Au Luxembourg

12 mars 2019 16:32; Act: 12.03.2019 17:49 Print

Les mentions «veuf» ou «divorcé» discriminantes?

LUXEMBOURG - Selon le député Eugène Berger, certaines mentions sur les actes d'état civil seraient stigmatisantes. Mais nécessaires, répond la ministre de l'Intérieur.

storybild

Le député DP Eugène Berger pointe en particulier du doigt la mention «divorcé(e)». (photo: Illustration)

Sur ce sujet
Une faute?

Les documents administratifs comme les certificats de résidence, actes de naissance ou de mariage, font apparaître des informations qui, parfois, n'ont pas ou plus lieu d'être, selon le député DP Eugène Berger. Ce dernier évoque même une «étiquette parfois perçue comme stigmatisante et discriminatoire pour les personnes concernées», pointant en particulier du doigt la mention «divorcé(e)».

«Mise à part pour l'administration des contributions pour un délai maximal de 3 ans, cette information n'est d'aucune utilité» alors même qu'elle apparaît «dans bons nombres d'actes administratifs», estime Eugène Berger dans une question parlementaire.

Utiles pour définir certains droits

«Il n'est pas envisageable de faire abstraction des différentes mentions», lui répond Taina Bofferding, ministre de l'Intérieur. En effet, «certains droits et prestations tiennent directement à la situation personnelle du demandeur» et donc, selon elle, «les mentions "divorcé", "séparé de corps", "veuf", "conjoint survivant" sont toujours d'actualité, notamment pour les démarches à l'étranger».

Néanmoins, dans la mesure du possible, des extraits et certificats neutres sont envisageables. «Les services d'état civil des communes ont été sensibilisés en ce sens dès 2005», glisse la ministre.

(nc/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Nonsense le 13.03.2019 09:13 Report dénoncer ce commentaire

    au fait, toute l'information est superflue. Ca change quoi ou qui a besoin de savoir si on est Veuf / divorcé/célibataire... ? C est privé et totalement futil. Il n'y a qu aux impôts que c'est pertinent de savoir s on a droit àla classe 1 ou 2, le reste devrait rester privé.

  • kris le 12.03.2019 20:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    À l’hôpital d’Esch-sur-Alzette, ils vous demandent si vous êtes remariés, c’est encore pire,je pense...

  • robiton le 13.03.2019 06:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et alors... vous voulez aussi cacher le fait d’être un homme ou une femme? Cacher le fait que vous avez un enfant que vous aimez? Cacher votre nationalité, carte d’identité, photo... au final être n’importe qui? Allez suffit les pleurnicheries

Les derniers commentaires

  • Voyager le 13.03.2019 12:48 Report dénoncer ce commentaire

    Ces mentions sont importante pour obtenir un visa dans certains pays

  • Schlapp le 13.03.2019 10:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tout le monde ici veut paraître "neuf" et frais, c'est désolant ce comportement .

  • Nonsense le 13.03.2019 09:13 Report dénoncer ce commentaire

    au fait, toute l'information est superflue. Ca change quoi ou qui a besoin de savoir si on est Veuf / divorcé/célibataire... ? C est privé et totalement futil. Il n'y a qu aux impôts que c'est pertinent de savoir s on a droit àla classe 1 ou 2, le reste devrait rester privé.

  • Sorciere le 13.03.2019 08:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Moi cela ne me pose pas de problème, cela est de tout façon logique la "mise à jour " pour les administrations....etc

  • espere le 13.03.2019 07:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Beaucoup de couple d un commun accord officiellement se sont mariés puis officieusement séparés, vivent chacun de leur côté mais préfèrent ne pas déclarer leur séparation pour payer moins d impôts . Des gens aussi très riches très bien situés hiérarchiquement. Le divorce entraîne une perte de revenu . Il faudrait imposer le même tarif d impôt a tout le monde les célibataires devraient payer comme les couples . Car finalement bien souvent les couples sont officieusement célibataires dans leur entourage aussi mais pas pour l état les papiers . Comme un mariage blanc par intérêts financiers