une catastrophe et pas conforme et homogène ! Comment mettre en route une conduite autonome sans au préalable avoir harmonisé les codes de la route et les normes de signalisation !

  • Unicorn le 12.07.2018 15:08 Report dénoncer ce commentaire

    Je présume que l'on va bientôt avoir de nombreuse routes interdites aux voitures avec chauffeur, et réservées aux voitures autonomes. En tant que cycliste, je préfère encore les chauffards humains aux logiciels de la reconnaissance qui pourront me confondre avec un sac en plastique sur lequel on peut passer dessus.

Les derniers commentaires

  • Unicorn le 12.07.2018 15:08 Report dénoncer ce commentaire

    Je présume que l'on va bientôt avoir de nombreuse routes interdites aux voitures avec chauffeur, et réservées aux voitures autonomes. En tant que cycliste, je préfère encore les chauffards humains aux logiciels de la reconnaissance qui pourront me confondre avec un sac en plastique sur lequel on peut passer dessus.

  • ladeux le 12.07.2018 11:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    les daschcam sont autorisées et heureusement. Cela bloque les abus de priori des fonctionnaires de la route

  • ladeux le 12.07.2018 11:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    aucune confiance en ces technologies qui ne sont que gadgets et ne sont ni efficace à 100% et encore moins sur à 100%. Le conducteur reste maître à bord. pas la technologie.

  • Low rider le 12.07.2018 09:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Espérons qu'il n'y ait aucun bug au passage des frontières... la reconnexion pourrait prendre du temps... voir demander une réinitialisation du système... ! les assurances jouent le jeu aussi ?

  • Mathieu le 12.07.2018 07:58 Report dénoncer ce commentaire

    J’ai le sentiment que l’on brûle les étapes... Nous n’avons pas encore un système de sécurité ferroviaire européen performant alors qu’a peu de chose près le train est en 1 dimension et d’ici peu on veut évaluer des véhicules autonomes transfrontaliers. Soyons ambitieux mais avec sagesse... Commencons par un systeme autonome pour les trains ensuite les camions sur autoroutes,... et puis les voitures aux carrefours, rond-points,,...