Au Luxembourg

13 mars 2019 19:06; Act: 14.03.2019 11:32 Print

L’OGBL devrait rester le principal syndicat du pays

LUXEMBOURG - Les salariés de 3 800 entreprises ont choisi leurs délégués mardi. Ce mercredi, les résultats partiels donnent l’OGBL en tête des syndicats.

storybild

Mercredi, en fin d’après-midi, selon les résultats partiels publiés par l’ITM, l’OGBL totalisait 26,66% des délégués effectifs du pays.

Sur ce sujet
Une faute?

«Nous sommes très satisfaits du résultat. Nous progressons dans de nombreux secteurs», se réjouissait hier le président de l’OGBL, André Roeltgen. Selon les derniers résultats publiés par l’Inspection du travail et des mines (ITM), l’OGBL reste le premier syndicat dans les entreprises. La nuit de mardi à mercredi a été courte pour les syndicats. Ce mercredi, ils comptaient le nombre de délégués décrochés au sein des 3 800 entreprises participant aux élections sociales.

L’OGBL, qui avait présenté 5 120 candidats, comptabilisait déjà près de 1 800 délégués effectifs en début d’après-midi (contre un chiffre définitif de 1 909 en 2013). Avec 3 750 candidats, le LCGB, lui, avait 1 161 délégués effectifs en fin d’après-midi (contre 969). Patrick Dury, président du LCGB, affichait lui aussi sa satisfaction. Le LCGB a gratté du terrain chez Luxair et ArcelorMittal au détriment de l’OGBL. Le seul secteur où le syndicat s’est dit déçu est la santé, où l’OGBL, lui, progresse.

Du côté de l’Aleba, qui présentait 960 candidats dans le secteur financier, également, les tendances sont positives, «en particulier dans les grandes entités», commente le secrétaire général, Laurent Mertz. Ce mercredi, à 18h, les 2 183 entreprises ayant publié leurs résultats sur le site de l’ITM donnaient 1 661 délégués effectifs et 1 477 suppléants pour l’OGBL, 984 et 884 pour le LCGB, 261 et 247 pour l’Aleba. Le total dans le pays, incluant les salariés non affiliés à un syndicat, était de 6 228 effectifs et 5 401 suppléants.

(Sévrine Goffin/L'essentiel )

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • humain le 13.03.2019 19:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J espère que ces présidents ou conseillers des ces syndicats ne sont pas non plus big boss ou directeurs de sociétés ou asbl , sinon les employés sont mal barrés pour leur défense en cas d abus / conflits

  • Ho Mam le 13.03.2019 19:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c'est reparti comme avant, rien ne va se passer.

  • clochette le 14.03.2019 08:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Merci aux syndicats d être là.

Les derniers commentaires

  • Samaritin le 14.03.2019 17:52 Report dénoncer ce commentaire

    Voila, toujours au point mort. aucune évolution. L'OGBL c'est qui ? on entend jamais parler. sauf avant les élections. On avance a reculons. rien ne bouge et rien ne bougera.

  • luxo le 14.03.2019 17:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce n’est pas normal d’utiliser l’argent des cotisations pour le gaspiller dans des pubs pour se faire réélire. Si les élus syndicaux pensent avoir besoin de financer des affiches pour se faire réélire ils devraient financer leurs campagnes de leurs poches. Comme en politique il devrait être interdit de cumuler des mandats successifs.

  • clochette le 14.03.2019 08:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Merci aux syndicats d être là.

    • Jessica R le 14.03.2019 14:41 Report dénoncer ce commentaire

      Ils ne font que défendre leurs propres interêts.

  • Ho Mam le 13.03.2019 19:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c'est reparti comme avant, rien ne va se passer.

    • Loyaliste le 13.03.2019 20:53 Report dénoncer ce commentaire

      Ouvrez les yeux vous verrez plus claire .

  • humain le 13.03.2019 19:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J espère que ces présidents ou conseillers des ces syndicats ne sont pas non plus big boss ou directeurs de sociétés ou asbl , sinon les employés sont mal barrés pour leur défense en cas d abus / conflits

    • Loyaliste le 13.03.2019 20:52 Report dénoncer ce commentaire

      Le Président de l'OGBL est élu au congrès du syndicat et secrétaires syndicaux par les comité exécutif et national